Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 8 avril 2014

Les enjeux philosophiques fondamentaux du libéralisme

Douglas RasmussenL'adversaire du libéralisme n'est pas seulement à gauche. Il est aussi à droite, chez ceux qui lui opposent une vision « communautariste » de la société politique.

Notre ami Douglas Rasmussen saisit l'occasion que lui offrent les arguments développés par les communautariens contre le libéralisme pour résumer sa conception « métanormative » de l'ordre politique et philosophique libéral. (Il s'agit en l'occurrence d'une réponse à un livre édité par le sociologue israélo-américain Amitai Etzioni).

Cet article de Douglas Rasmussen est sans doute l'un des textes contemporains les plus achevés pour dissiper les malentendus sur la véritable manière dont liberté, politique et éthique s'articulent au sein d'une pensée libérale classique.

Publié sous la direction d’Amitai EtzioniThe Essential Communitarian Reader est un livre décevant, dont le sujet n’est pas clairement circonscrit. Il ressemble parfois davantage au programme d’un parti politique qu’à un recueil d’articles sérieux ayant pour but de discuter le paradigme politique dominant en Occident depuis deux siècles.

Lire la suite...

vendredi 25 octobre 2013

Initiative individuelle, prise de risque et responsabilité : retour sur les fondamentaux de la propriété privée


L'histoire de l'Occident s'identifie avec un double processus d'extension et d'approfondissement continus de la propriété privée . 

En symbiose avec les forces de l'innovation et du progrès technologique, ce mouvement est le véritable moteur de la création de valeur, donc de la croissance des sociétés.

Ce texte est la version écrite d'une conférence présentée lors du 5ème week end de la Liberté organisé à Dax par le Cercle Frédéric Bastiat, début juillet 2013

Nous vivons, par définition, dans un univers marqué par un phénomène général de rareté. Dès lors que l'on se trouve en situation de rareté, se pose un problème: celui d'arbitrer l'inévitable compétition économique que les hommes se livrent entre eux pour accéder au contrôle et à l'usage des ressources rares. Or, c'est précisément le rôle du droit, et des règles de propriété qui en découlent, de définir les conditions dans lesquelles cette compétition peut se dérouler de manière pacifique.

Lire la suite...

mardi 22 octobre 2013

Gaz de schiste : le problème de fond est la propriété des droits sur le sous-sol

« En 1865, seulement sept ans après la naissance de la production pétrolière à Titusville en Pennsylvanie, la première tentative d’exploration pétrolière fut entreprise dans la province de Jujuy en Argentine. 

À la différence du développement et de la croissance extraordinaire de la production pétrolière aux États-Unis les premières tentatives par les pionniers du pétrole en Argentine se heurtèrent un véritable mur : la propriété publique du sous-sol et l’intervention correspondante des pouvoirs publics.

Lire la suite...

mercredi 18 septembre 2013

Liberté négative contre liberté positive : responsabilité, initiative individuelle et prise de risque

Il ne suffit pas de connaître les fondements philosophiques de la conception libérale de la liberté, encore faut-il bien expliquer comment ceux-ci s'articulent et s'opposent à l'autre approche de la liberté, celle des socialistes. 

C'est ce que Damien Theillier, Président de l'Institut Coppet, fait de manière particulièrement lumineuse dans ce remarquable papier présenté en introduction au "5ème Week-end de la liberté" organisé à Dax par le Cercle  Frédéric Bastiat, au tout début du mois de juillet. Un texte de référence.

« La responsabilité, mais c'est tout pour l'homme : c'est son moteur, son professeur, son rémunérateur et son vengeur. Sans elle, l'homme n'a plus de libre arbitre, il n'est plus perfectible, il n'est plus un être moral, il n'apprend rien, il n'est rien. Il tombe dans l'inertie et ne compte plus que comme une unité dans un troupeau »  écrit Frédéric Bastiat, dans ses Harmonies Economiques

Lire la suite...

jeudi 7 juin 2012

Les droits de propriété au cœur de la problématique environnementale

Max Falque L'ICREI - International Centre for Research on Environmental Issues, fondé par Alain Madelin - fête ses vingt ans. A cette occasion, Max Falque, son délégué général, organise à Aix en Provence, les 21, 22, et 23 juin, une grande conférence internationale sur le thème : "droits de propriété et instruments économiques au service de l'Agriculture et de la Forêt". Le réunion se déroulera dans les locaux de la faculté d'économie et de gestion de l'Université Aix-Marseille.

« Avez-vous jamais lavé une voiture de location avant de la rendre ? ». Cette interrogation triviale fait écho à la réflexion d’Aristote qui notait « Ce qui est commun au plus grand nombre fait l’objet des soins les moins attentifs. L’homme prend le plus grand soin de ce qui lui est propre, il a tendance à négliger ce qui est commun ».

Lire la suite...

jeudi 10 novembre 2011

Les islamistes, de meilleurs interlocuteurs économiques ?

Yves MontenayL'économiste péruvien Hernando de Soto vient de publier, dans le Financial Times, un article (The free market secret of the Arab revolution ) qui rejoint le point de vue que Yves Montenay développe ci-dessous.

Les islamistes sont économiquement libéraux, même si beaucoup d'Occidentaux en doutent (du fait de l'image qu'ils ont de l'islam et de l'échec économique des pays arabes). Du point de vue des relations économiques avec la France, ce sont a priori des progrès qu'il faut escompter, surtout dans le cas de la Tunisie.

Lire la suite...

jeudi 29 septembre 2011

La propriété pour protéger la biodiversté

La biodiversité est définie comme « la variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes ».
Malgré la complexité de cette définition, chacun perçoit l’importance et la vulnérabilité de la biodiversité face à la démographie et à la technologie.

Lire la suite...

mardi 13 septembre 2011

Comment gérer les ressources naturelles ? La voix singulière d'Elinor Ostrom

Jean-Pierre Chamoux précise comment les travaux d'Elinor Ostrom, Prix Nobel d'économie 2009 ont beaucoup fait progresser notre compréhension des approches concevables pour gérer rationnellement l'exploitation des ressources renouvelables.

Si l’administration de certaines ressources naturelles comme les bancs de poissons, l'eau douce, les libres pâtures ou les forêts primaires cadre mal avec les concepts classiques de la propriété (usus, fructus, abusus), leur administration par une autorité tutélaire qui ne peut être ni éternellement bienveillante, ni constamment vertueuse, pose presque autant de problèmes qu’elle en résout.

Lire la suite...

jeudi 18 août 2011

Après la crise, l'effondrement... Comment en sortir ? Réponse à Alain Minc

Patrick de CasanoveOn nous a rebattu les oreilles sur la responsabilité des financiers et des banquiers dans la crise financière, exonérant l'Etat de toute responsabilité. C'est "ce qu'on voit".

Pourtant, le principal coupable, c'est bien lui. Par ses réglementations il a perverti les lois du marché, et permis des choses naturellement inconcevables sans sanction immédiate du dit marché. C'est "ce qu'on ne voit pas".

Lire la suite...

mardi 28 juin 2011

Des droits de propriété sur l'eau : comment faire ?

Henri LepageAvec raison, notre ami Max Falque rappelle qu'on ne peut résoudre efficacement le problème de l'eau que par l'institution de droits de propriété librement échangeables permettant l'émergence d'un véritable marché. Mais comment mettre de tels droits sur l'eau ?

Cette question m'incite à republier le texte qui suit, qui date de 1991 (avant la publication de la loi de 1992 qui a "nationalisé" les ressouces aquifères).

Lire la suite...

mardi 26 avril 2011

Présidentielles : l'actualité de Frédéric Bastiat

Dans notre pays très centralisé l’élection présidentielle, revêt une importance démesurée de par ses conséquences sur notre vie quotidienne.
Les partis politiques et les divers postulants dévoilent un à un leur programme.
Or on ne peut que déplorer qu’ils n’offrent pas de choix réel. Tous sont d’inspiration étatiste et collectiviste, et reviennent à acheter les voix des uns avec l’argent des autres.

Lire la suite...

vendredi 15 avril 2011

L'interdiction des gaz de schistes : une (plus que) regrettable décision - Tout le dossier.

Vincent Bénard à l'ALEPSAccepteriez vous que le gouvernement décide, autoritairement, de murer 2 millions de logements ?

Accepteriez vous qu'il décide de fermer toutes les entreprises artisanales de France parce quelques unes d'entre elles pourraient provoquer un accident environnemental ?

Et bien pourtant, c'est ce que le gouvernement s'apprête à faire en interdisant aux entreprises d'exploiter plusieurs centaines de milliards de richesses potentielles à nos pieds. 

Lire la suite...

lundi 28 mars 2011

Gaz de schiste : la solution par la propriété

Max Falque"Toute la Provence sent le gaz de schiste ", s'alarme la presse méridionale à l'unisson avec une opinion, inquiète à juste titre.

En effet, des permis de recherche ont été accordés par l'État sur un vaste triangle s'étendant de Valence au nord, Montpellier à l'ouest et Toulon à l'est.

Mais, face au mécontentement, la ministre de l'Environmement a finalement imposé un moratoire de six mois.

Lire la suite...

dimanche 6 mars 2011

Immigration et droit de propriété : la vision libertarienne de H.H. Hoppe

Dans son article du mois de janvier, pour présenter son approche libérale de l'immigration et des phénomènes migratoires, Gilles Dryancourt se réfère à plusieurs reprises à un texte fondateur de Hans Hermann Hoppe, qui date de 2002. 

L'auteur y explique que, dans une société fondée sur le strict respect du droit de propriété, l'immigration ne serait pas un problème social. Ce qui est une manière de démontrer que l'acuité de ce problème est directement liée au rôle et à l'intensité de l'intervention de l'Etat dans la vie des citoyens.

Ce texte (dont le titre, en français, est : "l'ordre naturel, l'état et le problème de l'immigration") a été récemment traduit par François Guillaumat. Le voici, dans son intégralité.

Lire la suite...

jeudi 10 juin 2010

Catastrophes écologiques : analyse libérale

Gilles DryancourMême dans les circonstances les plus dramatiques, il faut savoir raison garder.

Seule la raison peut, en effet, nous aider à comprendre comment de telles catastrophes surviennent. Comment on peut mieux les prévenir. Et, au besoin, comment en sanctionner les responsables. Trait_html_691a601b.jpg

L’explosion de la plate-forme BP, Deepwater Horizon, le 20 avril dernier, restera peut-être comme l’une des plus graves catastrophes écologiques ayant touché les Etats-Unis.

Les images diffusées quotidiennement d’oiseaux englués, d’eaux polluées, de plages souillées, de poissons morts suscitent l’indignation collective et poussent certains au désir de vengeance :

Lire la suite...

- page 1 de 2