Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 8 avril 2014

Les enjeux philosophiques fondamentaux du libéralisme

Douglas RasmussenL'adversaire du libéralisme n'est pas seulement à gauche. Il est aussi à droite, chez ceux qui lui opposent une vision « communautariste » de la société politique.

Notre ami Douglas Rasmussen saisit l'occasion que lui offrent les arguments développés par les communautariens contre le libéralisme pour résumer sa conception « métanormative » de l'ordre politique et philosophique libéral. (Il s'agit en l'occurrence d'une réponse à un livre édité par le sociologue israélo-américain Amitai Etzioni).

Cet article de Douglas Rasmussen est sans doute l'un des textes contemporains les plus achevés pour dissiper les malentendus sur la véritable manière dont liberté, politique et éthique s'articulent au sein d'une pensée libérale classique.

Publié sous la direction d’Amitai EtzioniThe Essential Communitarian Reader est un livre décevant, dont le sujet n’est pas clairement circonscrit. Il ressemble parfois davantage au programme d’un parti politique qu’à un recueil d’articles sérieux ayant pour but de discuter le paradigme politique dominant en Occident depuis deux siècles.

Lire la suite...

mercredi 26 décembre 2012

Mariage : technologie et marché politique condamnent le droit civil à évoluer

Lemennicier.jpgDébat : Bertrand Lemennicier répond un par par aux arguments développés par Jennifer Roback pour s'opposer à ceux qui proposent de "privatiser le mariage".

Henri Lepage a eu une excellente idée de publier, en langue française, l’article de Jennifer Roback à propos du « mariage gay ». Celle-ci stigmatise la position des libertariens américains en critiquant leur idée de « sortir l’Etat des affaires de mariage » avec un « slogan » simple : privatisons le mariage et le problème disparaîtra. Elle trouve cette attitude contestable voire irresponsable. En effet, pour elle, cette position esquive le débat le plus fondamental ; celui du concept de parentalité et des relations parents-enfants.

Lire la suite...

vendredi 18 novembre 2011

La légitimité de l'opposition au multiculturalisme

La première "chronique de l'1dividualiste" publiée initialement sur le site de l'Institut Coppet.

Le drame norvégien de juillet dernier a fourni aux suppôts bien-pensants du multiculturalisme (les « multikulti » comme on dit en Allemagne) l’occasion inespérée de se déchaîner contre l’anti-multicuturalisme (forcément « raciste » !) et le refus de l’islamisation des sociétés occidentales (forcément « islamophobe » !). En les accusant d’avoir inspiré le geste du meurtrier fou qui s’en réclamait.

Lire la suite...

vendredi 27 mai 2011

10 mai 2011 : troisième réunion de l' "Observatoire du Droit et des Libertés individuelles", à l'Assemblée nationale

Pour la troisième année consécutive l'Institut Turgot a demandé à nos trois amis avocats, Jean-Philippe Delsol, Jean-Philippe Feldman et Patrick Simon, de présenter une sorte d'état des lieux des avancées et reculs de l'Etat de droit en France, au cours de l'année écoulée.

Le premier intervenant était Me Jean-Philippe Delsol qui, en s'appuyant sur plusieurs exemples d'actualité, nous a parlé de l'aggravation de l'insécurité fiscale dans ce pays.

.

Lire la suite...

lundi 1 novembre 2010

La revanche de la société civile sur l'état providence

François EwaldEn 1980. Margaret Thatcher affirme : « La société n'existe pas, il n'existe que des individus. »

2010. David Cameron, son successeur, lui aussi conservateur, lance un vaste programme intitulé : « The Big Society ».

L'argument est à peu près le suivant : il y a en Grande-Bretagne trop d'individus et pas assez de société.

Lire la suite...