Le jeudi 24 mars 2016, à l'Assemblée nationale, nous avons reçu Alain Madelin, ancien ministre, Président du Fonds Latour Capital, et Gaspar Koenig, Président du think-tank Génération Libre, pour un débat contradictoire sur le thème : "Revenu minimum : quelle formule ? Propositions et critique". La réunion était organisée en coopération avec l'association Students for Liberty (Paris) dont nous avons accueilli un grand nombre de membres.

Le projet de cette rencontre est né comme une suite à la grande conférence sur le revenu universel organisée le 4 février dernier par Gaspar Koening et son think tank Génération Libre à la salle Gaveau. Au cours de cette réunion étaient intervenus une dizaine d'orateurs venant d'horizons professionnels, politiques et idéologiques très divers, présentant chacun leur propre version de la façon dont pourrait être imaginé le versement à tous d'un revenu de base permettant d'éliminer le plus possible les situations de grande pauvreté. Les débats n'ont cependant pas permis de pousser bien loin l'examen concret des paramètres, contraintes et fondamentaux d'ordre technique, économique et politique à observer pour assurer la réussite d'un tel objectif. D'où l'idée de cette réunion pour aller plus loin dans la discussion.

L'intervention d'Alain Madelin

L'intervention de Gaspar Koenig

Continuation du débat entre A.Madelin et G.Koening

Le résultat a été plus qu'à la hauteur de nos anticipations. Nous avons fait le choix de laisser nos invités s'exprimer librement, sans contrainte de temps étroite, afin qu'ils puissent s'expliquer aussi complètement et profondément que possible. Même si cela a signifié qu'il n'y avait plus guère de temps pour dialoguer directement avec la salle, nous y avons tous gagné d'assister à un remarquable débat où toutes les questions de fond ont été clairement posées et discutées.