Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 5 juin 2012

Crise de l’euro : quels placements défensifs ?

Drieu.jpgVous possédez quelques dizaines ou centaines ou millions d’euros sur un compte bancaire, par exemple en France, ou en Belgique. Depuis trois ans, la mort de l’euro est régulièrement annoncée (y compris sur ce forum) ; il serait peu rationnel de ne pas s’en soucier.

Alors, que faire ?

Lire la suite...

dimanche 25 septembre 2011

Que faire avec l'or ?

Charles GaveBeaucoup de lecteurs me demandent pourquoi je ne recommande pas d’acheter de l’or. Voici une raison.

Il est toujours extrêmement difficile de préserver le pouvoir d’achat de son épargne, surtout quand les gouvernements accumulent les erreurs, comme c’est hélas malheureusement le cas en ce moment.

Lire la suite...

mardi 12 juillet 2011

Crise de l'euro : guettez les canards !

Je suis triste. 
Une monnaie a deux prix, un prix extérieur (le taux de change) et un prix intérieur (le taux d’intérêt). 
Si le pouvoir politique bloque le taux de change avec un deuxième pays « plus productif », alors le commerce extérieur du pays le moins productif va commencer à se dégrader avec le temps et l’on assistera a une chute de ce qu’il est convenu d’appeler le taux de couverture des importations par les exportations. 

Lire la suite...

vendredi 19 février 2010

Grèce : quand les marchés obligataires reprennent le pouvoir - conséquences.

Charles GaveDans les années 80 et 90, les politiques budgétaires de tous les pays étaient complètement sous le contrôle des marchés obligataires. Tout dérapage des budgets, toute dérive inflationniste étaient immédiatement sanctionnés par une hausse des taux longs qui forçaient les gouvernements à revenir immédiatement dans les clous.

Dans les années 2000, ce contrôle disparut, en grande partie en raison des excès d’épargne accumulés par l’Asie en général, et la Chine en particulier. Ces excès d’épargne étaient en effet réinvestis dans les marchés obligataires des pays développés, empêchant de ce fait toute hausse des taux longs. C’est ce que monsieur Greenspan avait appelé en son temps un "conundrum".

Ce qui est en train d’arriver avec la Grèce, l’Espagne, le Portugal, et bientôt la France, est donc extraordinairement important. Les marchés obligataires sont en train de redevenir l’outil qui force les gouvernements à la discipline budgétaire.

Lire la suite...

mardi 9 février 2010

Comment survivre au krach économique ?

Gilles Dryancour Dans une réponse à un commentaire, Henri Lepage a formulé cette suggestion en forme de programme de recherche :

« Nos sociétés se verront un jour ou l'autre imposer un formidable sacrifice de pouvoir d'achat contre lequel nous ne pourrons rien. Quelle en sera la forme, selon quelle voie ? Quand cela se produira-t-il ? C'est un autre sujet, mais un sujet autrement important auquel nous devrions (vous devriez) accorder beaucoup plus de temps afin de voir quelle stratégie personnellement adopter pour survivre du mieux possible à l'inévitable événement » (1).

Le but de cet article est d’essayer de répondre à ces questions en se souciant du sort des individus.

Dans cette perspective, on s’interrogera sur la probabilité d’un krach économique et sur les moyens d’en limiter individuellement les effets

Lire la suite...

vendredi 17 juillet 2009

Il ne faut jamais confier son argent à quelqu'un qui en a besoin !

Charles GavePour qu’un marché des actions monte de façon durable il faut et il suffit que trois conditions soient remplies:

1.Il faut que nous ayons une liquidité abondante dans le système et que les taux d’intérêt courts soient perçus comme étant très bas (absence de concurrence).

2.Il faut que la majorité des valeurs soient bien en dessous de leur valorisation historique moyenne. Il est plus raisonnable de penser que le marché va monter dans les deux ans qui viennent s’il a fortement baissé dans les deux ans qui précédaient.

3.Il faut que la croissance économique soit de retour, de façon à ce que les bénéfices par action et les dividendes recommencent à monter.

Essayons de passer les grandes régions du monde au travers de cette grille d’analyse peut être un peu simpliste mais qui a le mérite d’être facile a utiliser.

Lire la suite...