Dominique GarriguesD'abord le constat.

Sur les TER, la SNCF admet avoir des coûts de 30 % plus élevés que ceux de ses concurrents en Europe.

Une étude que la SNCF elle-même a réalisée sur 15 concessions en Europe (Royaume-Uni, Suisse, Suède, Pays-Bas et Allemagne) montre que son TER "aurait 30 % d'écart sur les coûts de production par rapport à ses concurrents potentiels", soit une différence de 22 % ramenée au total des coûts (qui comprennent en plus notamment les péages).