Charles GaveSecond extrait en avant-première de "l'Etat est mort ! Vive l'état ! Pourquoi la faille étatique annoncée est une bonne nouvelle", livre à paraître en octobre chez François Bourin éditeur. Trait_html_691a601b.jpg

Le capitalisme fonctionne parce qu’il permet, voire encourage, la disparition de ceux qui gaspillent le capital et le travail (c’est-à-dire ceux qui perdent de l’argent), ce qui veut dire que sans les faillites, il ne peut y avoir de croissance économique.

La faillite permet en effet au capital et au travail «bloqués» dans des activités sans avenir de se libérer et d’être utiles à nouveau.