Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 8 octobre 2013

Bobard, le roi des éléphants...

C’est un fait entendu, l’honnêteté n’est pas la qualité première de nos dirigeants. Devrions nous vraiment nous en étonner quand, chaque jour médiatique nous apporte la preuve que taire et dissimuler sont gages de longévité dans le cirque ambulant qui nous tient lieu de débat public.

Marc SuivreEn matière de mensonge, nous ne sommes jamais déçus avec les héritiers de Jaurès. Quoi de plus normal, venant de gens qui pensent sans rire, que leurs idées en matière économique et fiscale vont répandre la justice et la félicité, que le pauvre deviendra riche et que le riche… partira en Suisse. J’en veux pour preuve que depuis le retour de la morale et de la concorde, rue du Faubourg Saint-Honoré, grâce à « lui Président », les bobards nous sont délivrés à un rythme jamais revu, depuis que le meilleur ami de René Bousquet a quitté les lieux en mai 1995.

Lire la suite...

lundi 11 mars 2013

21 février 2013 : "Chômeurs ou esclaves ?" - conférence de Philippe Simonnot à l'Assemblée nationale.

Le jeudi 23 février nous avons eu le plaisir d'accueillir Philippe Simonnot, venu nous présenter , dans une salle de l'Assemblée nationale, son dernier ouvrage : "Chômeurs ou esclaves ? Le dilemme français", un livre qui vient de paraître aux éditions Guillaume de Roux. Voici l'enregistrement vidéo de sa présentation.

Dans ce livre, Philippe Simonnot explique que le concept de « contrat de travail » en France ne s’est jamais libéré d’une relation ambiguë avec celle de l’esclavage, ce qui a sans doute en partie légitimé que le marché du travail en France soit hyper-réglementé.

Lire la suite...

vendredi 30 mars 2012

Pour une "allocation chômage européenne"

Jacques DelplaComment faire accepter les réformes des marchés du travail dans les pays d'Europe du Sud en crise ? Et comment faire accepter aux pays du Nord des transferts importants vers l'Europe du Sud pour éviter l'éclatement de la zone euro ?

Je vais bientôt publier avec Pierre-Olivier Gourinchas, de l'université de Berkeley, une proposition pour une allocation chômage commune au sein de la zone euro. En voici l'essentiel.

Lire la suite...

vendredi 9 mars 2012

Faux services, faux prix, faux emplois...

Patrick de CasanoveLa France est un pays de chômage structurel. Les politiciens veulent faire croire qu’il est conjoncturel. L’alibi d’aujourd’hui est la crise.

On peut immédiatement remarquer qu’un pays où il faut, par exemple, commencer par payer pour pouvoir travailler ("la contribution économique territoriale" qui remplace la "Taxe professionnelle"), et où l’État paie des gens pour qu’ils n’en fassent pas travailler d’autres (aides aux entreprises pour qu’elles emploient les gens à 35h seulement.) est mal parti.

Lire la suite...

vendredi 17 février 2012

Emploi : la vraie proposition, c'est le "chèque formation"

Guy-André Pelouze Tout comme Alain Madelin, le Docteur Pelouze réagit à la proposition Sarkozy/Fillon de référendum sur la formation des chômeurs.

Pouvez-vous compter sur l'état pour vous former? Vous avez des preuves?

Depuis 1945 au contraire la formation professionnelle est mieux assurée par des institutions privées à la fois en France ou en Europe. La formation professionnelle par l'état est un échec total et une gabégie pour des pseudo-formateurs qui, bien sùr, sont rémunérés non sur la base de leurs résultats mais de leur présence.

Lire la suite...

jeudi 16 février 2012

Le problème, c’est le chômage, pas les chômeurs

Alain Madelin à l'Institut TurgotEn évoquant l'idée d'interroger directement les Français par référendum pour savoir si "les chômeurs avaient le droit de refuser une formation ou un emploi", le président de la République était assuré de déclencher une polémique

Assurément cette polémique était calculée et voulue par les fins stratèges populistes et droitiers de l'Elysée. Sans doute escomptent-ils aussi tendre un piège à la gauche et rabattre les électeurs du Front national. Mais la ficelle est trop grosse et le piège ne peut que se retourner contre eux.

Lire la suite...