Jacques DelplaNous sommes dans une impasse.

Dans la crise des dettes souveraines qui secoue aujourd'hui la zone euro, les Français ont raison de dire que seul un soutien massif de plusieurs milliers de milliards d'euros (par la Banque centrale européenne - BCE) peut éviter la contagion et l'implosion de l'euro.

Les Allemands ont raison de refuser de signer des chèques en blanc.