Tous ceux qui ont aimé la "TVA sociale" adorent aujourd'hui la CSG sociale dont le gouvernement a imprudemment tracé la perspective.

En revanche, ceux qui - comme moi -ont combattu les projets de « TVA sociale » ne peuvent qu’être hostiles à la « CSG sociale » car la plupart des arguments hier opposables au transfert d’une partie des cotisations sociales vers la TVA valent aujourd’hui pour un transfert vers la CSG1.

Tout comme pour la "TVA sociale", le coût politique d'un tel transfert vers la CSG serait très élevé pour un gain de compétitivité dérisoire, provisoire et illusoire.