Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Politique agricole

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 28 mars 2014

Les mensonges de la lutte contre l’étalement urbain, et ses conséquences perverses

La politique française actuelle d'aménagement du territoire, cherchant à limiter la création de terrains constructibles, est justifiée principalement au nom de la nécessaire “lutte contre l’étalement urbain”, qui menacerait l’existence des terres agricoles pour les générations futures. Pourtant, des études factuelles montrent que ce discours alarmiste n’a aucune justification, mais que les effets pervers de ces politiques sont, eux, bien réels.

Le sujet ne fera jamais la une des campagnes politiques, mais il donne lieu, parfois, à quelques manchettes écolo-alarmistes de nos journaux. Il s’agit de l’étalement urbain, contre lequel tout politicien se doit d’annoncer qu’il lutte, sous peine d’être taxé d’être un fossoyeur du développement durable et de l’agriculture réunis. Vous avez forcément lu un titre d’article de presse vous expliquant que l’équivalent d’un département français était mangé par la ville tous les dix ans. Et cette lutte contre l’étalement urbain est un des piliers fondant les lois dites “Grenelle de l’Environnement”.

Lire la suite...

mardi 28 juin 2011

Des droits de propriété sur l'eau : comment faire ?

Henri LepageAvec raison, notre ami Max Falque rappelle qu'on ne peut résoudre efficacement le problème de l'eau que par l'institution de droits de propriété librement échangeables permettant l'émergence d'un véritable marché. Mais comment mettre de tels droits sur l'eau ?

Cette question m'incite à republier le texte qui suit, qui date de 1991 (avant la publication de la loi de 1992 qui a "nationalisé" les ressouces aquifères).

Lire la suite...

mardi 20 octobre 2009

Le 23 septembre 2009 : "Ce que la PAC nous rapporte réellement" - séminaire à l'Assemblée nationale

En collaboration avec le Groupe d'économie mondiale de Sciences-Po (Paris), dirigé par le professeur Patrick Messerlin, l'Institut Turgot a organisé à l'Assemblée nationale, le 23 septembre 2009, un séminaire dont l'objet était d'évaluer ce que, en définitive, la politique agricole commune européenne rapportait réellement à l'économie française.

Pierre Boulanger, assistant de recherche au Groupe d'économie mondiale de Sciences-Pô (Paris)Le premier intervenant, Pierre Boulanger, assistant de recherche au groupe d'économie mondiale, a résumé l'ensemble des réformes qui, depuis vingt ans, se sont succédées pour modifier le mode de fonctionnement de la politique agricole commune et les techniques d'attribution des soutiens aux agriculteurs.

Il montre que, contrairement aux intentions politiques initiales, ces politiques n'ont guère réussi à modifier l'inégalité de la distribution des revenus au sein de cette profession, puisque 16 pour cent des exploitants continuent de se partager la moitié des aides. De ce point de vue, la PAC est clairement un échec.

Lire la suite...