Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 5 novembre 2013

Politique économique : l'illusion que la richesse est toujours là

Auteur d'un remarquable petit livre sur "la tragédie de l'euro" (récemment traduit en français), Phillip Bagus est l'une des stars montantes de l'école d'économie autrichienne. 

Dans cet article (à paraître sur mises.org), il nous rappelle  que l'endettement croissant de nos états et banques centrales n'est qu'un camouflage qui couvre un processus irrémédiable d'appauvrissement. 

La majorité de la population ne remarque pas que nous vivons une époque d'appauvrissement relatif. L'argent a été gaspillé par les gouvernements en dépenses sociales, en renflouements de banques, ou encore – comme en Europe – pour renflouer d'autres Etats. La population n'en ressent toujours pas la douleur. L'illusion que la richesse est toujours là prévaut.

Lire la suite...

samedi 4 août 2012

2 juillet 2012 : "Business and the Market for Ideas", séminaire autour de Fred Smith

De passage à Paris pour quelques jours, Fred Smith, Président et fondateur du think tank américain Competitive Enterprise Institute (localisé à Washington) est venu nous entretenir (en anglais) sur son thème de prédilection : "Business and the Market for Ideas : How Capitalism can be Defended".

Ci-dessous, la traduction française de son introduction, suivie de la présentation (en anglais) du plan et du résumé de sa présentation, ainsi que de l'enregistrement vidéo de la discussion qui a suivi la conférence.

Lire la suite...

lundi 3 octobre 2011

Contre les riches et pour la Justice fiscale

Charles GaveLa chasse aux riches est ouverte en France et tous nos hommes politiques de droite comme de gauche sautent sur leurs chaises comme des cabris en réclamant ce qu’ils appellent la Justice fiscale.

Que voilà une idée neuve, augmenter les impôts sur les riches !

Lire la suite...

lundi 21 février 2011

Contre le totalitarisme fiscal...

Thomas Piketty (1) est socialiste, il a été le conseiller économique de Ségolène Royal, et il est membre actif du PS.

Qu’il prône le socialisme, rien de plus naturel. Le problème est que l’opération à grande échelle qu’il vient de lancer par un livre et un site Internet, qui visent à donner des justifications pseudo-scientifiques à une « révolution fiscale », entendez par-là à une nouvelle et drastique augmentation générale des impôts, suscite des réactions favorables jusque dans l’actuelle majorité. 

Lire la suite...