Mot-clé - Ayn Rand

Fil des billets

mardi 20 octobre 2015

Entretien : La Testostérone, moteur de l'histoire des civilisations ?

Trouver un intellectuel international qui se revendique ouvertement comme Randien (disciple d'Ayn Rand) n'est pas chose courante. D'où l'intérêt de cet entretien réalisé par Grégoire Canlorbe. Son interlocuteur :  Roy Barzilai, un chercheur israélien, auteur  de The Testosterone Hypothesis : How Hormones Regulate the Life Cycles of Civilizations paru en mai 2015.

Il s'agit d'un livre tout à fait étonnant qui, au croisement de la biologie, de la psychologie et de la sociologie, entraîne le lecteur dans le monde fascinant (et discuté) de la pensée transhumaniste contemporaine.

Cet entretien est toutefois à lire avec une esprit critique car il démontre comment, une fois de plus, la folie moderne de l'ingénierie sociale et de la recherche de la bonne société, peut mener même un esprit des plus individualistes (au sens pleinement libertarien du terme) à endosser des fins parfaitement incompatibles car intrinsèquement totalitaires. Un sujet pour une bonne discussion.

Roy Barzilai est un expert indépendant qui a étudié à la fois la philosophie objectiviste d’Ayn Rand et la philosophie du langage de Rivka Schechter, ancrée dans la bible hébraïque. La synthèse de la philosophie aristotélicienne de Rand et du credo biblique du monothéisme éthique apportent un éclairage important sur les idées qui ont façonné l’esprit occidental. En explorant l’histoire intellectuelle de la civilisation occidentale, Roy cherche à atteindre une connaissance plus profonde de l’esprit humain.

Lire la suite

jeudi 18 décembre 2014

Idéo-virus et vols de concepts, sophismes, illusions et mensonges de l'Etat : François Guillaumat s'explique

François Guillaumat est un personnage qui a joué un rôle important dans le renouveau de la pensée libérale/libertarienne en France, au cours des années 1980 et 1990. Nul autre que lui ne connait mieux les œuvres (qu'il a souvent traduites) d'Ayn Rand, de Murray Rothbard, de Hans Herman Hoppe, mais aussi de Ludwig von Mises - au point de pouvoir en réciter par cœur des morceaux entiers. 

Logicien hors pair, François impressionne par la rigueur de ses raisonnements qui le conduisent à tenir un discours souvent bien hermétique pour qui n'a pas une culture épistémologique déjà bien affirmée (ce qui est le cas de la plupart des économistes dans notre pays).

D'où le très grand intérêt de cette conversation enregistrée à l'initiative de Grégoire Canlorbe. En racontant les étapes de son propre cheminement intellectuel, François Guillaumat nous révèle ce qui, au plus profond de sa pensée, détermine les ressorts d'un radicalisme libertarien exemplaire.

Question : Le passage du positif au normatif, de la description du monde tel qu’il est aux prescriptions sur ce que le monde devrait être, est un problème épistémologique bien connu. Au sein de la tradition libérale, les auteurs jus-naturalistes, tels que Locke, Bastiat et Rothbard, tiennent la propriété privée légitime (i.e. acquise sans violence) pour un droit naturel, i.e. qui se déduit de la nature humaine.

Il est souvent argué que cette position philosophique n’est pas valable en ce sens qu’elle infère un devoir-être sur la base de l’être, ce qui constitue une aberration logique. En tant que libéral anarcho-capitaliste et défenseur revendiqué de « la propriété naturelle », que répondriez-vous à cette critique récurrente ?

Lire la suite

lundi 4 février 2013

14 janvier 2013 : "Du côté de la société ouverte", conférence d'Alain Laurent

Le 14 janvier dernier, Alain Laurent était le second orateur invité par Alain Madelin dans le cadre de son grand cycle annuel de conférences organisé autour du thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde". A vrai dire, ce soir-là nous avons quitté le strict domaine de l'économie pour revenir sur un certain nombre de fondamentaux philosophiques.

Alain Laurent nous a invité à effectuer un "détour sociologique du côté de la Société ouverte" en compagnie de Karl POPER et de HAYEK.

Lire la suite

lundi 17 décembre 2012

Obélix en grève : un petit air de John Galt...

Emmanuel MartinLe Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a qualifié le comportement de notre Gérard national de « minable » et Yann Galut proposé de déchoir « Obélix » de sa nationalité française. Voilà de quoi motiver la lettre ouverte de Gérard Depardieu au Premier Ministre dans le Journal Du Dimanche, ce 16 décembre.

Depardieu jette un menhir dans la mare. Et certains verront sans doute un parallèle avec John Galt, le héros du roman d’Ayn Rand, ''La Grève''. Car Gérard a décidé de faire grève.

Lire la suite

lundi 22 octobre 2012

Entrepreneurs en grève... un goùt de déjà vu

Emmanuel MartinExcédés par la pression réglementaire et fiscale qui s’accumule sur leurs épaules depuis tant d’années, et qui s’est nettement intensifiée avec les choix du nouveau gouvernement, le mouvement des entrepreneurs en colère en France a comme un goût de déjà-vu.

C’est en effet un peu leur histoire que l’on retrouve dans le roman Atlas Shrugged (« La grève » en français) de la philosophe russo-américaine Ayn Rand. Ce livre est devenu un classique pour des millions de lecteurs anglophones.

Lire la suite

dimanche 16 septembre 2012

Alors, heureux ?

Drieu.jpgQu'est ce que le bonheur ? Telle est la question qui, au début de l'été, semblait turlupiner nos grands hebdomadaires. Drieu Godefridi nous donne la réponse d'un philosophe libéral.

Il est toujours sympathique de lire et d'entendre des auteurs, chanteurs, artistes à succès partager dans les médias leur recette du bonheur, sur le thème : les gens devraient comprendre que, pour être heureux, ils doivent faire quelque chose qui leur plaît.

Sans blague ?

Lire la suite

vendredi 23 septembre 2011

Ayn Rand, une aventure littéraire et intellectuelle américaine hors du commun

Félicitations aux Belles Lettres pour leur initiative de publier enfin une traduction complète de "Atlas Shrugged" (sous le titre "La Grève"), ainsi qu'une biographie originale d'Ayn Rand par Alain Laurent  - dont nous reproduisons, ci-dessous, avec leur aimable autorisation le chapitre introductif.

Comment, aux États-Unis, pays du « In God we trust », du charity-business ostentatoire et du dévouement public à la « community » que sont les États-Unis, a-t-il été possible à une femme, Ayn Rand, de devenir l’une des plus célèbres figures des années 1940-80 tout en professant fièrement un athéisme rigoureux et en élevant l’égoïsme à la dignité de plus haute vertu morale ? 

Lire la suite

vendredi 1 juillet 2011

Qu'est-ce que le "Libertarianisme" ?

Un petit évènement dans l'univers des libertariens francophones : la réédition, aux éditions Les Belles Lettres, du texte fondateur de Murray Rothbard : L'Ethique de la liberté, traduit par François Guillaumat et Pierre Lemieux. A la suggestion de notre ami Alain Laurent, le directeur de collection, nous vous présentons ci-dessous l'excellente préface de cette nouvelle édition écrite par Jérémie Rostan, agrégé de Philosophie enseignant aux Etats-Unis.

Lire la suite

mercredi 17 février 2010

Existe-t-il un droit à la santé ? Retour sur des concepts fondamentaux.

David KelleySur son excellent blogue Objectif-Liberté, Vincent Bénard a publié une vidéo montrant Monique Canto Sperber, la directrice de Normal-Sup, en train de présenter, en quinze minutes, les bases de la doctrine libérale. Cette publication a suscité, dans les commentaires, une discussion sur la question de savoir s'il existe ou non un "Droit à la santé".

Vous trouverez ci-dessous la réponse proposée par le philosophe Randien, David Kelley, dans un article publié par l'Atlas Society, au début des années 1990, lorsque le Président Bill Clinton (et son épouse) ont essayé pour la première fois de faire adopter par les Etats-Unis un système universel d'assurance maladie à l'européenne.

Il est parfois nécessaire de revenir aux fondementaux d'une pensée. C'est ce que fait David Kelley, avec des mots et des phrases très forts qui font de son texte (dont les passages trop datés ont été coupés) un véritable texte de base de philosophie libérale . Trait_html_691a601b.jpg

Le socialisme s'est effondré en Union soviétique. Les pays d'Europe occidentale s’efforcent de contenir l’expansion de leurs États-providence. Or, aux Etats-Unis, nous sommes sur le point de subir un accroissement massif des subventions et réglementations étatiques. Pourquoi donc ?

Lire la suite