Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Etat-providence

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 10 novembre 2014

5 novembre 2014 : "Thomas Piketty, le bluff du XXIème siècle" - Conférence Assemblée nationale

Les économistes français sont à l'honneur. Il y a d'abord eu le fantastique succès remporté aux Etats-Unis par le livre de Thomas Piketty : Le capital au XXIème siècle puis, tout récemment, le Prix Nobel d'économie 2014 décerné à Jean Tirole de l'Ecole d'économie de Toulouse. En tant que français, nous ne pouvons certes que nous réjouir de voir certains de nos professeurs ainsi honorés par la communauté internationale. Mais, en tant que libéraux, que devons-nous en penser ?

C'est pour répondre à cette question que l'Institut Turgot a organisé, le mercredi 5 novembre 2014, une première réunion au cours de laquelle les thèses très peu libérales - mais idéologiquement fort influentes - que développe Thomas Piketty dans son livre étaient soumises à la critique de quatre de nos amis : Stéphane Couvreur (de l'Institut Coppet), Henri Lepage, Jean-Marc Daniel (professeur à l'ESCP, directeur de la revue Sociétal) et Alain Madelin.

Ci-dessous, l'enregistrement vidéo de cette rencontre :

Pour télécharger les graphiques auxquels Stéphane Couvreur fait référence dans son exposé, cliquez ici. Par ailleurs voici quelques points de repère pour faciliter le visionnage de la conférence : 1) Stéphane Couvreur (3'50" à 27'), 2) Henri Lepage (27' à 50'), 3) Jean-Marc Daniel (50' à 1h08'), 4) Alain Madelin (1h08 à 1h46').

Lire la suite...

samedi 28 décembre 2013

"Bon" ou "mauvais" capitalisme : le Pape François et l'économie

Me Jean-Philippe Delsol Jean-Phillipe Delsol vient de publier, sur le site de l'IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales, dont il est le directeur), une réaction aux propos diffusés par le Pape François dans son exhortation apostolique du mois de novembre.

Une remarquable analyse qui précise clairement comment comprendre et répondre aux navrantes expressions économiques que l'on retrouve sous la plume du nouveau Pape.

En ce temps de Noël, il paraît opportun d’évoquer le message du Pape François dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium du 24 novembre 2013. Avec beaucoup de force, il annonce la joie de l’Evangile, une joie qui doit rayonner au cœur de tous les hommes. Avec beaucoup d’humanité, il exhorte, précisément chacun d’entre nous à redoubler d’attention aux pauvres et à œuvrer en leur faveur. Heureux rappel, y compris au sein même de l’Eglise, heureuse exhortation à l’attention de tous et notamment de ceux qui ont des responsabilités économiques.

Hélas, et par une confusion que nous aurions aimé ne pas rencontrer dans un texte de cette qualité, il s’en prend en même temps à l’économie de marché.

Lire la suite...

vendredi 6 décembre 2013

Transferts clandestins et injustices cachées du Capitalisme socialisé à la française - un exemple emblématique

Cet exemple est celui de la loi SRU dont notre ami Vincent Bénard décortique les effets pervers du durcissement dans ce texte très documenté.

Il nous y démontre comment la logique de l'Etat régulateur "social démocrate" tel qu'on le pratique chez nous débouche sur un dévoiement de la démocratie dont tirent avantage certaines clientèles de lobbies et groupes de pression, sur le dos non seulement des contribuables mais aussi de ceux-là mêmes auxquels le législateur dit venir en aide.

Bien que ce ne soit pas relié à l’actualité brûlante, j’aimerais revenir sur la loi SRU et sa disposition la plus emblématique, l’obligation, pour les communes de plus de 3 500 habitants, de compter 20% (à son lancement) puis 25% de logements sociaux dans leur parc de logement.

Lire la suite...

mercredi 12 juin 2013

Les Français et leur Etat : la fin des haricots

Marc Suivre C’est un fait entendu, le monstre tentaculaire qu’est devenu l’Etat, au fil des expérimentations hasardeuses de la gauche, et du manque de courage politique de la droite, est aujourd’hui incontrôlable.

Plus aucun domaine n’échappe à la frénésie réglementaire de l’État Nounou qui, « pour notre bien », se mêle toujours et davantage de ce qui ne le regarde pas.

Cette spécificité bien française, d’une soviétisation toujours plus poussée de la société, n’échappe à personne… sauf aux Français.

Lire la suite...

samedi 2 février 2013

Les cadeaux empoisonnés de l'Etat-providence

Me Patrick SimonOn lit et l’on entend régulièrement dans les médias une information qui, de prime abord, étonne : un certain nombre de personnes qui pourraient bénéficier du RSA ou d’autres aides sociales ne les réclament pas dans une proportion supérieure à 30 %.

Et les commentateurs de s’étonner (comment est-il possible qu’on ne réclame pas ce à quoi l’on a droit ?) voire de s’indigner (comment l’Etat peut-il laisser faire cela ? Il est anormal qu’il profite de cette situation).

Lire la suite...

mardi 18 septembre 2012

"Sécu : Comment faire mieux ?"

Patrick de CasanoveLe livre de notre ami Patrick de Casanove, "Sécu : Comment faire mieux - Propositions d'un médecin de famille", vient de paraître aux éditions TATAMIS. Patrick a demandé à Henri Lepage d'en faire la préface. C'est elle qui est reproduite ci-dessous.

Voici un travail qui mérite d’être soutenu et connu. Patrick de Casanove est médecin généraliste dans une ville du Sud-ouest ; mais il est aussi le Président du Cercle Frédéric Bastiat , une association landaise très active dont l’objet est de maintenir la mémoire et de faire connaître l’œuvre d’un des plus grands auteurs libéraux français de tous les temps, Frédéric Bastiat (mort en 1850).

Lire la suite...

jeudi 13 septembre 2012

La fin de la crise passe par l'établissement d'un étalon-or

Jacques Raiman« La monnaie, c’est l’or ; tout le reste est du crédit », disait le financier JP Morgan. A quoi Keynes, l'économiste, répondait : « L'or est une relique barbare ». Qui a raison : le financier ou l'économiste ?

Au printemps 2010, Alan Greenspan, dans le New York Times, a pu déclarer que personne n'avait prévu la crise, que tout le monde s’était trompé : les experts, la FED, les organes de contrôle. Il aurait pu ajouter : le Fonds Monétaire International, les autres banques centrales, les grandes entreprises, les médias...

Lire la suite...

dimanche 1 juillet 2012

Une population dévitalisée

Corentin de SalleSi tant de Belges sont déprimés, ce n’est peut-être pas parce qu’ils sont abandonnés au jeu des forces brutales du marché mais, tout au contraire, parce qu’ils sont prisonniers d’un système d'Etat-providence qui les dévitalise.

Nous sommes, affirmait Spinoza (1632-1677), constamment sujets à des «ocursus», c’est-à-dire à des «rencontres » (de personnes, d’êtres, d’objets, d’idées, de principes, de systèmes, etc.) dont certaines nous affermissent et dont d’autres nous détruisent.

Lire la suite...

lundi 21 mai 2012

Europe : comment déconstruire l'Etat-providence et reconstruire l'Union européenne "par le bas"

Henri LepageLa crise de l'endettement public, et celle subséquente de l'euro, sonnent la mort du modèle européen d'Etat-Providence de type social-démocrate.

Celui-ci est à bout de souffle, comme l'était le modèle soviétique à l'époque de Gorbatchev. Les hommes politiques feront tout ce qui est en leur pouvoir (c'est à dire 'beaucoup') pour le maintenir en vie à coûts de rustines, aussi longtemps que possible. Mais son effondrement est inévitable. Le problème reste à savoir comment on en sortira, par quoi le remplacer, et à quel prix.

Lire la suite...

samedi 19 mai 2012

Crise de l'Etat-Providence : redonner leur chance au don et à la philantropie privés

Chamoux2.jpgDans un essai paru en fin 1981, Pierre Rosanvallon annonçait "La crise de l'Etat-Providence".

En réalité, il n'en était rien. Mais, sous la plume d'un homme connu pour son engagement à gauche, ce titre était provocateur pour le régime socialiste qui ressentait les premiers effets de ses largesses électorales.

Aujourd'hui, la crise étant consommée, il est temps de revenir sur l'argumentation de cet auteur et de lui opposer une vision libérale de la Providence !

Lire la suite...

vendredi 27 avril 2012

La question de Marine : PS ou FN au 2ème tour des Législatives ?

Lucien Samir OulahbibLucien Oulahbib écrit dans un style très personnel, qui n'est guère académique. Mais au moins il a le courage de poser ouvertement les questions qui fâchent et de dénoncer, plus qu'aucun autre ne le fait, l'hypocrisie du discours de tous ceux qui, politiciens ou faux intellectuels adeptes du conformisme "bourdieusard", ne veulent, soi disant, que notre bien.

Voici sa dernière chronique (sans aucune retouche, sauf les virgules).

Lire la suite...

mercredi 25 avril 2012

Education : le poisson arc-en-ciel, un conte édifiant

Xavier ColletVoici une histoire qui se raconte dans certaines écoles et qui donne lieu à des spectacles de fin d’année avec déguisements. Je vous invite à y réfléchir.

L’histoire en question est celle du poisson arc-en-ciel.

Pour résumer. Le poisson arc-en-ciel possède de belles écailles multicolores qui suscitent la convoitise de tous les autres poissons. Un d’entre eux vient alors lui demander une de ses écailles, mais le poisson arc-en-ciel refuse.

Lire la suite...

dimanche 15 avril 2012

Elections : le plus grand choc fiscal de l'après-guerre

Gilles Dryancour décortique et compare les programmes fiscaux des candidats, et en dresse le bilan.

Un éditorial paru le 31 mars dernier dans le magazine The Economist, « ’La France dans le déni », a connu un certain écho dans nos médias. Il est vrai que celui-ci prononce un jugement sans appel sur la campagne présidentielle : « En ignorant les problèmes économiques de leur pays, les politiciens français rendent plus difficile leur traitement » (1)

Lire la suite...

mardi 27 mars 2012

Vaclav Klaus sur l'Europe et la crise de la zone euro

Klaus.jpg Le Président Vaclav Klaus sera à Paris, le lundi 2 avril, pour présenter la traduction française de son dernier livre : "Sauver les démocraties en Europe", lors d'une conférence à l'Union Interalliée organisée par l'Institut de la Démocratie et de la Coopération (voir l'invitation).

Le texte qui suit est la traduction d'une conférence donnée par Vaclav Klaus lors d'un congrès organisé en Arabie Saoudite, au mois de janvier 2012.

Lire la suite...

mercredi 22 février 2012

Post sociale-démocratie : laisser agir la philanthropie privée

Jean-Pierre ChamouxDans un essai paru en fin 1981, Pierre Rosanvallon annonçait "La crise de l'Etat-Providence". En réalité, il n'en était rien : l'Etat-Providence subissait seulement une poussée de croissance ; l'histoire des années Mitterrand l'a prouvé ! Mais, sous la plume d'un homme connu pour son engagement à gauche, ce titre était provocateur pour le régime socialiste qui ressentait les premiers effets de ses largesses électorales.

Aujourd'hui, la crise étant consommée, il est temps de revenir sur l'argumentation de cet ouvrage et de lui opposer une vision libérale de la Providence !

Lire la suite...

- page 1 de 3