Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Guy-André Pelouze

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 13 mai 2013

L'"open data" médical : un autre exemple des méfaits du monopole public

Guy-André PelouzeAlors que tout le monde ne jure plus que par la transparence, et que celle-ci s'impose de plus en plus comme un principe de droit, savez-vous, nous rappelle notre ami Guy-André Pelouze, que la Sécurité sociale continue de pratiquer une politique de rétention monopolistique de ses informations ?

Qui oserait aujourd'hui dénier à un patient le droit de consulter son dossier médical ? Heureusement personne dans nos sociétés démocratiques. Et ce même si ce chemin vers la transparence fut long et pénible...

Lire la suite...

vendredi 19 octobre 2012

Taxer, taxer... un exemple type d'effets pervers : la chirurgie esthétique

Guy-André PelouzeTaxer et ne quasiment pas toucher aux dépenses. Et si toute la politique économique du gouvernement ne se résumait qu'à cela ? 


Depuis le 1er octobre, les actes de médecine et de chirurgie esthétique n'ayant pas de finalité thérapeutique ne bénéficient plus de l'exonération de la TVA.

Cette nouvelle mesure fiscale répond de cette logique d’augmentation à tout va des impôts.

Lire la suite...

vendredi 12 octobre 2012

"La Main Invisible" , la santé et le rôle de l'état

Autre temps fort de cette rentrée littéraire libérale,  la publication, par le collectif "La Main Invisible", du livre "Libres !" auquel ont travaillé ensemble pendant neuf mois 100 auteurs, sur 100 sujets concrets et pratiques remettant la liberté au coeur des processus de solution de nos problèmes de société.

Ci-dessous, à titre d'échantillon, la contribution de notre ami le Dr Guy-André Pelouze sur "Le système de soins". 

Le fossé appelé dette qui se creuse chaque année depuis 36 ans entre notre dépense publique et les recettes de prélèvements obligatoires n’épargnera pas le monopole étatique qui finance le système de soins.   

Lire la suite...

mardi 19 juin 2012

Quelques contrevérités sur la santé, la maladie et l'économie (1)

Guy-André PelouzeComme pour d'autres sujets, lors de la dernière campagne électorale pour l'élection présidentielle, le débat sur le système de soins n'a pas eu lieu.

La raison principale, comme en économie, et pour d'autres débats sociétaux, est le fait que la gauche, l'extrême gauche et les médias ont imposé une grille de lecture des problèmes du système de soins qui interdit tout débat.

Lire la suite...

mercredi 28 mars 2012

Déterminisme ou libre arbitre ? "Nous naissons tous différents".

Guy-André PelouzeLa controverse sur le mariage gay et la reconnaissance officielle de l'homoparentalité nous ramène au vieux débat sur la part de l'inné et de l'acquis.

Dans quelle mesure sommes-nous responsables de nos comportements, notamment sexuels ? Sont-ils prédéterminés ? et s'ils le sont, par quoi le sont-ils ? Nos gênes ? La "société" ? l'environnement familial, le milieu social ?

Guy-André Pelouze résume l'état actuel de la connaissance scientifique sur l'extrême complexité qui détermine nos personnalités et transcende la simple séparation inné/acquis .

Lire la suite...

vendredi 17 février 2012

Emploi : la vraie proposition, c'est le "chèque formation"

Guy-André Pelouze Tout comme Alain Madelin, le Docteur Pelouze réagit à la proposition Sarkozy/Fillon de référendum sur la formation des chômeurs.

Pouvez-vous compter sur l'état pour vous former? Vous avez des preuves?

Depuis 1945 au contraire la formation professionnelle est mieux assurée par des institutions privées à la fois en France ou en Europe. La formation professionnelle par l'état est un échec total et une gabégie pour des pseudo-formateurs qui, bien sùr, sont rémunérés non sur la base de leurs résultats mais de leur présence.

Lire la suite...

dimanche 22 janvier 2012

Santé publique 2022 : le délire de l'Etat-nounou...

Guy-André Pelouze Agence Euroland Press - De notre correspondant à Paris (Euroland), Janvier 2022 :« Les commerçants en alimentation seront tenus pour responsables des accidents cardio-vasculaires et des cancers de leurs clients, et seront punis en conséquence".

Lire la suite...

jeudi 28 octobre 2010

Brûler la Sécu ?

Guy-André PelouzeOn savait les journalistes français nuls en maths, nuls en matières spécialisées et très fort en culture générale, surtout les sciences sociales !

L'envers des autres journalistes du monde. En voici un excellent exemple.

Sandrine Blanchard , une journaliste du Monde, tire à boulets rouges sur un gynécologue parisien qui a un blog, est en secteur 2 et ne télétransmet pas.

Lire la suite...

mardi 14 septembre 2010

Trois questions à propos de l'assurance maladie

Guy-André PelouzeLe système de soins, et plus globalement la santé des individus, représente la dépense la plus élevée dans les pays développés.

Ceci n'est pas surprenant et correspond à un choix économique rationnel, la vie étant ce que chacun considère à une très large majorité comme ce qu'il a de plus cher.

A côté de cette constatation nous vivons une transformation accélérée des connaissances et des processus de soin.

Lire la suite...

mercredi 25 août 2010

Fin du Keynésianisme à la française

Guy-André PelouzeLe keynésianisme à la française que je préfère appeler "politique de dépense publique structurelle discrétionnaire" est en train de toucher à sa fin.

Ce fut très long, très inefficace mais cela le sera encore plus dans la défaisance de cette politique basée sur l'électoralisme et l'assurance que les nations fourmis financeront sans arrêt la dette des cigales, et que les banques para-étatiques ou les zinzins aux ordres continueront sans limites à acheter des obligations du Trésor...

Lire la suite...

jeudi 3 juin 2010

Contresens et propagande sur l'assurance maladie française

La revue Finances Hospitalières a publié, au mois de Mars, un éditorial de J. Grolier sur le système de soins en général qu'il est intéressant de commenter.

Sous le titre "dépenser moins, dépenser mieux" l'auteur s'essaie à une description macro-économique du système de soins. Il critique d'emblée une appréciation commune et trop répandue qui dénoncerait une situation financière déplorable du secteur de la santé en France. Une fois de plus c'est l'amalgame entre santé et système de soins! 

Quoi de plus différent en réalité qu'un système de soins étatisé et la santé un capital personnel que nous entretenons ou dégradons principalement par nos comportements!

Lire la suite...

dimanche 3 janvier 2010

Proposition pour un meilleur emploi du Grand Emprunt

Dr. Guy-André PelouzeIl est frappant de constater que dans un pays surtaxé comme la France, une augmentation de la dépense publique ne soit pas contestée non pas sur le principe mais sur l'efficience. Cet emprunt pourrait servir à couper les taxes au lieu de servir à faire des chèques d'état. Personne ne pose la seule question importante : lequel des deux dispositifs est le plus efficace pour la croissance et l'emploi ?

Ce débat n'aura pas lieu car il n'a pas été imaginé par les politiques de ce pays, totalement idéologisés à la dépense publique. Pourtant il est essentiel car, comme je vais le démontrer, augmenter la dépense publique, même en la baptisant investissement, est une grave erreur du point de vue de l'efficience économique dans un pays au sortir d'une récession.

Lire la suite...