Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 28 janvier 2014

Le bilan de Bernanke à la Fed = zéro pointé

Ben Bernanke quitte la Présidence du système américain de Réserve Fédéral alors que celui-ci célèbre ses cent années d'existence. Un autre économiste, Janet Yellen, lui succède. 

Alors que tous les médias lui tressent des couronnes, Steve Hanke, professeur à la célèbre John Hopkins University, juge que son collègue, le Professeur Bernanke, mérite au contraire un zéro pointé. Il explique pourquoi.

La grande majorité de ceux à qui on a demandé de juger les douze années pendant lesquelles le Professeur Ben Bernanke est resté à la tête du système américain de Réserve fédérale – la Fed – lui ont décerné d'excellentes notes. Pour ma part, je trouve ces notes bien trop généreuses. Personnellement, je pense que c'est plutôt une mauvaise note qu'il mérite.

Lire la suite...

vendredi 16 novembre 2012

Bernanke et le QEIII : pourquoi la grande inflation US n'est pas pour demain...

Steve_Hanke.jpg Le danger viendra peut-être. Mais il faudra du temps avant qu'il ne se concrétise. Pour le moment c'est l'ampleur du déficit de création monétaire entretenu par le mouvement de recapitalisation bancaire et financière qui domine la conjoncture et les perspectives économiques à moyen-terme.

Ceci est la seconde partie de l'entretien accordé à Econtalk par le Professeur Steve Hanke avec pour sujet l'hyperinflation. L'interview était animée par Russ Roberts du Liberty Fund.

Roberts: Les Etats-Unis ont un gros problème de budget. Depuis quatre ans, l'état dépense en moyenne mille milliards de dollars de plus qu'il n'engrange de recettes (3 700 milliards de dépenses, 2,7 milliards de recettes). Auparant le déficit était moindre, mais cela fait maintenant dix années que le trésor US est constamment en déficit.

Pourtant les gens continuent d'acheter ses obligations et ses bons du trésor. Et apparemment tout semble aller pour le mieux.

Lire la suite...

mardi 17 avril 2012

Protectionnisme : tirer sur la Chine, c'est se tirer une balle dans le pieds !

Steve Han keSteve Hanke s'inquiéte des conséquences désastreuses que pourrait entraîner, pour le monde entier, la conversion de Washington au «machisme mercantiliste».

Plus l'on se rapproche de l'élection présidentielle du mois de novembre, plus les Etats-Unis ressemblent à une cour de récréation où les populistes s'en donnent à cœur joie.

S'en prendre en particulier à la Chine est devenu, parmi bien d'autres jeux déplorables, une activité de plus en plus prisée.

Lire la suite...

dimanche 25 mars 2012

Conjoncture : nous ne sommes pas encore sortis de l'auberge

Steve Han ke Voilà plusieurs mois que nous n'avions plus publié d'article de notre ami le Professeur Steve Hanke. Voici sa dernière chronique de conjoncture publiée, sous le titre "The USA and Europe : A Graphical Report", dans GlobeAsia daté du mois de mars 2012.

Alors que des nouvelles plus rassurantes semblent parvenir des Etats-Unis, Steve Hanke reste très circonspect.

Après un événement économique aussi exceptionnel que la grande panique de 2008, la question est de savoir où l'on va. Pour en avoir une idée, il faut d'abord comprendre où l'on en était.

Lire la suite...

mercredi 14 décembre 2011

Parlons d'autre chose...

Charles GaveJe suis à la fois fatigué et exaspéré du psychodrame Européen.

Le lecteur connaît mon point de vue et le moins que l’on puisse dire hélas, c’est que j’ai eu raison au delà de mes pires craintes, ce qui n’empêche pas que les hommes politiques Européens continuent à expliquer que la ligne Maginot est une très bonne idée.

Grand bien leur fasse.

Lire la suite...

jeudi 23 juin 2011

Le mythe des "plans de relance", ou la poudre de Perlimpimpin des keynésiens

D’après l’Oxford English Dictionary, un factoïde serait « Une opinion dépourvue de fondement que l’on rapporte et répète si souvent qu’elle en devient un fait accepté. »

La politique que les keynésiens recommandent ordinairement pour maintenir le plein emploi sans inflation est l’un de ces mythes en matière budgétaire.

C’est un factoïde que la classe parlante sait répéter à satiété:

Lire la suite...

mardi 1 mars 2011

Le mythe de l'Etat-fantome

Notre ami Pierre Lemieux vient de publier un nouvel ouvrage intitulé "Une crise peut en cacher une autre" (aux Belles Lettres). Analyse de David Descôteaux. Trait_html_691a601b.jpg

David DescôteauxLe « capitalisme débridé », la dérèglementation et l’absence de l’État sont-ils responsables du pétrin dans lequel se retrouvent les États-Unis aujourd’hui?

Ce serait une explication trop simple, dit Pierre Lemieux, économiste et professeur associé à l’Université du Québec en Outaouais, dans son livre "Une crise peut en cacher une autre".

Lire la suite...

jeudi 6 janvier 2011

15 novembre 2010 : le "Tea Parties Movement", séminaire avec Lucien Oulahbib

Enregistrement du séminaire organisé le lundi 15 novembre 2010 autour de Lucien Samir Oulahbib, Docteur en sociologie, politologue et essayiste, attaché à l'Université Jean Moulin (Lyon III), sur le thème "Tea Parties : la révolte de la société civile occidentale".

.

Quelle est la signification profonde du mouvement des Tea Parties qui vient de faire une irruption aussi remarquée qu'inattendue dans la vie politique américaine ?

Lire la suite...

dimanche 7 novembre 2010

Elections US : le vent de l'histoire a tourné

Charles GaveComme le disent les Suisses à l’issue d’un référendum populaire : “le Souverain (c’est à dire le peuple) a parlé”, aux USA.

La Souveraineté politique réside en effet non dans quelque compétence technique bardée de bonnes intentions, ou encore dans une religion, fùt-elle Marxiste, ou enfin dans un Roi, mais uniquement dans le peuple. C’est le cas, et fort heureusement, dans nos démocraties.

Lire la suite...