Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Art Contemporain

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 21 janvier 2014

Est-ce à l'Etat de décider ce qui est de l'art ou pas, et donc qui est un artiste et qui n'en est pas un ?

Aude de KerrosAude de Kerros nous rappelle à quel point les libertés d'expression et de création, dans notre pays, sont fragilisées par des institutions et des pratiques qui ne devraient pas exister.

Le 7 janvier 2014, à propos de l’affaire Dieudonné, Aurélie Filipetti déclare dans un entretien donné au Parisien : « Il n’est plus du coté des artistes et des créateurs »; « La liberté d’expression n’est pas la liberté de négation. Personne ne peut se retrancher derrière la liberté artistique pour éviter de tomber sous le coup de la loi pénale ». Par déclaration officielle : Dieudonné n’est pas un artiste, la loi pénale peut s’appliquer !

"Pas de liberté pour les ennemis de la liberté" fut illustré dans l’Histoire de façon mémorable par les révolutions française et bolchévique. Cela est rendu aujourdhui institutionnellement possible grâce aux FRAC, DRAC, CNAC, etc. créées il y a trente ans, en 1983 pour diriger la création artistique en France.

Lire la suite...

samedi 27 avril 2013

Une escroquerie à laquelle toutes les parties prenantes sont consentantes : l'art contemporain

Drieu.jpg Nous avons déjà eu l'occasion d'expliquer à plusieurs reprises ce que nous pensions de l'Art contemporain. Drieu Godefridi, fidèle visiteur de la Biennale de Venise, revient sur ce sujet dans une interview publiée par la Libre Belgique.

L’intérêt de l’art contemporain réside davantage dans son ampleur, dans l’analyse économique et financière qu’on peut en faire, que dans sa valeur artistique. Ce qui est fascinant, ce sont les montants proprement exorbitants qu’atteignent un grand nombre de ces œuvres dont la valeur artistique, par ailleurs, mérite d’être qualifiée de parfaitement nulle.

Lire la suite...

lundi 9 juillet 2012

Venise 2012 (le néant logique de l'art contemporain)

Drieu.jpgLorsqu’il y a tout juste un an j’avais publié, dans La Libre Belgique, une chronique « Venise en été » sur les élucubrations de l’art contemporain à la Biennale et la Punta della Dogana (face à la place Saint-Marc), j’avais reçu un abondant courrier sur le thème : espèce d’hilote taisez-vous, vous n’y comprenez rien.

Lire la suite...

mercredi 9 novembre 2011

L'Art contemporain, miroir des produits financiers, et les autres marchés...

Aude de KerrosIl y aura bientôt un an, Aude de Kerros et Jean-Louis Harouel étaient venus nous dévoiler l'escroquerie de l'Art contemporain. A cette occasion, nous avions été intrigués par le rapprochement entre les marchés financiers contemporains et le marché de l'Art contemporain.

Aude de Kerros est récemment revenue sur ce sujet à l'occasion de la FIAC 2011.

A partir du milieu des années 90 le marché de l’art de la création actuelle s’est fracturé. Deux types de marchés sont alors apparus : l’un purement financier et l’autre fantomatique en raison de son absence de visibilité.

Lire la suite...

dimanche 3 juillet 2011

Venise, l'Art, et la mort de l'art

Drieu GodefridiKant soutenait que si la nature peut atteindre au sublime (l’océan en furie), l’art en est incapable.

On lui préférera la conception d’Edmund Burke, car Venise, ville d’art procédant de l’esprit des siècles, jusque dans la puanteur de ses arrière-cours, la liqueur frelatée de ses rios, ses façades ocres, jaunes, lapis-lazuli, roussies, indigos et pelées, le décati des calle éloignées du quartier San Marco et le surréalisme de ses installations militaires...

Lire la suite...

jeudi 17 février 2011

19 janvier 2011 - "Marché de l'art et dirigisme culturel" - réunion Assemblée nationale avec Aude de Kerros et J.L. Harouel

Ci-dessous l'enregistrement vidéo de la réunion organisée à l'Assemblée nationale, le mercredi 19 janvier 2011, autour d'Aude de Kerros et de Jean-Louis Harouel sur le thème : "Le marché de l'art et le contrôle de la création en France - un dirigisme pernicieux".

.

L'intervention d'Aude de Kerros commence à 12'58"". Celle de Jean-Louis Harouel à 50'35".

Lire la suite...

mardi 4 janvier 2011

Le marché de l'art et le contrôle de la création en France : cinquante ans d'histoire...

Aude de KerrosLe 19 janvier prochain l'Institut Turgot recevra Aude de Kerros qui viendra parler des rapports entre le marché de l'art et le contrôle de la création artistique en France. Pour préparer cette réunion, nous reprenons ci-dessous le texte de la très remarquable communication qu'elle a présenté à l'Institut, le 3 avril 2009, sous le titre "L'art et la Très Grande Crise". Trait_html_691a601b.jpg

La crise globale d’aujourd’hui est le dénouement d’un ensemble d’évènements qui se sont déroulés depuis un demi-siècle.

Nous avons connu 50 ans de métamorphoses comme il s’en est peu souvent produit dans l’Histoire de l’Art.

Lire la suite...