Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Michel Kelly-Gagnon

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 26 octobre 2011

"La finance", c'est nous tous...

Michel Kelly-Gagnon, Président de l'Institut économique de MontréalCe que veut le mouvement "Occupy Wall Street" et ses émules n'est pas très clair, mais il semble que plusieurs de ses participants s'opposent à «la finance».

Je ne connais pas de meilleure définition de la finance que celle qu'en donne mon ami Pierre Lemieux dans "''Une crise peut en cacher une autre''" (Les Belles Lettres, 2010): la finance regroupe les institutions et autres moyens qui assurent le transfert des ressources des épargnants vers les emprunteurs.

Lire la suite...

vendredi 22 janvier 2010

La rémunération des dirigeants d’une entreprise ne concerne que ses actionnaires et administrateurs

Michel Kelly-Gagnon Dans un document qui vient d'être publié par l'Institut Economique de Montréal, Michel Kelly-Gagnon, Président de l'IEM, et Jasmin Guénette, répondent à tous ceux qui veulent réglementer primes et rémunérations des dirigeants d'entreprises.

Pour télécharger le texte intégral de l'étude, cliquez-ici. Le texte ci-dessous en résume les principaux arguments. Trait_html_691a601b.jpg

La rémunération des chefs d'entreprise est plus que jamais devenue un enjeu controversé. Des comparaisons à saveur populiste dénonçant l’écart de rémunération entre le travailleur moyen et les chefs d’entreprise les mieux payés ont récemment été relayées par les médias.

On peut s’indigner des salaires versés aux dirigeants des grandes entreprises, comme on peut envier un joueur de basketball de la NBA et son salaire moyen de 6 millions de dollars ou un acteur hollywoodien qui gagne 20 millions de dollars pour tourner un film. On peut aussi étudier la situation plus rationnellement et essayer de comprendre pourquoi les actionnaires – la plupart du temps par l’entremise de leurs mandataires élus, les membres du conseil d’administration – accordent de tels montants aux dirigeants de leur entreprise.

Lire la suite...