Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Capitalisation

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 9 août 2011

Conjoncture : comment Bâle III a plombé la reprise - et donc la bourse

Steve Han keUn krack boursier s'explique rarement par une cause singulière. C'est généralement le produit d'une constellation de facteurs qui se téléscopent en un moment donné. Dans cet article écrit au mois de juillet, Steve Hanke attire notre attention sur l'un des éléments spécifiques qui expliquent l'assombrissement soudain des perspectives économiques et financières.

Les gaffes de ceux qui se considèrent comme les "oracles" de la classe dirigeante, en particulier quand il s'agit de faire la guerre, sont monnaie courante et bien connues comme telles.

Lire la suite...

vendredi 23 juillet 2010

Combien coûtent vraiment les retraites par répartition ?

Guillaume Vuilleme et Vincent PoncetSi tous les arbitrages de la réforme des retraites n'ont pas tout été réalisés, les grandes lignes ont en revanche été tranchées : l'âge légal de la retraite sera progressivement repoussé et les durées de cotisation allongées.

Pourtant, les débats seront nécessairement tronqués si personne n'est en mesure de comparer les coûts et les bénéfices de l'actuel système par répartition.

Lire la suite...

dimanche 6 juin 2010

Le cadavre de Pétain bouge encore, ou la résistible réforme des retraites

Philippe SimonnotLe président Nicolas Sarkozy a eu raison d’évoquer les mânes d’un François Mitterrand instaurant la retraite à 60 ans pour expliquer le marasme dans lequel se trouve le système français de retraites.

Mais pour que sa démonstration fût complète, il eût été avisé de remonter plus haut dans le temps.

Les défenseurs actuels du régime de retraite par répartition seraient, en effet, bien étonnés si on leur en dévoilait l’origine

Lire la suite...

mardi 18 mai 2010

Débat : explosion des retraites et implosion de la natalité, produits inéluctables de la social-démocratie

Gilles DryancourGilles Dryancour répond à ceux qui considèrent que le problème des retraites est d'abord et avant tout un problème de démographie. Trait_html_691a601b.jpg

Le débat lancé, sur ce site, par l’article d’Yves Montenay à propos des retraites mérite, à notre avis, un complément d’analyse qui intègre davantage l’influence du cadre politico-institutionnel sur le comportement économique des individus. Certes, Yves Montenay est parfaitement en droit de défendre le point de vue selon lequel :

« L’erreur est de considérer les retraites comme un problème financier, alors qu’il est démographique et humain, c’est-à-dire qu’il dépend d’abord du nombre des hommes et de leur qualification » (1).

Toutefois, considérer la démographie comme étant à l’origine de la crise du régime des retraites par répartition revient, selon nous, à prendre l’effet pour la cause du dysfonctionnement dudit régime.

Lire la suite...

jeudi 22 avril 2010

Retraites : les solutions purement financières sont inopérantes.

Yves MontenayA l’occasion du débat sur les retraites réapparaissent des « serpents de mer » de sens opposé, qui avaient pourtant presque disparus des discussions entre spécialistes.

Ainsi Martine Aubry avait proposé de passer « le départ à la retraite à 61 ou 62 ans », ce qui, bien qu’insuffisant, montrait une certaine compréhension du problème. Mais elle a été obligée de reprendre une posture «  politique » en revenant à « 60 ans », posture qu’elle est la première à savoir purement électorale.

En sens inverse, mais à partir de la même erreur d’analyse, d’autres pensent qu’un coup de baguette magique, la capitalisation, résoudrait le problème.

Lire la suite...