Jean-Michel BelouvePlusieurs personnes m’ont demandé un avis sur les répercussions climatiques éventuelles de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll.

J’ai interrogé Vincent Coutillot (Directeur de l’Institut de Physique du Globe de Paris), et Jean Martin (pensee-unique.fr).

Pour le premier nommé, il est trop tôt pour hasarder un pronostic, tout dépendant de la durée de l’éruption, de l’altitude que le nuage de cendres pourrait atteindre, de sa composition et des vents. Jean Martin fait la même réponse, mais précise qu’un refroidissement d’environ deux années fait partie des éventualités plausibles.

J’ai donc consulté des informations dans l’histoire des éruptions majeures des deux siècles précédents.