Philippe SimonnotLe président Nicolas Sarkozy a eu raison d’évoquer les mânes d’un François Mitterrand instaurant la retraite à 60 ans pour expliquer le marasme dans lequel se trouve le système français de retraites.

Mais pour que sa démonstration fût complète, il eût été avisé de remonter plus haut dans le temps.

Les défenseurs actuels du régime de retraite par répartition seraient, en effet, bien étonnés si on leur en dévoilait l’origine