Le mouvement des indignés, parti de Madrid au printemps dernier, a célèbré ses six mois le samedi 15 octobre. Le mouvement fustige le capitalisme et prône un retour à la démocratie. 

A bien des égards ce message est juste, pour peu qu’on ne fasse pas de confusions.