Guy-André PelouzeAlors que tout le monde ne jure plus que par la transparence, et que celle-ci s'impose de plus en plus comme un principe de droit, savez-vous, nous rappelle notre ami Guy-André Pelouze, que la Sécurité sociale continue de pratiquer une politique de rétention monopolistique de ses informations ?

Qui oserait aujourd'hui dénier à un patient le droit de consulter son dossier médical ? Heureusement personne dans nos sociétés démocratiques. Et ce même si ce chemin vers la transparence fut long et pénible...