Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Commerce international

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 21 mars 2010

Le retour de la menace mercantiliste

Henri Lepage lors d'unséminaire TurgotIl est au moins un point qui, au milieu de cette tourmente économique et financière, fait l'unanimité : il faut, à tout prix, éviter le retour des processus protectionnistes qui, dans les années 1930, furent directement responsables de l'aggravation de la crise et de sa transformation en Grande Dépression.

La mémoire collective a été durablement impressionnée par les événements de cette époque. Tout le monde se souvient, en effet, des ravages qui ont immédiatement suivi, au printemps 1930 — soit moins d'un an après le début de la récession qui a mené au grand crash boursier du mois d'octobre 1929 —, le vote par le Congrès américain du Smoot Hawley Act, la plus spectaculaire hausse de droits de douane jamais enregistrée dans l'histoire moderne des nations industrielles. Cette décision a immédiatement déclenché à travers le monde entier une chaîne de représailles commerciales dont les économies développées ont mis près de trente ans à se relever.

Lire la suite...

jeudi 11 février 2010

Que se passe-t-il en Chine?

Charles Gave Il se passe des choses en Chine depuis la fin de l’année dernière. Ce grand pays avait été en effet le premier a suivre une politique monétaire et budgétaire de relance active, le premier à sortir de la récession, le premier à voir son marche des actions monter, le plus bas Chinois étant atteint non pas en Mars comme chez nous, mais en Novembre de l’année précédente.

Mais depuis quelques temps, les nuages semblent s’accumuler sur l’Empire du Milieu.

Le marché des actions local a fait son plus haut en …août 2009 et, depuis, a baissé d’environ 13 % sur ce plus haut, les financières baissant de 20% et les immobilières de 33%. Et pourtant la croissance économique Chinoise a atteint 10.7 % pour l’année, tandis que les bénéfices des sociétés s’annoncent excellents.

Cet accès de mauvaise humeur de la bourse est cependant tout à fait compréhensible, et simple à expliquer. En fait il s’agit d’un classique de la finance.

Lire la suite...

mardi 20 octobre 2009

Le 23 septembre 2009 : "Ce que la PAC nous rapporte réellement" - séminaire à l'Assemblée nationale

En collaboration avec le Groupe d'économie mondiale de Sciences-Po (Paris), dirigé par le professeur Patrick Messerlin, l'Institut Turgot a organisé à l'Assemblée nationale, le 23 septembre 2009, un séminaire dont l'objet était d'évaluer ce que, en définitive, la politique agricole commune européenne rapportait réellement à l'économie française.

Pierre Boulanger, assistant de recherche au Groupe d'économie mondiale de Sciences-Pô (Paris)Le premier intervenant, Pierre Boulanger, assistant de recherche au groupe d'économie mondiale, a résumé l'ensemble des réformes qui, depuis vingt ans, se sont succédées pour modifier le mode de fonctionnement de la politique agricole commune et les techniques d'attribution des soutiens aux agriculteurs.

Il montre que, contrairement aux intentions politiques initiales, ces politiques n'ont guère réussi à modifier l'inégalité de la distribution des revenus au sein de cette profession, puisque 16 pour cent des exploitants continuent de se partager la moitié des aides. De ce point de vue, la PAC est clairement un échec.

Lire la suite...

mercredi 14 octobre 2009

La fiscalité carbone : incohérente, inutile et désastreuse

Jean-Michel BélouveLorsqu’on dénonce les méfaits de la taxe carbone, on se voit répondre : Les Suédois l’ont bien faite, et ils ne s’en portent pas plus mal.

En effet la Suède, et la Finlande, appliquent une taxe sur les énergies fossiles. La province de Colombie britannique, au Canada, taxe également le CO2. La Suède est particulièrement en évidence, puisque l’impôt atteint 108 euros par tonne de carbone, ce qui équivaut à payer 25 centimes par litre d’essence.

Mise en application dès 1991, au prix de 27 euros la tonne, la taxe n’a pas soulevé la tempête de protestations que nous connaissons actuellement en France.

Lire la suite...