Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 6 décembre 2013

Transferts clandestins et injustices cachées du Capitalisme socialisé à la française - un exemple emblématique

Cet exemple est celui de la loi SRU dont notre ami Vincent Bénard décortique les effets pervers du durcissement dans ce texte très documenté.

Il nous y démontre comment la logique de l'Etat régulateur "social démocrate" tel qu'on le pratique chez nous débouche sur un dévoiement de la démocratie dont tirent avantage certaines clientèles de lobbies et groupes de pression, sur le dos non seulement des contribuables mais aussi de ceux-là mêmes auxquels le législateur dit venir en aide.

Bien que ce ne soit pas relié à l’actualité brûlante, j’aimerais revenir sur la loi SRU et sa disposition la plus emblématique, l’obligation, pour les communes de plus de 3 500 habitants, de compter 20% (à son lancement) puis 25% de logements sociaux dans leur parc de logement.

Lire la suite...

mercredi 12 juin 2013

Les Français et leur Etat : la fin des haricots

Marc Suivre C’est un fait entendu, le monstre tentaculaire qu’est devenu l’Etat, au fil des expérimentations hasardeuses de la gauche, et du manque de courage politique de la droite, est aujourd’hui incontrôlable.

Plus aucun domaine n’échappe à la frénésie réglementaire de l’État Nounou qui, « pour notre bien », se mêle toujours et davantage de ce qui ne le regarde pas.

Cette spécificité bien française, d’une soviétisation toujours plus poussée de la société, n’échappe à personne… sauf aux Français.

Lire la suite...

lundi 24 décembre 2012

Solidarités de proximité : pour répondre au trou noir de la Sécu ...

Armand Braun Face aux sombres perspectives de notre système centralisé de protection sociale, pour Armand Braun, Président de la Société des Conseillers de Synthèse - SICS , spécialiste de la Prospective, l'avenir passe par la mise en place de nouvelles solidarités de proximité (par exemple des associations de solidarité familiale).

Pour la Sécurité sociale, les perspectives sont bien sombres. Son financement repose sur une dette historique à laquelle s’ajoutent chaque jour de nouveaux emprunts. Les problèmes sont partout : la santé, la vieillesse, les familles... Les effets pervers (exclusion, dépendance …) s’accroissent rapidement. La lutte contre la pauvreté est en train d’exercer sur l’ensemble des dispositifs un effet d’aspiration comparable à celui d’un trou noir.

Lire la suite...

mercredi 11 avril 2012

Tout savoir sur la dette : l'explication par le marché politique

Lemennicier.jpg Comme de coutume, Bertrand Lemennicier ne prend pas de gants et formule clairement tout ce dont chacun devrait être conscient.

Le biais pour des déficits récurrents et l’endettement public est inhérent à la démocratie politique.

L’homme politique qui fait carrière dans ce métier a un objectif simple : être élu et réélu par une majorité d’électeurs. Dans un système électoral où chaque électeur a le même poids, il faut emporter le vote de l’électeur médian ou, plus largement, celui de la classe moyenne. Pour cela, l’homme politique doit proposer un programme de dépenses publiques dont les bénéfices profiteront essentiellement à cet électeur clef.

Lire la suite...

vendredi 30 mars 2012

Pour une "allocation chômage européenne"

Jacques DelplaComment faire accepter les réformes des marchés du travail dans les pays d'Europe du Sud en crise ? Et comment faire accepter aux pays du Nord des transferts importants vers l'Europe du Sud pour éviter l'éclatement de la zone euro ?

Je vais bientôt publier avec Pierre-Olivier Gourinchas, de l'université de Berkeley, une proposition pour une allocation chômage commune au sein de la zone euro. En voici l'essentiel.

Lire la suite...

jeudi 26 janvier 2012

Libéralisme, altruisme et assistance

Me Patrick SimonNous sommes pour la baisse des impôts. Le reproche qu'on nous oppose alors est le suivant : c'est égoïste de ne pas aider les pauvres, c'est contraire à la charité chrétienne ou à la générosité. Nous serions pour les cadeaux aux riches etc.…

J'ai plusieurs fois expliqué que la baisse des impôts, comme la réduction des dépenses publiques et notamment des dépenses inutiles et improductives étaient également de l'intérêt des gens modestes.

Lire la suite...

vendredi 11 mars 2011

Réforme fiscale : le leçon qui nous vient de loin

Eric Ng Pin CheunLe court texte qui suit est extrait d'un livre - "A contre courant" - écrit par un Mauricien (Eric Ng Ping Cheun, diplômé de l'Université d'Aix en Provence) pour des lecteurs de l'ile Maurice. Mais, sauf quelques références spécifiques à la situation de ce pays lointain, il conviendrait tout aussi bien à un public français.

Son chapitre "Pour un impôt négatif" contient en peu de pages bien plus de sagesse que nous n'en entendons régulièrement autour de nous à propos de la fiscalité et de sa nécessaire réforme.

Lire la suite...