Françoise Thom Françoise Thom s'alarme de la pusillanimité aveugle des élites européennes face aux nouvelles menaces qui se cachent derrière le "redémarrage" des relations américano-russes. Trait_html_691a601b.jpg Ce qui frappe l'historien lorsqu'il se penche sur les rapports Russie-Europe, c'est la permanence des fantasmes que la Russie engendre dans l'imagination des Occidentaux et la capacité de la Russie à dicter les cadres conceptuels dans lesquels elle veut être pensée – et incomprise- à l'étranger.

Ceci explique un autre mystère des relations entre Russes et Européens : l'imperméabilité à l'expérience des partenaires occidentaux.