Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Spéculation

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 3 avril 2013

La Taxe Tobin : un fiasco sur toute la ligne !

Jean Yves NaudetLa taxe Tobin fait partie de ces vieux serpents de mer dont plusieurs pays se méfient, mais que la classe politique française, toutes tendances confondues, tient en haute estime.

Ce remède miracle ne serait-il pas de nature à faire disparaître la spéculation, tenue pour l’abomination des abominations ? De plus, ne rapporterait-il pas des recettes gigantesques, quasiment capables d’éponger les dettes souveraines ?

Patatras ! Appliquée en France depuis 2012, non seulement elle n’a pas produit les recettes attendues, mais elle a aussi encouragé la « spéculation » qu’elle prétendait combattre…C’est un fiasco sur toute la ligne.

Lire la suite...

mercredi 9 février 2011

Plaidoyer pour les spéculateurs

Alain MadelinLa flambée des cours des matières premières est à l’ordre du jour du G20.

La préoccupation est légitime. En revanche, l’acte d’accusation contre la spéculation dressé par notre président de la République est des plus discutables. Il confond les effets et les causes.

Les marchés à terme ne sont pas à l’origine de la volatilité et c’est justement parce que les prix des matières premières varient fortement que l’on a des marchés à terme.

Lire la suite...

dimanche 11 juillet 2010

La main morte du contrôle des changes

Aux États-Unis, en Europe et au Japon,  les fonctionnaires de la monnaie nous imposent  une baisse sans précédent des taux d'intérêt.  

Or,  quand elles interfèrent avec les régimes de taux de change de la plupart des pays asiatiques,  ces politiques de bas taux d'intérêt représentent la combinaison parfaite pour engendrer des flux spéculatifs. 

Lire la suite...

lundi 24 mai 2010

L'effondrement annoncé de l'Europe

Philippe SimonnotIl y a vingt ans le bloc soviétique s’effondrait, non pas sous le coup d’une attaque militaire des capitalistes-impérialistes, mais sous le poids de ses propres contradictions économiques, comme eût dit Karl Marx lui-même.

Cette dislocation, inévitable au bout de deux ou trois générations, n’avait été prévue par personne, sauf par une poignée d’économistes imperturbables qui accordaient foi aux lois du marché libre.

Aujourd'hui, les mêmes lois permettent d’annoncer l’effondrement de l’Europe, la crise de l’euro en étant le signe avant-coureur.

Lire la suite...