Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 13 mai 2013

L'"open data" médical : un autre exemple des méfaits du monopole public

Guy-André PelouzeAlors que tout le monde ne jure plus que par la transparence, et que celle-ci s'impose de plus en plus comme un principe de droit, savez-vous, nous rappelle notre ami Guy-André Pelouze, que la Sécurité sociale continue de pratiquer une politique de rétention monopolistique de ses informations ?

Qui oserait aujourd'hui dénier à un patient le droit de consulter son dossier médical ? Heureusement personne dans nos sociétés démocratiques. Et ce même si ce chemin vers la transparence fut long et pénible...

Lire la suite...

mercredi 14 novembre 2012

Stigmatisons... il en restera bien quelque chose !

Au commencement était le verbe et avant la lumière régnait le chaos. 

C’est un fait entendu, dans la mythologie socialiste, le quinquennat Sarkozy menaça jusqu’à la survie même de la République et vit le triomphe de la « dérive ». Qu’elle ait été sécuritaire, identitaire ou libérale, de toute façon elle fut et c’est en cela que ce mandat se trouva placé sous le sceau de l’infâmie, par les « Humanistes » de Solférino. 

Nous l’ignorions pauvres incroyants que nous sommes, mais Sarkozy c’est Vichy ! La preuve : les deux se terminent par un « y ». 

Lire la suite...

vendredi 26 octobre 2012

La Sécu face au défi des innovations et de l'allongement de la vie : pourra-t-on encore se soigner demain ?

Patrick de CasanoveLe coût de la santé inquiète beaucoup de personnes à cause du prix des nouveaux traitements et de l’allongement de la vie.

On veut trouver la preuve de cette augmentation dangereuse des coûts dans le déficit chronique de la Sécu et dans la dette sociale en croissance permanente. (C’est ce qu’on voit).

Or ce déficit et cette dette prouvent seulement que le système est structurellement mauvais et voué à l’échec (Ce qu’on ne voit pas).

Lire la suite...

vendredi 19 octobre 2012

Taxer, taxer... un exemple type d'effets pervers : la chirurgie esthétique

Guy-André PelouzeTaxer et ne quasiment pas toucher aux dépenses. Et si toute la politique économique du gouvernement ne se résumait qu'à cela ? 


Depuis le 1er octobre, les actes de médecine et de chirurgie esthétique n'ayant pas de finalité thérapeutique ne bénéficient plus de l'exonération de la TVA.

Cette nouvelle mesure fiscale répond de cette logique d’augmentation à tout va des impôts.

Lire la suite...

vendredi 12 octobre 2012

"La Main Invisible" , la santé et le rôle de l'état

Autre temps fort de cette rentrée littéraire libérale,  la publication, par le collectif "La Main Invisible", du livre "Libres !" auquel ont travaillé ensemble pendant neuf mois 100 auteurs, sur 100 sujets concrets et pratiques remettant la liberté au coeur des processus de solution de nos problèmes de société.

Ci-dessous, à titre d'échantillon, la contribution de notre ami le Dr Guy-André Pelouze sur "Le système de soins". 

Le fossé appelé dette qui se creuse chaque année depuis 36 ans entre notre dépense publique et les recettes de prélèvements obligatoires n’épargnera pas le monopole étatique qui finance le système de soins.   

Lire la suite...

mardi 18 septembre 2012

"Sécu : Comment faire mieux ?"

Patrick de CasanoveLe livre de notre ami Patrick de Casanove, "Sécu : Comment faire mieux - Propositions d'un médecin de famille", vient de paraître aux éditions TATAMIS. Patrick a demandé à Henri Lepage d'en faire la préface. C'est elle qui est reproduite ci-dessous.

Voici un travail qui mérite d’être soutenu et connu. Patrick de Casanove est médecin généraliste dans une ville du Sud-ouest ; mais il est aussi le Président du Cercle Frédéric Bastiat , une association landaise très active dont l’objet est de maintenir la mémoire et de faire connaître l’œuvre d’un des plus grands auteurs libéraux français de tous les temps, Frédéric Bastiat (mort en 1850).

Lire la suite...

mardi 5 avril 2011

A propos du Mediator° : Quand la main invisible d’Adam Smith s’applique à la médecine...

Il en va de l’actualité comme de la mode. 
Les évènements se succèdent à grande vitesse, un nouveau fait d’actualité chassant rapidement l’ancien, sans que l’on prenne réellement le temps d’analyser la portée exacte de l’un ou de l’autre. 
Les tsunamis japonais ont vite balayé le déchaînement médiatique issu de l’interdiction de mise sur le marché du Mediator°.

Lire la suite...

lundi 4 avril 2011

17 mars 2011 : "la médecine du XXIème siècle" - séminaire EIN/Turgot avec le Dr Guy-André Pelouze

Ci-dessous la vidéo de l'exposé présenté par le Dr. Guy-André Pelouze lors du séminaire organisé à Paris, en collaboration avec l'Institut Turgot, par le European Ideas Network, think tank du Groupe PPE au Parlement européen.

.

Guy-André Pelouze est Chirurgien des hôpitaux au Centre hospitalier Saint-Jean de Perpignan. C'est aussi un conférencier hors pair pour nous expliquer les grandes mutations vers lesquelles, qu'on le veuille ou non, se dirigent nos systèmes de soins.

Lire la suite...

jeudi 28 octobre 2010

Brûler la Sécu ?

Guy-André PelouzeOn savait les journalistes français nuls en maths, nuls en matières spécialisées et très fort en culture générale, surtout les sciences sociales !

L'envers des autres journalistes du monde. En voici un excellent exemple.

Sandrine Blanchard , une journaliste du Monde, tire à boulets rouges sur un gynécologue parisien qui a un blog, est en secteur 2 et ne télétransmet pas.

Lire la suite...

mardi 14 septembre 2010

Trois questions à propos de l'assurance maladie

Guy-André PelouzeLe système de soins, et plus globalement la santé des individus, représente la dépense la plus élevée dans les pays développés.

Ceci n'est pas surprenant et correspond à un choix économique rationnel, la vie étant ce que chacun considère à une très large majorité comme ce qu'il a de plus cher.

A côté de cette constatation nous vivons une transformation accélérée des connaissances et des processus de soin.

Lire la suite...

lundi 30 août 2010

Compte épargne santé : le modèle singapourien

Guillaume VuillemeyGuillaume Vuillemey vient de passer plusieurs mois en stage à Singapour. Connaissant notre intérêt pour la formule des "comptes d'épargne santé" en tant qu'élément de base nécessaire à une future réforme des systèmes de santé, il en a ramené ce billet. Trait_html_691a601b.jpg

Singapour, cité-État d'environ 5 millions d'habitants, brille par les performances de son système de santé. Les dépenses y sont modérées (3,5% du PIB contre 11,1% en France) tandis que l'espérance de vie y est parmi les plus élevées de la planète (78 à 83 ans selon le sexe, contre 77 à 84 en France et 75 à 80 aux États-Unis). La densité médicale y est faible, mais le pays ne connait pas de pénurie de soins : il accueille chaque année 400 000 patients étrangers, venus d'Asie ou d'Océanie. Le portrait laisse rêveur

Lire la suite...

jeudi 3 juin 2010

Contresens et propagande sur l'assurance maladie française

La revue Finances Hospitalières a publié, au mois de Mars, un éditorial de J. Grolier sur le système de soins en général qu'il est intéressant de commenter.

Sous le titre "dépenser moins, dépenser mieux" l'auteur s'essaie à une description macro-économique du système de soins. Il critique d'emblée une appréciation commune et trop répandue qui dénoncerait une situation financière déplorable du secteur de la santé en France. Une fois de plus c'est l'amalgame entre santé et système de soins! 

Quoi de plus différent en réalité qu'un système de soins étatisé et la santé un capital personnel que nous entretenons ou dégradons principalement par nos comportements!

Lire la suite...

lundi 1 février 2010

Médecine, technologie et systèmes de soins, le grand changement de paradigme - Assemblée nationale, le 21 janvier 2010

Ceci est l'enregistrement de la conférence organisée par l'Institut Turgot, le 21 janvier 2009, à l'Assemblée nationale avec le Docteur Guy-André Pelouze, chirurgien des hôpitaux (chirurgie cardiaque et cardiovasculaire) et le Dr Alphonse Crespo de Lausanne, fondateur du réseau Médecine et Liberté, tous deux membres du Conseil scientifique de l'Institut Turgot.

.

Tous les discours actuels sur la santé, son organisation et son financement reposent sur l'hypothèse d'une hausse exponentielle des coûts de production, entraînée par la sophistication croissante des technologies mises en oeuvre.

Lire la suite...

vendredi 1 janvier 2010

Le 9 décembre 2009 : Biotechnologies et Biopolitique, les nouveaux défis de l'humanité - avec Laurent Alexandre et Alain Madelin

La réunion du 9 décembre dernier, avec le concours du Dr Laurent Alexandre et d'Alain Madelin, a été, sans contestation possible, l'une des plus passionnantes qu'il nous ait été donné d'organiser à l'Assemblée nationale (qui plus est dans le prestigieux décor de la salle Colbert).

Dr Laurent AlexandreNous assistons actuellement à une formidable accélération du progrès des technologies médicales, au point que toute les prévisions et prédictions qui pouvaient être faites il y a seulement quelques années se trouvent dépassées. Ce qui amène Alain Madelin à souligner qu' "en matière d'innovation nous n'avons encore rien vu !", et le Dr Laurent Alexandre à préciser que "tout va extrêmement vite".

Alain Madelin à l'Assemblée nationale (Salle Colbert), le 9 décembre 2009D'ores et déjà un certain nombre d'évolution technologiques très lourdes sont en cours qui, dès les années 2010/2020/2030, vont nous contraindre à devoir affronter, et discuter d'un certain nombre de questions fondamentales de nature politique, éthique et philosophique dont très peu de personnes parmi nous ont conscience. Ce sont ces questions que nos deux orateurs se sont efforcés de cerner.

Lire la suite...