Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Entrepreneur

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 16 octobre 2014

La richesse d'une pensée "autrichienne" : entretien avec François Facchini

Nous devons à Grégoire Canlorbe  et à l'Institut Coppet l'heureuse initiative d'avoir lancé la publication d'une série originale d'entretiens questionnant en profondeur certains des acteurs les plus influents ou intellectuellement les  plus en pointe du mouvement libéral/libertarien français.

Ci-dessous, la reprise de l'interview de François Facchini,  initialement publiée au mois de février2014 sur le site de l'Institut Coppet.

Trois grands thèmes y sont abordés : d'une part, une présentation magistrale de la théorie "autrichienne" de l'entrepreneur et de ses apports essentiels par rapport à l'enseignement économique dominant; d'autre part, une excellente analyse historique et philosophique sur les origines de l'ordre libéral, construite sur  l'intuition fondamentale d'Hayek concernant le développement des "ordres spontanés" dans le domaine des institutions; enfin, une réflexion inédite sur le rôle de l'"entrepreneur idéologique". A suivre...


1. Comment présenteriez-vous au non initié l’école autrichienne d’économie ? Quelles sont les grandes spécificités de ce courant par rapport à l’école néoclassique, qui est actuellement le courant orthodoxe de la science économique 

Je souhaiterais avant de répondre à toutes vos questions vous remercier pour l’intérêt que vous portez à mes recherches et à ma vision des sciences économiques et de l’école autrichienne en particulier.

Je pense que la meilleure présentation des différences entre l’école néoclassique et l’école autrichienne a été faite par Jésus Huerta de Soto dans son livre d’introduction à ce courant de pensée intitulé[1] L’école autrichienne. Marché et créativité entrepreneuriale . Parmi toutes les différences entre le courant orthodoxe et l’école autrichienne, la plus importante me semble être aujourd’hui son refus de penser l’économie de marché à partir de la théorie de l’équilibre.

Lire la suite...

mardi 31 décembre 2013

Ethique et Capitalisme (rappel de quelques notions de bon sens)

Lepage.jpgLa réflexion sur l'Ethique est un sujet de circonstance en cette période de fêtes de fin d'année.

Pour compléter le très beau papier de Douglas Rasmussen, ci-dessous la reprise d'un texte récemment retrouvé dans les archives de l'Institut Euro 92 et qui n'a jamais été diffusé. Il faisait partie d'un dossier sur" l'Ethique des Affaires".

Si la métaphysique peut être définie comme "la science de l'existence", et l'épistémologie comme "la science de la connaissance", l'Ethique n'est rien d'autre que la science "du bien et du mal" , la science "du juste et de l'injuste".

Sa fonction est d'apporter un code de valeur qui sert à guider les choix et les actions humaines. Elle indique comment les gens doivent se comporter, vis à vis d'eux-mêmes et vis à vis des autres, pour obtenir une coopération sociale pacifique.

Lire la suite...

lundi 22 octobre 2012

Entrepreneurs en grève... un goùt de déjà vu

Emmanuel MartinExcédés par la pression réglementaire et fiscale qui s’accumule sur leurs épaules depuis tant d’années, et qui s’est nettement intensifiée avec les choix du nouveau gouvernement, le mouvement des entrepreneurs en colère en France a comme un goût de déjà-vu.

C’est en effet un peu leur histoire que l’on retrouve dans le roman Atlas Shrugged (« La grève » en français) de la philosophe russo-américaine Ayn Rand. Ce livre est devenu un classique pour des millions de lecteurs anglophones.

Lire la suite...

mardi 2 octobre 2012

Esprit d'entreprise : "Hollande m'a tuer "

Le gouvernement socialiste de MM. Hollande et Ayrault a frappé très fort ce vendredi 28 septembre, une date à retenir pour de bien mauvaises raisons : dans la même journée, il a annoncé l'alignement de la taxation des plus values de revente des parts d'une entreprise sur celle des revenus, et d'autre part, il a annoncé la fin des avantages fiscaux de l'auto-entrepreneur. 

Lire la suite...

dimanche 19 juin 2011

Le 24 mai 2011 : séminaire éducation sur le "permis de conduire de l'entrepreneur"

Ce jour-là s'est tenu la seconde séance du séminaire "éducation" de l'Institut Turgot (animé par Nelly Guet) avec pour thème "éducation et économie".

Le premier intervenant était le Dr. Friederike Sözen, responsable de la politique éducative à la Chambre de commerce et d'industrie de Vienne (Autriche), venue nous parler du projet pilote européen dont elle assure le développement : à savoir la mise en place d'un "permis de conduire de l'entrepreneur", un certificat d'aptitudes de chef d'entreprise reconnu sur le plan international.

.

Lire la suite...

mercredi 20 octobre 2010

A quoi sert la politique industrielle ?

Jean-Pierre Chamoux Jean-Pierre Chamoux a développé les idées présentées lors de notre séminaire du 19 octobre dans un article publié récemment par la revue du CEPS, "Stratégie industrielle" (octobre 2010). C'est cet article que nous reproduisons ci-dessous. Trait_html_691a601b.jpg

Je commente dans cet article les politiques industrielles du dernier demi-siècle et souligne que leurs résultats furent toujours mitigés. Je suggère en conclusion d’autres pistes pour sortir de la crise actuelle .

Lire la suite...

19 octobre 2010 : La tromperie des politiques industrielles - séminaire avec Jean-Pierre Chamoux.

A quoi sert la politique industrielle. A très peu de choses, en vérité. Certainement pas à ce à quoi nos dirigeants politiques voudraient qu'elle serve. Telle est la thèse développée par le Professeur Jean-Pierre Chamoux lors du séminaire organisé, le 19 octobre dernier, dans les locaux de l'Institut Turgot.

.

Lire la suite...