Bruno Frey Professeur à l'Université de Zurich, Bruno Frey était venu à l'Institut Euro 92, il y a plus de dix ans, expliquer comment relancer la construction européenne sur de nouvelles bases libérées des schèmes traditionnels de la pensée politique centralisatrice.

Nous sommes heureux de retrouver sur le site VoxEu.org un article de lui où il montre que, même en cas de disparition de l'euro, il y aurait quand même un avenir pour l'Europe. Un avenir sans doute meilleur que celui auquel s'accrochent ceux qui croient qu'il n'y a de voie possible que dans toujours plus de centralisation fédérale.

Qu'arriverait-il si l'euro disparaissait ? Pour la plupart des gens, ce serait un désastre total. Ce texte explique que c'est une erreur complète de considérer l'euro, l'Union Européenne et l'Europe comme un tout indissociable.