Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 avril 2013

Bâle III + taux zéro : pourquoi la sortie de crise n'en finit pas de se faire attendre

Steve Han keLa crise de l'euro porte une grande part de responsabilité dans la détérioration des conditions économiques en Europe. Mais elle n'explique pas tout..

La déception, s'agissant des perspectives de retour à la croissance, concerne aussi bien les Etats-Unis que le Royaume-Uni. Tout se passe comme si la sortie de crise n'en finissait pas de se faire attendre. Steve Hanke nous décrit comment la faute en incombe à la combinaison mortelle Bâle III + Taux zero.

Dans le sillage de la crise financière, nos grands experts de la monnaie et de la banque sont partis tambours battants en campagne pour dire aux banques qu'elles devaient « recapitaliser » leur bilans – expliquant que c'était absolument nécessaire pour éviter le retour de nouvelles crises.

Lire la suite...

lundi 29 août 2011

Banques : pourquoi Lagarde ne comprend rien à l'économie

Charles GaveComme les nouvelles réglementations sur les banques (Bâle III) Madame Lagarde considère qu’il faut renforcer la solidité financière des banques européennes, et qu'elles vont donc devoir procéder à des augmentations de capital massives pour éviter une répétition de la crise de 2008.

Ces tentatives de "renforcer" les banques en les forçant à effectuer des augmentations de capital m’amènent à formuler deux remarques :

Lire la suite...

mardi 9 août 2011

Conjoncture : comment Bâle III a plombé la reprise - et donc la bourse

Steve Han keUn krack boursier s'explique rarement par une cause singulière. C'est généralement le produit d'une constellation de facteurs qui se téléscopent en un moment donné. Dans cet article écrit au mois de juillet, Steve Hanke attire notre attention sur l'un des éléments spécifiques qui expliquent l'assombrissement soudain des perspectives économiques et financières.

Les gaffes de ceux qui se considèrent comme les "oracles" de la classe dirigeante, en particulier quand il s'agit de faire la guerre, sont monnaie courante et bien connues comme telles.

Lire la suite...

mercredi 20 avril 2011

Le paradoxe de la surréglementation bancaire

Steve Han keDepuis la chute de Lehman Brothers en septembre 2008, les oracles, politiciens et autres commentateurs de la classe parlante font des heures supplémentaires pour protéger le monde des banques et, effectivement, des banquiers.

De tous côtés on entend les mêmes refrains : « abaisser les banques », « mettre au pas les banquiers », etc.

Lire la suite...

samedi 5 février 2011

Où en sont les réformes de la régulation des secteurs bancaire et financier ?

Jean-Claude GruffatEn ce début d’année 2011, après les G7 et 20 de Washington, Londres, Pittsburgh, Seoul, au moment où la France assume la Présidence de ces deux forums pour une année, avons-nous en place, au-delà du constat, des débuts de solution pour éviter que, dans le futur, une perte de confiance dans le système bancaire et financier ne dérape vers une paralysie des modes de financement de l’économie réelle, qui ne pourrait être corrigée que par des interventions étatiques et, ultimement, par la collectivité, c'est à dire les contribuables ?

Lire la suite...