Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 4 avril 2014

L'incroyable sophisme du salaire minimum légal

Dr Richard EbelingLe 18 mai prochain, les suisses seront appelés à se prononcer sur une proposition de l'Union Syndicale Suisse visant à introduire un salaire minimum dans tous les cantons du pays.

A cette occasion, notre ami Richard Ebeling a rédigé à l'intention de l'Institut Libéral de Genève une excellente note qui rappelle l'extraordinaire confusion conceptuelle à l'origine de l'une des institutions les plus néfastes de notre temps. Retour sur quelques unes des notions les plus fondamentales de l'économie.

Les syndicats proclament connaître ce que doit être le salaire minimum de n’importe quel employé en Suisse : 4000 francs. Pourquoi pas 3900 ou 5000 francs ? Cela relève du mystère. Ce que les syndicats sous-entendent, toutefois, c’est que les employeurs ne sont guidés que par l’appât du gain et exploitent certains de leurs employés en les payant au-dessous de la valeur réelle de leur travail. Cette présomption de connaître ce que serait le salaire minimal « juste » ou « équitable » est en fait le fantôme d’un penseur dont on pensait qu’il avait été relégué depuis longtemps aux poubelles de l’histoire : Karl Marx (1818-1883).

Lire la suite...

jeudi 14 avril 2011

Lettre aux libertariens

Jean-claude Werrebrouck Vivre en société, c’est reconnaitre qu’il existe indépendamment de chacun des participants, un objet intermédiaire qui leur est commun, et exprime l’universel du groupe.

Les croyances, les valeurs, la morale, la langue, etc. constituent ces objets communs assurant la communication, et le rapprochement de chacun vis-à-vis des autres. .

Lire la suite...

jeudi 3 février 2011

Nous entrons dans des temps révolutionnaires...

Charles GaveMarx a toujours été l’un de mes grands hommes. Après tout, il est difficile de se tromper plus que cet homme ne s’est trompé.

Toutes ses analyses, tous ses concepts, tout ce qu’il attendait du futur, tout ce qu’il pensait de la nature humaine, tout s’est révélé faux et dangereux.

Tout sauf une seule idée, que d’autres d’ailleurs avaient eu avant lui : dans un pays, l’infrastructure économique détermine la superstructure politique.

Lire la suite...