Institut Turgot

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 6 octobre 2012

Taxer le capital comme le travail : idées fausses et fausse symétrie

Alain Madelin à l'Institut Turgot A propos de l'une des dispositions les plus contestées du projet de budget 2013, Alain Madelin revient sur quelques vérités essentielles.

Au-delà de la réaction des pigeons, qui illustre quelques cas particuliers, le problème de fond est celui d’avoir transformé un slogan politique simpliste en mesure gouvernementale : «les revenus du capital devraient être taxés comme les revenus du travail».

Lire la suite...

jeudi 20 septembre 2012

Alain Madelin, Milton Friedman et l'Europe : “Appel pour une nouvelle ligue européenne du libre-échange”

Alain Madelin à l'Institut TurgotLundi 10 septembre, à Bruxelles, Alain Madelin était l'invité d'honneur de la 9ème European Resource Bank organisée par les mouvements libertariens européens pour célébrer le centième anniversaire de la naissance de Milton Friedman. Ci-dessous la version française de son intervention présentée lors du diner de gala de cette manifestation .

Milton Friedman a eu le grand privilège de vivre suffisamment longtemps pour voir ses idées triompher. Une juste récompense pour une vie entière dédiée au combat pour la liberté.

Lire la suite...

samedi 21 juillet 2012

La CSG sociale est une fausse bonne idée, tout comme l'était la "TVA sociale"

Tous ceux qui ont aimé la "TVA sociale" adorent aujourd'hui la CSG sociale dont le gouvernement a imprudemment tracé la perspective.

En revanche, ceux qui - comme moi -ont combattu les projets de « TVA sociale » ne peuvent qu’être hostiles à la « CSG sociale » car la plupart des arguments hier opposables au transfert d’une partie des cotisations sociales vers la TVA valent aujourd’hui pour un transfert vers la CSG1.

Tout comme pour la "TVA sociale", le coût politique d'un tel transfert vers la CSG serait très élevé pour un gain de compétitivité dérisoire, provisoire et illusoire.

Lire la suite...

vendredi 24 février 2012

Prime pour l'emploi : déshabiller Pierre pour habiller Pierre

Alain Madelin à l'Institut TurgotAlain Madelin réagit aux "brillantes" idées et propositions qui rythment le tempo de cette campagne électorale.

« Candidat-Président échangerait suppression Prime pour l’emploi contre suppression de charges salariales sur bas salaires ». Telle pourrait être, en résumé, la dernière petite annonce de la campagne électorale.

Si l’idée de reconsidérer la Prime pour l’emploi est en soi excellente, la proposition l’est beaucoup moins.

Lire la suite...

jeudi 16 février 2012

Le problème, c’est le chômage, pas les chômeurs

Alain Madelin à l'Institut TurgotEn évoquant l'idée d'interroger directement les Français par référendum pour savoir si "les chômeurs avaient le droit de refuser une formation ou un emploi", le président de la République était assuré de déclencher une polémique

Assurément cette polémique était calculée et voulue par les fins stratèges populistes et droitiers de l'Elysée. Sans doute escomptent-ils aussi tendre un piège à la gauche et rabattre les électeurs du Front national. Mais la ficelle est trop grosse et le piège ne peut que se retourner contre eux.

Lire la suite...

dimanche 5 février 2012

L'extravagante TVA sociale

Alain Madelin à l'Institut Turgot Alain Madelin s'est fait taclé par le Président lors de son interview pour la télévision. Voici sa réponse.

Le Président de la République n’y va pas par quatre chemins : « ceux qui ne veulent pas ou n’osent pas assumer un point et demi de TVA seront complices des délocalisations ». « Si on ne fait pas cela, on n’aura plus d’usines» a aussi affirmé le Président.

Bigre ! Comment comprendre que l’on ait tant tardé pour mettre en œuvre une mesure aussi terriblement efficace !

Lire la suite...

mardi 24 janvier 2012

Vive la croissance, Viva Monti

Alain Madelin à l'Institut TurgotRépétons le, il n’y a pas de sortie du piège de la dette publique sans retour à une forte croissance. Pour devenir soutenable, la dette doit voir ses taux d’intérêts passer durablement sous le taux de croissance.

C’est dire que les solutions avancées en France par les deux grands candidats, à savoir diminuer la dépense publique et augmenter les impôts (dans des proportions et des modalités variables) ne peuvent que conduire à l’impasse.

Lire la suite...

jeudi 12 janvier 2012

Le crash-test de la TVA sociale

Alain Madelin à l'Institut TurgotOn prête à la « TVA sociale » des avantages très largement illusoires (détaxer le travail, faire contribuer les produits importés, doper la compétitivité, lutter contre les délocalisations…).

La réalité, c’est que toutes les formes de « TVA sociale » aujourd’hui proposées conduiraient à une baisse du pouvoir d’achat des Français au bénéfice des entreprises, sans véritable avantage économique en termes de compétitivité.

Lire la suite...

samedi 26 novembre 2011

Le programme de l’UMP : des propositions indigentes et affligeantes

Alain Madelin à l'Institut TurgotL’UMP a présenté, le mardi 22 novembre à Lambersart, ses propositions économiques et sociales.

Ayant regardé la retransmission du débat sur LCP, je ne peux que m’inquiéter du grand décalage qui existe entre les défis auxquels est confronté notre pays et des propositions de l’UMP, aussi affligeantes qu’indigentes, pour « produire plus et dépenser moins ».

Lire la suite...

vendredi 14 octobre 2011

Lettre ouverte à Arnaud de Montebourg, aux protectionnistes et aux dirigistes de tous bords

Cher Arnaud,

 vous avez choisi d’interpeller Martine Aubry et François Hollande sous forme d’une lettre ouverte. Vous prenez l’opinion à témoin. Aussi je souhaite vous répondre et à ma façon éclairer le débat. 

Si je reprends votre lettre au vol, bien que ne m’étant sans doute pas destinée, c’est parce que le libéral que je suis ne peut laisser les arguments qui font votre succès sans réponse.

Lire la suite...

lundi 10 octobre 2011

"Non, Manuel, la "TVA sociale" n'est pas sociale".

Alain Madelin à l'Institut TurgotManuel Valls persiste et signe avec une tribune affirmant que « oui, la TVA sociale est une mesure de gauche » publiée dans Les Echos du vendredi 7 juin.

En fait, M. Valls, qui n’est pas sans talent, tente de naturaliser à gauche une proposition sans originalité ni fondement qu’il a eu tort d’emprunter à la droite et au patronat.

Lire la suite...

mardi 19 juillet 2011

Grèce : les trois scénarios

Sans doute eût-il mieux valu que la Grèce ne rentre pas dans l’euro.

 En conservant son drachme, elle n’aurait pu s’endetter inconsidérément comme elle l’a fait sous le parapluie de l’euro et la sous compétitivité de son économie aurait pu être corrigée par une dévaluation.

Lire la suite...

mercredi 13 juillet 2011

L’indispensable "refondation sociale"

Alain Madelin à l'Institut Turgot« Mettre la société en mouvement », telle est pour François Hollande la mission du prochain Président de la République.

L’expression (d’ailleurs empruntée à Jacques Delors) est heureuse. A rebours des tonitruantes annonces du retour de l’Etat, elle fixe le cap d’une société civile plus libre et plus responsable

Lire la suite...

lundi 4 juillet 2011

Les nouvelles richesses non marchandes

Alain Madelin à l'Institut TurgotL’économie de marché, certes, s’est imposé, mais la question de ses bornes reste posée.

Martine Aubry souhaite expressément « décider des limites de la sphère marchande ».

Ceci n’est pas sans rappeler la formule de Lionel Jospin : « oui à l’économie de marché, non à la société de marché".

Lire la suite...

mercredi 29 juin 2011

Drogues : pour une distribution réglementée

Alain Madelin à l'Institut TurgotIl n’y a pas, d’un côté ,de prétendus rêveurs laxistes partisans de la libéralisation de la drogue et, de l’autre, des sécuritaires responsables, mais le constat, de plus en plus partagé, de l’échec des politiques répressives.

La prohibition fait de la drogue une considérable source de profits, tant pour des mafias internationales (qui en arrivent à menacer les états eux-mêmes) que pour de tentaculaires réseaux domestiques de distribution de drogues (avec leurs guerres de gangs ou la main mise sur des cités entières…). Avec aussi la tragique criminalité de tous ceux qui sont conduits à voler ou à se prostituer pour payer leur dose.

Lire la suite...

- page 1 de 3