Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 29 avril 2013

Les vraies victimes du "mariage pour tous" : nos institutions et leur avenir

Marc Suivre Avec son talent habituel, notre ami Marc Suivre complète l'analyse de Philippe Nemo par ses propres réactions et commentaires.

Les socialistes ont un grand talent, qu’ils partagent d’ailleurs avec les mauvais garçons, ils cassent tout ce qu’ils touchent. Normalito avait été élu pour en finir économiquement avec la crise et politiquement avec les frasques sarkosiennes en « apaisant la République ». Le moins que l’on puisse constater, un an après son élection, c’est que le pays n’a jamais été aussi divisé et que si les pantalonnades autour du mariage homo cachent, pour un temps, la réalité économique, nous n’avons pourtant jamais été aussi près du mur.

Lire la suite...

dimanche 4 septembre 2011

Le mythe sécuritaire : critique libertarienne

La sécurité n'est-elle vraiment qu'une question de gros sous ? La sécurité dépend-elle du nombre de policiers que l'Etat est capable de financer ? Alors que les problèmes de la dette vont nous contraindre à repenser les fonctions et le périmètre de l'Etat nous vous proposons de redécouvrir cette magistrale critique libertarienne des politiques sécuritaires publiée en 2002 par François-René Rideau (l'administrateur du site Bastiat.org), sous le titre "Des polices privées...".

La sécurité, ou plutôt l'insécurité, est un thème qui revient souvent dans l'actualité, en France, en Grande Bretagne, comme sans doute ailleurs en Europe et dans le monde. 

Lire la suite...