Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 10 septembre 2012

Pourquoi la survie de l'euro reste problématique

Henri Lepage Mario Draghi a oublié de préciser qu'"illimité" ne veut pas nécessairement dire sans limite.

Le problème n'est plus de savoir s'il faut ou non sauver l'euro, s'il faut ou non sortir de l'euro, pourquoi, pour quoi faire. Les coûts ne peuvent en être que colossaux. Mais le coût de conserver l'euro à tout prix serait non moins colossal. Quoi qu'il se passe, quelle que soit l'issue qui se dessine, la note sera très salée, tant économiquement que politiquement.

Lire la suite...

jeudi 5 juillet 2012

Une surprenante (et cohérente) défense "autrichienne" de l'euro

HdeSoto.jpg Voila un texte qui viendra comme un choc à beaucoup de nos lecteurs. Il est extrait d'une étude (ici en.pdf) dans laquelle Jesus Huerta de Soto, l'un des grands disciples européens de Ludwig von Mises, renverse les problématiques avec lesquelles nous, libéraux, jugeons habituellement l'euro. A lire absolument. H.L.

Les économistes de l’Ecole Autrichienne sont partisans de l’étalon-or parce qu’il freine et limite l’arbitraire des politiques et gouvernants : il discipline le comportement de tous les agents impliqués dans le processus démocratique et incite les individus à une action ordonnée et morale. C’est, en somme, un frein au mensonge et à la démagogie, car il propage et facilite la transparence et la vérité dans les relations sociales. Ni plus ni moins.

Lire la suite...

mardi 5 juin 2012

Crise de l’euro : quels placements défensifs ?

Drieu.jpgVous possédez quelques dizaines ou centaines ou millions d’euros sur un compte bancaire, par exemple en France, ou en Belgique. Depuis trois ans, la mort de l’euro est régulièrement annoncée (y compris sur ce forum) ; il serait peu rationnel de ne pas s’en soucier.

Alors, que faire ?

Lire la suite...

mercredi 23 mai 2012

Le fantasme à la mode : la croissance par le fédéralisme

Yves Montenay Tout le monde souhaite la croissance, le problème est qu'on ne sait pas comment faire. Le dernier fantasme est de pousser au fédéralisme. C'est prendre un bulldozer pour chasser le lézard.

De Gaulle dirait "Ils sautent comme des cabris en criant : croissance, croissance !". Tout le monde souhaite le beau temps, sauf les agriculteurs, mais c'est une profession "passéiste". Tout le monde souhaite la croissance, sauf les écologistes, mais ils doivent "la fermer" devant l'urgence de faire face à la crise.

Lire la suite...

samedi 28 avril 2012

Les élections et la crise : Français si vous saviez....

Philippe SimonnotDans sa dernière Tribune Libre pour Nouvelles de France, Philippe Simonnot décrit la spirale infernale dont le résultat des élections, quel qu'il soit, ne semble pas en passe d'arrêter l'infaillible déroulement.

La France se prépare à des lendemains de fête qui ne chanteront guère. Les finalistes du second tour racontent finalement à peu près la même chose sans convaincre personne. Non, hélas ! l’équilibre des finances publiques de la France ne sera pas rétabli aux dates promises.

Lire la suite...

jeudi 5 avril 2012

A quoi ressemblerait l'Europe sans la Zone euro ni l'Union européenne ?

Bruno Frey Professeur à l'Université de Zurich, Bruno Frey était venu à l'Institut Euro 92, il y a plus de dix ans, expliquer comment relancer la construction européenne sur de nouvelles bases libérées des schèmes traditionnels de la pensée politique centralisatrice.

Nous sommes heureux de retrouver sur le site VoxEu.org un article de lui où il montre que, même en cas de disparition de l'euro, il y aurait quand même un avenir pour l'Europe. Un avenir sans doute meilleur que celui auquel s'accrochent ceux qui croient qu'il n'y a de voie possible que dans toujours plus de centralisation fédérale.

Qu'arriverait-il si l'euro disparaissait ? Pour la plupart des gens, ce serait un désastre total. Ce texte explique que c'est une erreur complète de considérer l'euro, l'Union Européenne et l'Europe comme un tout indissociable.

Lire la suite...

vendredi 3 février 2012

Zone euro : le miracle n'est pas pour demain !

Si le calme est apparemment revenu sur les marchés, les déséquilibres et les contradictions ne cessent de s'accumuler au sein de la zone euro. Gilles Dryancour fait le point et nous aide à débusquer les paradoxes et les non-dits de l'actualité politique et financière.

Les événements ne cessent de confirmer l’évidence : les Etats de l’Euroland,faute de croissance, ne pourront sauver la monnaie unique sans avoir recours à la déconfiture des pays insolvables ou à la monétisation des dettes publiques.

Lire la suite...

vendredi 20 janvier 2012

La fin de l’Euro? Conversation surprise entre un Américain et un Allemand bien informés

André Tessier du Cros Le Comité Bastille est un laboratoire d'idées particulièrement actif dont A. Teissier du Cros est le Président. Nous sommes loin de partager ses propositions. Néanmoins ses analyses et réflexions, parfois fort iconoclastes, nourrissent un débat face auquel on ne peut pas rester rester totalement indifférent - ne serait-ce que pour les réfuter.

La scène se passe dans le bar d’un aéroport. Un Américain et un Allemand de passage ont fait connaissance et sympathisé.

Lire la suite...

lundi 19 décembre 2011

Agences de notation et perspectives 2012 : les commentaires de Jean-Claude Gruffat sur BFM

Jean-Claude GruffatTrésorier de l'Institut Turgot, Jean-Claude Gruffat est l'un des cadres dirigeants de Citigroup, à New York (il y occupe la position de European Chairman).

Le 12 décembre dernier, il était interviewé par la radio BFM Business pour commenter les résultats de l'accord européen du 9 décembre. Voici l'enregistrement de cet entretien. Il y exprime un point de vue de spécialiste de la finance et des marchés, plus nuancé que celui de notre précédent auteur, Gilles Dryancour.


Lire la suite...

samedi 17 décembre 2011

L’acharnement thérapeutique sauvera-t-il l’euro ?

Gilles DryancourLes mois se succèdent et les plans de sauvetage de l’euro aussi. En effet, si l’on compte bien, le plan adopté le 9 décembre à Bruxelles est le troisième de l’année et le septième depuis mai 2010.

A chaque nouveau plan, on entend les mêmes ‘’éléments de langage’. Toute une rhétorique que l’on retrouve, notamment, dans les déclarations du Président Sarkozy.

Lire la suite...

jeudi 15 décembre 2011

"Faut-Il sauver le soldat Euro ?" Charles Gave chez les Experts de BFM business

Ci-suit la transcription de l'intervention de Charles Gave lors de l'émission des Experts du mardi 13 décembre sur les ondes de BFM Business.

Lire la suite...

dimanche 27 novembre 2011

"Moins de dépenses, plus d'impôts" : vertueux ou serviles ?

Selon Drieu Godefridi (« Vertueux Républicains ! »), le chemin de la vertu économique, politique et sociale passerait par « moins de dépenses et plus d’impôts », soit, allègue-t-il, le chemin inverse de celui suivi par ces « vertueux Républicains », responsables des plus beaux déficits des finances publiques américaines à coups de réductions d’impôts et de nouvelles dépenses en faveur de leurs clientèles propres (armée, ‘agro-business’, big business).

Lire la suite...

jeudi 24 novembre 2011

Euro et « balances Target » : pourquoi les jeux sont faits...

Henri LepageCet été une polémique est née autour d'un rapport de l'Institut économique de Munich IFO mettant en lumière comment le fonctionnement du système de paiements intra-européen (TARGET) aboutirait en fait à une forme de sauvetage (« bail out ») clandestin de la Grèce et des autres pays méditerranéens les plus menacés par la crise de la dette et son extension.

Lire la suite...

lundi 21 novembre 2011

Le 16 novembre 2011 : "Va-t-on sauver l'euro ?" - débat franco-allemand à l'Assemblée nationale

L'institut TURGOT a réuni , le mercredi 16 novembre 2011, un séminaire monétaire franco-allemand présidé par AN_euro2__2_.jpgChristian Vanneste, Député du Nord, auquel une délégation de députés allemands CDU/CSU a apporté une importante contribution.

Cette rencontre monétaire, qui se tenait dans la salle de la Commission de la Défense à l'Assemblée nationale, a abordé trois sujets d'une brùlante actualité politique.

- Va-t-on sauver l'euro ? présidé par Christian Vanneste, député du Nord : la réponse du séminaire est très ambiguë sur ce plan ;

- Les banques centrales, facteur de stabilité ? présidée par le professeur J.Cl. Chouraqui, cette séance débouche aussi sur l'expression d'un grand doute

- France-Allemagne : convergence ou divergence ? présidée par l'ambassadeur Pierre Maillard, cette session montre que les points de vues divergent plutot au sein de la société politique allemande, un peu comme en France.

Lire la suite...

mardi 8 novembre 2011

Lorsque l'Europe se fracture : ce que dissimule l'accord sur le plan de sauvetage du 27 octobre

Les pyromanes parviendront-ils à éteindre l'incendie ?

Dans les jours qui suivirent le sommet de Bruxelles du 21 juillet, consacré au sauvetage de l'euro, nous avions écrit :

"Faut-il, comme les dirigeants de l’Euroland, se réjouir du nouveau plan, adopté à Bruxelles le 21 juillet, pour sauver l’euro ? Proclamer qu’il apporte une solution définitive à la crise de la dette publique en Europe ? Au regard des décisions prises, cette annonce nous semble pour le moins prématurée. "

Lire la suite...

- page 2 de 6 -