Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 17 février 2014

Principes d'une Politique "honnête" : éléments pour une charte non-partisane

Si la démocratie est la source des pouvoirs et du droit, encore faut-il qu'un critère soit respecté dans le choix d'une politique et dans l'élaboration du droit :celui de l'honnêteté. Le citoyen doit faire ses choix électoraux en toute conscience, ce qui impose de la part des partis et des pouvoirs publics certaines limites.

A travers les lignes qui suivent, Olivier Braun tente de définir le contenu d'une Charte  constitutionnelle dont l'objectif serait en quelque sorte de "dé-institutionaliser" les fondements du mensonge politique.

Peu d'idées ont été plus galvaudées ni imposées comme trônant au-delà même de toute discussion, que l'idée de démocratie. 
L'adjonction de l'adjectif « populaire » au substantif relève désormais du passé, mais les problèmes que recouvre le concept de démocratie, et de son évolution illégitime, demeurent.  Au fond, la question à la base du Droit et de l'organisation sociale reste celle-ci : à quel titre un individu ou un groupe d'individus peuvent-ils commander à d'autres ?

Lire la suite...

samedi 21 juillet 2012

La CSG sociale est une fausse bonne idée, tout comme l'était la "TVA sociale"

Tous ceux qui ont aimé la "TVA sociale" adorent aujourd'hui la CSG sociale dont le gouvernement a imprudemment tracé la perspective.

En revanche, ceux qui - comme moi -ont combattu les projets de « TVA sociale » ne peuvent qu’être hostiles à la « CSG sociale » car la plupart des arguments hier opposables au transfert d’une partie des cotisations sociales vers la TVA valent aujourd’hui pour un transfert vers la CSG1.

Tout comme pour la "TVA sociale", le coût politique d'un tel transfert vers la CSG serait très élevé pour un gain de compétitivité dérisoire, provisoire et illusoire.

Lire la suite...

mercredi 11 juillet 2012

Ayrault - Hollande : en route pour l'orage...

Me Patrick SimonAvez-vous entendu ou lu le discours du nouveau Premier Ministre ?

Il nous annonce beaucoup d'impôts mais il n'entre pas dans les détails. Il précise que l'on "épargnera les classes populaires et les classes moyennes". Que restera-t-il alors ? Les riches ? Il n'y en a pas assez pour permettre le financement espéré.

Lire la suite...

dimanche 5 février 2012

L'extravagante TVA sociale

Alain Madelin à l'Institut Turgot Alain Madelin s'est fait taclé par le Président lors de son interview pour la télévision. Voici sa réponse.

Le Président de la République n’y va pas par quatre chemins : « ceux qui ne veulent pas ou n’osent pas assumer un point et demi de TVA seront complices des délocalisations ». « Si on ne fait pas cela, on n’aura plus d’usines» a aussi affirmé le Président.

Bigre ! Comment comprendre que l’on ait tant tardé pour mettre en œuvre une mesure aussi terriblement efficace !

Lire la suite...

lundi 10 octobre 2011

"Non, Manuel, la "TVA sociale" n'est pas sociale".

Alain Madelin à l'Institut TurgotManuel Valls persiste et signe avec une tribune affirmant que « oui, la TVA sociale est une mesure de gauche » publiée dans Les Echos du vendredi 7 juin.

En fait, M. Valls, qui n’est pas sans talent, tente de naturaliser à gauche une proposition sans originalité ni fondement qu’il a eu tort d’emprunter à la droite et au patronat.

Lire la suite...

jeudi 25 novembre 2010

En finir avec la TVA « sociale »

Alain MadelinLes thuriféraires de la TVA sociale lui prêtent de multiples vertus : faire contribuer les importations au financement de nos régimes sociaux et porter remède à leurs déficits, lutter contre les délocalisations, améliorer la compétitivité des entreprises et même augmenter le pouvoir d’achat.

Hélas, aucune de ces supposées vertus ne résiste à l’examen.

Lire la suite...