Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 10 mars 2011

Euro : la Bundesbank ne pardonnera jamais...

Charles GaveMonsieur Weber, gouverneur de la Bundesbank a démissionné, et de la Bundesbank,et du conseil de la BCE, tant il était en désaccord avec la politique suivie par le Conseil et monsieur Trichet auquel il était censé succéder..

Depuis 40 ans que je fais ce métier, j’ai rarement été d’accord avec ce que faisait la Bundesbank, et pourtant cette chère institution était un des piliers indispensables de la stabilité financière mondiale tout simplement parce qu’elle défendait une notion que je considère particulièrement juste de ce qu’est la MONNAIE.

Lire la suite...

samedi 15 mai 2010

Mort de l'euro

Philippe SimonnotEn acceptant le 10 mai de faire ce qu’il avait toujours refusé de faire, monétiser les dettes publiques d’Etats impécunieux, Jean-Claude Trichet a signé la mort de l’euro, ou du moins de l’euro dont il rêvait, c'est-à-dire une monnaie à peu près digne de ce nom et indépendante des pouvoirs politiques.

Le gouverneur de la Banque centrale européenne ressemble aujourd'hui à la chèvre de M. Séguin. Il a résisté toute la nuit avec moult gémissements pour à la fin tendre son coup à la dent du grand méchant loup. Toute une carrière glorieuse couronnée par un renoncement en rase campagne.

Et voici l’euro devenu égout collecteur de papiers d’Etat bons à mettre au cabinet, comme on disait au Grand Siècle.

Lire la suite...