Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 12 mai 2010

Greenspan, Bernanke : Le duo des truqueurs...

Professeur Steve HankeLorsque la Commission d'enquête sur la crise financière s'est rassemblée au Capitole au début d'avril, ses membres ont dû supporter le spectacle de l'ancien Président de la Réserve Fédérale, Alan Greenspan, affirmant, le visage impassible, que la politique monétaire de la Fed durant son mandat n'aurait pas contribué à la bulle immobilière aux Etats-Unis.

D'après Greenspan, il aurait fallu chercher l'origine de la crise financière "ailleurs" – c'est à dire à l'étranger. La « faute aux étrangers » est un stratagème toujours populaire.

Lire la suite...

vendredi 7 mai 2010

Le 17 mars 2010 : "Logement : l'Etat, solution ou problème ?", séminaire avec Vincent Bénard.

Il y a trois ans, sous les auspices de l'Institut Turgot, Vincent Bénard publiait son livre " Logement : crise publique, remèdes privés". C'était avant l'explosion de la grande crise immobilière américaine. Nous lui avons demandé de revenir à l'Institut Turgot pour nous dire en quoi les développements intervenus depuis modifiaient ou au contraire confirmaient ses analyses de l'époque.

.

En même temps que vous écoutez la conférence de Vincent Bénard, nous vous invitons à visionner les slides qui auraient du accompagner son exposé, mais qui, en raison d'un malencontreux incident technique, n'ont pas pu être projetées pendant le séminaire.

Lire la suite...

samedi 9 mai 2009

De la bulle à la dépression : l'analyse de Vernon Smith, Prix Nobel 2002

L'Institut Turgot a sélectionné une série de textes qui, à notre avis, donnent les meilleures analyses à la fois synthétiques et en profondeur des origines de la crise financière et de son déroulement.

Ces textes sont maintenant disponibles en français grâce aux talents de traducteur de notre ami François Guillaumat. Nous les mettrons en ligne sur ce site au cours des semaines qui viennent. Nous commençons par la reprise de l'article publié par le Prix Nobel d'économie 2002 Vernon Smith, en compagnie du Professeur Stephen Gjerstad, dans le Wall Street Journal du 6 avril 2009.

Ce texte est une contribution essentielle à la compréhension des événements que nous avons vécus. Il insiste notamment sur les facteurs particuliers qui permettent d'expliquer pourquoi une bulle comme il en a existé tant d'autres dans l'histoire a, cette fois-ci, dégénéré en mégabulle, et donc en mégacrise.

Trait_html_691a601b.jpg

Les bulles sont fréquentes dans l'histoire économique et, dans les laboratoires de l'économie expérimentale, il s’en produit dans des conditions dont on pensait – quand on avait commencé à les étudier dans les années 1980 – qu’elles étaient tellement transparentes qu’on ne pourrait pas en observer.

Professeur Vernon Smith, Prix Nobel d'économie 2002Nous autres économistes nous sommes trompés : même lorsque les opérateurs sur un marché connaissent la valeur de l'actif, des bulles se forment de façon prévisible.

Les bulles peuvent apparaître lorsque des agents n’achètent pas de la valeur fondamentale, mais de la tendance ou du momentum. Si les acheteurs de momentum ont plus de liquidités, ils peuvent entretenir une bulle plus longtemps.

Cependant, qu’est-ce qui les déclenche, ces bulles ? Et pourquoi une grande inflation des actifs -comme notre bulle des dot-com - ne porte-t-elle pas atteinte au système financier, tandis que l'autre conduit à son effondrement?

Lire la suite...