Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Catastrophes

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 10 décembre 2013

Super-cyclones tropicaux : le problème n'est pas le changement climatique, mais la pauvreté énergétique

Professeur Samuel FurfariL'occasion était trop belle. A la conférence de Varsovie, les fanatiques du réchauffement anthropique en ont largement abusé. Le moment est venu de remettre les pendules à l'heure. Explications de Samuel Furfari avec, en annexe, le résumé d'une étude montrant l'évolution du nombre de victimes provoquées par les grandes catastrophes climatiques depuis le début du XXème siècle .

Désolation. C'est le premier terme qui me vient en tête en voyant les conséquences tragiques de la catastrophe humanitaire causée par le super-typhon Haiyan qui a frappé les Philippines le 8 novembre 2013. Même si l'exagération des premiers jours, mentionnant 10.000 morts, est fort heureusement retombée, c'est bien d'une immense tragédie qui a fait plus de 4.000 morts qu'il s'agit. Ces morts sont ensevelis sous des montagnes de boue et de détritus de tout genre.

Semant la mort et la désolation sur son passage, ce typhon a jeté une lumière crue sur l'état économique et social des Philippines qui est, hélas, similaire à celui de nombreux autres pays du Sud-est asiatique.

Lire la suite...

jeudi 16 juin 2011

Débat sur le nucléaire : un nouveau livre de Jean-Michel Bélouve.

Livre_Belouve.jpgA l'occasion du débat à l'Assemblée nationale entre Alain Madelin et Jean Bergougnoux, nous avons présenté le dernier livre de notre ami Jean-Michel Bélouve :"Nucléaire civil : le rebond !", publié chez Libermédia avec le concours de l'Institut Turgot.

Ci-dessous la préface du livre, écrite par Henri Lepage.

Depuis deux ans, Jean-Michel Bélouve contribue régulièrement aux activités de l'Institut Turgot en publiant sur son site des articles qui traitent de la controverse scientifique et politique sur le réchauffement climatique et, par voie de conséquence, s'intéressent également à l'énergie et à la politique énergétique.

Lire la suite...

mercredi 15 juin 2011

Le 9 juin 2011 : "La France et le nucléaire", débat à l'Assemblée nationale avec Alain Madelin et Jean Bergougnoux

Le jeudi 9 juin l'Institut Turgot accueillait Alain Madelin (ancien ministe de l'industrie) et Jean Bergougnoux (ancien directeur général d'EDF, Président d'honneur de la SNCF ainsi que d'Eurélectric) pour un débat sur le thème : "La France et le nucléaire - l'heure du choix".

.

Du fait des événements récents intervenus à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, la consternation devant l'ampleur des dégâts matériels et humains du tsunami a rapidement cédé le terrain à une vive controverse sur le rôle et l'avenir du nucléaire dans l'approvisionnement énergétique de nos pays.

Lire la suite...

jeudi 31 mars 2011

Nucléaire : garder son sang froid face à la stratégie de l'épouvante

Une fois de plus, des mouvements environnementaux pratiquent la politique de l’épouvante pour tenter de faire aboutir leur projet de société, et une fois de plus, ils sont entendus par des chefs d’états plus soucieux de ménager l’opinion que d’assurer l’avenir de leurs citoyens. 

Jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement français a repoussé les revendications vertes qui veulent que la France « sorte du nucléaire ». 

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2011

L’effet catastrophe : "ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas"

Alain Madelin à l'Institut TurgotC’était inévitable. Il s’est trouvé de bons esprits pour expliquer que les catastrophes subies par le Japon allaient doper sa croissance.

Et pas des moindres, à commencer par Larry Summers, ancien secrétaire américain au Trésor sous Clinton et ex-directeur du Conseil économique national auprès d’Obama. Fichtre donc.

Un bon tremblement de terre, un bon tsunami et pourquoi pas une bonne guerre, rien de tel pour stimuler la croissance !

Lire la suite...

vendredi 18 juin 2010

Marée noire: un déversement de mauvaises incitations

Elgrably2.JPGLes commentaires qui ont suivi l'explosion de la plateforme du groupe pétrolier BP, le 22 avril dernier, s'articulent autour de deux lapalissades dont la répétition, notamment par l'administration Obama, finit par exaspérer.

La première est que la marée noire est une tragédie colossale.

La seconde tient au fait que BP devrait colmater la fuite le plus rapidement possible.

Lire la suite...

jeudi 10 juin 2010

Catastrophes écologiques : analyse libérale

Gilles DryancourMême dans les circonstances les plus dramatiques, il faut savoir raison garder.

Seule la raison peut, en effet, nous aider à comprendre comment de telles catastrophes surviennent. Comment on peut mieux les prévenir. Et, au besoin, comment en sanctionner les responsables. Trait_html_691a601b.jpg

L’explosion de la plate-forme BP, Deepwater Horizon, le 20 avril dernier, restera peut-être comme l’une des plus graves catastrophes écologiques ayant touché les Etats-Unis.

Les images diffusées quotidiennement d’oiseaux englués, d’eaux polluées, de plages souillées, de poissons morts suscitent l’indignation collective et poussent certains au désir de vengeance :

Lire la suite...

samedi 29 mai 2010

La catastrophe du Golf du Mexique : relativisons...

Paul Driessen Parmi les ouvrages publiés en 2008 par l'Institut Turgot, sous la direction de Guy Millière, figurait un livre de Paul Driessen, " Peurs vertes, morts noires".

Ci-dessous la traduction française, par François Guillaumat, d'un article que Paul Driessen a publié début mai, sous le titre "Lessons from the Gulf blowout", sur le n°1 des sites conservateurs américains, Townhall.com. Trait_html_691a601b.jpg

Deepwater Horizon, le navire de forage semi-submersible de la compagnie Transocean achevait les travaux sur un puits de forage qui avait trouvé du pétrole à 5 400 mètres en-dessous du plancher océanique, à 1600m en-dessous du niveau de la mer, à 80 km au large des côtes de la Louisiane.

Lire la suite...

vendredi 7 mai 2010

Le 17 mars 2010 : "Logement : l'Etat, solution ou problème ?", séminaire avec Vincent Bénard.

Il y a trois ans, sous les auspices de l'Institut Turgot, Vincent Bénard publiait son livre " Logement : crise publique, remèdes privés". C'était avant l'explosion de la grande crise immobilière américaine. Nous lui avons demandé de revenir à l'Institut Turgot pour nous dire en quoi les développements intervenus depuis modifiaient ou au contraire confirmaient ses analyses de l'époque.

.

En même temps que vous écoutez la conférence de Vincent Bénard, nous vous invitons à visionner les slides qui auraient du accompagner son exposé, mais qui, en raison d'un malencontreux incident technique, n'ont pas pu être projetées pendant le séminaire.

Lire la suite...

dimanche 18 avril 2010

Xynthia : comment remettre la notion de responsabilité individuelle au centre du système de gestion des risques

Sauf complication judiciaire, qui n'est pas à exclure, l'état va raser plus de 900 maisons en Vendée et 400 en Charente Maritime, au nom du principe de précaution, habitations dont il a pourtant autorisé la construction dans le passé, et dont la plupart n'ont pas été touchées par la tempête. L'indemnisation des personnes ainsi expropriées devrait imposer plus de 350 millions d'Euros de charge aux contribuables (*).

Si le gouvernement Italien raisonnait comme le nôtre, il ferait raser Venise, et les Pays-Bas évacueraient 19% de leur territoire situé derrière des polders sous le niveau de la mer. Barak Obama ordonnerait de détruire ce qui reste de la Nouvelle Orléans et les Maldives seraient préventivement vidées de leurs habitants.

Lire la suite...

samedi 6 mars 2010

Constructions inondables : les responsabilités de l'hyper-réglementation

Vicent BénardLa tempête qui a provoqué les inondations de l'arc Atlantique était, en terme de vent, moins forte que celle de 1999.

Mais cette tempête s'est conjuguée à des marées d'un coefficient fort, et le coeur dépressionnaire qui l'a accompagné à amplifié la montée des eaux, provoquant une submersion de nombreux ouvrages et leur ruine.

L'événement était donc "envisageable" mais pas nécessairement "prévisible", bien que la tempête ait été très correctement annoncée par Météo France.

Lire la suite...