Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jean-Philippe Delsol

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 28 décembre 2013

"Bon" ou "mauvais" capitalisme : le Pape François et l'économie

Me Jean-Philippe Delsol Jean-Phillipe Delsol vient de publier, sur le site de l'IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales, dont il est le directeur), une réaction aux propos diffusés par le Pape François dans son exhortation apostolique du mois de novembre.

Une remarquable analyse qui précise clairement comment comprendre et répondre aux navrantes expressions économiques que l'on retrouve sous la plume du nouveau Pape.

En ce temps de Noël, il paraît opportun d’évoquer le message du Pape François dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium du 24 novembre 2013. Avec beaucoup de force, il annonce la joie de l’Evangile, une joie qui doit rayonner au cœur de tous les hommes. Avec beaucoup d’humanité, il exhorte, précisément chacun d’entre nous à redoubler d’attention aux pauvres et à œuvrer en leur faveur. Heureux rappel, y compris au sein même de l’Eglise, heureuse exhortation à l’attention de tous et notamment de ceux qui ont des responsabilités économiques.

Hélas, et par une confusion que nous aurions aimé ne pas rencontrer dans un texte de cette qualité, il s’en prend en même temps à l’économie de marché.

Lire la suite...

vendredi 30 novembre 2012

Et pourquoi pas une "liberté de conscience" pour les contribuables ?

Me Jean-Philippe DelsolJean-Philippe Delsol , administrateur de l'IREF, interpelle le Président de la République : puisqu'il s’est fait le chantre de la clause de conscience pour la célébration du mariage pour tous par les maires, pourquoi ce qui est autorisé pour les maires ne le serait-il pas pour les contribuables ?

N’y a-t-il pas de quoi admettre la liberté de conscience fiscale, quand le contribuable est confronté à l’immoralité d’une fiscalité confiscatoire, inefficace et mal fondée dans ses buts comme dans ses moyens ?

Lire la suite...

mardi 21 février 2012

La vérité fiscale si je mens...

Me Jean-Philippe Delsol A la manière des gentils escrocs de la comédie « La vérité si je mens », tous les candidats essaient de masquer l’effort fiscal qu’ils vont demander aux contribuables français.

Un sondage Viavoice-BCPE pour Les Echos et France Info a fait apparaître que 79% des Français trouvent la fiscalité injuste. A 37%, ils la considèrent comme très injuste. Seuls 15% pensent qu’elle est juste.

Lire la suite...