Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 5 septembre 2013

Syrie : le fait du prince

Marc SuivreS’il est un élément aussi sûr que l’existence de Dieu à Djeddah, c’est que la France est une Monarchie républicaine… absolue.

Je m’explique. Là où d’autres dirigeants vivent sous la férule, d’électeurs uniquement préoccupés par leurs intérêts égoïstes, nos élites, aussi éclairées qu’altruistes, vivent entre elles et décident, pour nous, de ce qui est bon et de ce qui ne l’est pas.

Cette « démocratie » populaire apaisée permet ainsi à notre beau pays d’être à la pointe du combat contre le mal. Là où tant d’autres sont à la traîne, le petit coq peut ainsi, les deux pieds bien calés dans le fumier, donner des leçons de chant à la planète entière.

Lire la suite...

vendredi 25 janvier 2013

"Normal 1er" au Nord-Mali : pourquoi la France se retrouve-t-elle seule ?

Marc SuivreBien qu’il dépense des trésors d’imagination pour amuser la galerie avec le mariage pour tous, sauf pour lui, notre Président normal ne va guère pouvoir éviter longtemps la question à un milliard d’euros par an (minimum) : un Président socialiste peut-il être normal, sans sa guerre du désert ?

Sans vouloir paraître briser l’Union sacrée de façade, force est de constater que la France n’entre jamais autant en conflit que quand elle est gouvernée par des socialistes (ou assimilés).

Lire la suite...

dimanche 11 septembre 2011

Le temps des grands dangers est-il de retour ?


Voilà une réflexion qui vient bien à son heure alors que des bruits de bottes se font entendre un peu partout dans le monde, en Corée , en Afrique, au Moyen-Orient, en Libye, en Afghanistan. Voilà un tableau déjà bien chargé, pour l’immédiat. Assistons-nous au retour de la guerre, comme le craignent certains ? Mais ne faut-il pas porter le regard plus loin, sur le long terme , pour avoir une vue d’ensemble? Une présence s’impose, d’emblée, celle de la Chine.

Lire la suite...

jeudi 24 mars 2011

Libye : y a-t-il un fondement éthique au "droit d'ingérence" ?


Les frappes aériennes en Libye relancent le débat sur les fondements éthiques du "droit d'ingérence". Il s'agit d'un sujet qui, plus qu'aucun autre, divise les libéraux. 

D'un côté, ceux que l'on peut qualifier de "libéraux-conservateurs" qui défendent le concept de "guerre juste"; de l'autre les "libertariens" qui considèrent que rien ne saurait jamais justifier l'usage public de la contrainte, même dans de telles circonstances. 

Lire la suite...