lundi 28 mars 2016

Le 24 mars 2016 : Débat contradictoire Alain Madelin et Gaspar Koenig sur "Revenu minimum : quelle formule ? Propositions et critique".

Le jeudi 24 mars 2016, à l'Assemblée nationale, nous avons reçu Alain Madelin, ancien ministre, Président du Fonds Latour Capital, et Gaspar Koenig, Président du think-tank Génération Libre, pour un débat contradictoire sur le thème : "Revenu minimum : quelle formule ? Propositions et critique". La réunion était organisée en coopération avec l'association Students for Liberty (Paris) dont nous avons accueilli un grand nombre de membres.

Le projet de cette rencontre est né comme une suite à la grande conférence sur le revenu universel organisée le 4 février dernier par Gaspar Koening et son think tank Génération Libre à la salle Gaveau. Au cours de cette réunion étaient intervenus une dizaine d'orateurs venant d'horizons professionnels, politiques et idéologiques très divers, présentant chacun leur propre version de la façon dont pourrait être imaginé le versement à tous d'un revenu de base permettant d'éliminer le plus possible les situations de grande pauvreté. Les débats n'ont cependant pas permis de pousser bien loin l'examen concret des paramètres, contraintes et fondamentaux d'ordre technique, économique et politique à observer pour assurer la réussite d'un tel objectif. D'où l'idée de cette réunion pour aller plus loin dans la discussion.

L'intervention d'Alain Madelin

L'intervention de Gaspar Koenig

Continuation du débat entre A.Madelin et G.Koening

Le résultat a été plus qu'à la hauteur de nos anticipations. Nous avons fait le choix de laisser nos invités s'exprimer librement, sans contrainte de temps étroite, afin qu'ils puissent s'expliquer aussi complètement et profondément que possible. Même si cela a signifié qu'il n'y avait plus guère de temps pour dialoguer directement avec la salle, nous y avons tous gagné d'assister à un remarquable débat où toutes les questions de fond ont été clairement posées et discutées.

samedi 12 décembre 2015

8 décembre 2015 : "Contre-Cop21" organisée par le Collectif des climato-réalistes

logo_climato_realistes_A.jpgLe Collectif des climato-réalistes est une initiative qui a vu le jour au début du mois de septembre 2015. Il regroupe des individus et des groupes (dont l'Institut Turgot) rassemblés autour d'un projet commun ; exprimer leur préoccupation devant les outrances idéologiques d'une bureaucratie climatique dont l'intérêt est d'aller toujours plus loin dans les prophéties de malheur, et favoriser le retour à la raison dans le regard que nous pouvons porter sur les problèmes climatiques.

Le mardi 8 décembre 2015,en contrepoint de la grande conférence organisée par le Gouvernement français au Bourget, et qui a duré plus d'une semaine, le Collectif a rassemblé dans une salle du 7ème arrondissement une bonne part des personnalités francophones les plus connues qui contestent le discours dominant et sans nuance sur le réchauffement climatique.

Un résumé de cette réunion, intitulée "Contre-COP21", a été publié sur le site Skyfall.fr sous la signature de Benoît Rittaud. Ci-dessous vous trouverez les enregistrements vidéo de cette manifestation, introduite par une courte présentation de Marie-France Suivre.

1 - Ouverture par Marie-France Suivre, membre du comité d'organisation du collectif des climato-réalistes et déléguée-générale de l'Institut Turgot


Contre-COP21, Ouverture par collectifdesclimatorealistes

Lire la suite...

samedi 18 juillet 2015

Le 29 juin 2015 : "Mythe climatique et peur exponentielle" par Benoît Rittaud

"Les climato-réalistes" est le nom d'un nouveau collectif d'action et d'expression à la naissance duquel l'Institut Turgot apporte son concours pour essayer de contrer l'insupportable campagne idéologique et médiatique à laquelle nous allons être soumis jusqu'à la rencontre au mois de décembre prochain, à Paris, de la 21ème réunion mondiale sur le climat (COP21).

L'objectif est d'attirer l'attention des Français sur l'ensemble des mensonges, contrevérités et manipulations tant scientifiques que philosophiques que recèle le discours ambiant sur les origines anthropiques du changement climatique.

C'est dans cette optique que, le lundi 29 juin 2015, nous avons invité Benoît Rittaud pour nous parler du Mythe climatique comme exemple emblématique des grandes peurs collectives et irrationnelles nourries par le vertige de la figure exponentielle.

Les graphiques accompagnant la présentation n'apparaissant pas dans la vidéo, vous pouvez suivre la conférence en utilisant le diaporama ci-dessous :

Lire la suite...

mardi 19 mai 2015

7 mai 2015 :"Pourquoi il faut démanteler le GIEC", conférence de Drieu Godefridi

Le 7 mars dernier, sur le site de Contrepoints, notre ami Drieu Godefridi a publié un article intitulé : "Climat : pouquoi le GIEC doit être démantelé". Le 28 avril, il était invité par l'Académie royale de Belgique à développer ce thème dans le cadre d'une conférence très formelle sur le thème : "Critique épistémologique du Groupe Intergouvernemental d'Experts sur le Climat".

En cette période de préparation de la grande conférence sur le réchauffement climatique prévue à Paris pour le mois de décembre - COP21 - il s'agit d'un sujet que l'on peut effectivement qualifier de "chaud".

Drieu Godefridi était à Paris le 7 mai au soir pour reprendre le thème développé quelques jours plus tôt devant l'Académie Royale de Belgique.

Au cours de cette présentation, Drieu Godefridi a avancé deux propositions:

1°) Le débat sur le GIEC est légitime et ne relève pas des sciences exactes. Il convient de distinguer le débat sur le climat, qui relève des sciences exactes, et le débat sur le GIEC, qui est de nature épistémologique, c'est à dire institutionnel, logique, de méthode;

2°) Le GIEC ne fait pas de science. Au triple point de vue de sa composition, de sa compétence et de son fonctionnement, le GIEC, n'est pas une organisation scientifique, mais une organisation scientiste (au sens de E. Renan, A. Comte), donc politique au sens strict;

et d'en soutenir une troisième :

3°) Fauteur de controverses politiques et non de progrès scientifique, le GIEC occupe une place singulière dans l'histoire de la science qui jamais, dans aucune de ses branches, n'eut l'usage de ce type d'organistion. La question de l'abrogation du GIEC mérite, dès lors, d'être posée.

Chef d'entreprise et docteur en philosophie (Paris IV-Sorbonne), fondateur de l'Institut Hayek, Drieu Godefridi est l'auteur de "De la violence de genre à la négation du droit", et l'un des co-auteurs de "Climat : 15 vérités qui dérangent" (sous la direction scientifique du professeur Istvan Marko), publiés aux éditions Texquis.

"Note : vous trouverez une excellente transcription de la conférence de Drieu Godefridi sur le site http://philoscience.agrophil.org/#post19''

samedi 28 février 2015

26 janvier 2015 : "Libéralisme et liberté d'expression - la liberté doit-elle être sacrifiée à la sécurité ?" - Réunion Assemblée nationale

Jesuischarlie.jpgEn 2009, à l'occasion de la publication de leur petit ouvrage "Avancer vers l'Etat de droit", l'Institut Turgot avait organisé à l'Assemblée nationale une réunion dont Me Jean-Philippe Delsol, Me Jean-Philippe Feldman et Me Patrick Simon étaient les invités. Le thème de la réunion était « la présomption d'innocence », mais tous trois avaient passionné leur auditoire en lui offrant une sorte d'état des lieux des avancées et reculs de l'Etat de droit en France.

Au cours des années qui ont suivi l'Institut Turgot a demandé à ses trois amis avocats de renouveler cette expérience et de se constituer en une sorte d'Observatoire annuel des droits et libertés individuels en France. C'est ainsi que deux autres réunions ont été programmées en 2010 et 2011 , toujours organisées dans ce haut lieu de la vie publique française qu'est l'Assemblée nationale.

Lire la suite...

jeudi 15 janvier 2015

Qui sommes-nous ?

l'Institut Turgot est une association loi 1901 déclarée à la Préfecture de Paris (anciennement association "Société et Liberté") dont le Président est Gilles Dryancour et la déléguée générale Marie-France Suivre.

Siège social : 35 avenue de Breteuil, 75007 Paris.

Webmaster et animateur du site : Henri Lepage

lundi 10 novembre 2014

5 novembre 2014 : "Thomas Piketty, le bluff du XXIème siècle" - Conférence Assemblée nationale

Les économistes français sont à l'honneur. Il y a d'abord eu le fantastique succès remporté aux Etats-Unis par le livre de Thomas Piketty : Le capital au XXIème siècle puis, tout récemment, le Prix Nobel d'économie 2014 décerné à Jean Tirole de l'Ecole d'économie de Toulouse. En tant que français, nous ne pouvons certes que nous réjouir de voir certains de nos professeurs ainsi honorés par la communauté internationale. Mais, en tant que libéraux, que devons-nous en penser ?

C'est pour répondre à cette question que l'Institut Turgot a organisé, le mercredi 5 novembre 2014, une première réunion au cours de laquelle les thèses très peu libérales - mais idéologiquement fort influentes - que développe Thomas Piketty dans son livre étaient soumises à la critique de quatre de nos amis : Stéphane Couvreur (de l'Institut Coppet), Henri Lepage, Jean-Marc Daniel (professeur à l'ESCP, directeur de la revue Sociétal) et Alain Madelin.

Ci-dessous, l'enregistrement vidéo de cette rencontre :

Pour télécharger les graphiques auxquels Stéphane Couvreur fait référence dans son exposé, cliquez ici. Par ailleurs voici quelques points de repère pour faciliter le visionnage de la conférence : 1) Stéphane Couvreur (3'50" à 27'), 2) Henri Lepage (27' à 50'), 3) Jean-Marc Daniel (50' à 1h08'), 4) Alain Madelin (1h08 à 1h46').

Lire la suite...

mercredi 6 août 2014

Le 2 juillet 2014 : "Repères dans le brouillard de la crise", séminaire autour de Jacques Raiman.

Il y a maintenant sept ans que sont apparus, au mois d'août 2007, les premiers signes de la grande crise financière et économique dont le monde occidental n'a toujours pas encore vraiment récupéré.

A cette occasion, notre ami Jacques Raiman, chef d'entreprise, fondateur de l'Institut Turgot en 2002, est venu nous présenter un exposé sur le thème : "Repères dans le brouillard de la crise", dont nous publions ci-dessous la vidéo :

L'intervention de Jacques Raiman a été suivie d'un débat animé, qui fait l'objet d'une seconde vidéo :

Vous pouvez aussi télécharger ici l'enregistrement audio de la réunion.

mercredi 26 mars 2014

Une leçon en anarcho-capitalisme : interview d'Hans-Hermann Hoppe

Ceci est une interview du Professeur Hans-Hermann Hoppe publiée dans le journal allemand Wirtschaftswoche en date du 4 janvier 2014, et traduite par les soins de l'Institut Coppet.

Pourrait-on vraiment se passer de l'Etat ? Sans aucun doute, répond celui qui a succédé à Murray Rothbard à la tête de la chaire d'économie politique à l'Université de Las Vegas, et en est  l'héritier intellectuel. Et voici comment. De quoi en décoiffer plus d'un !

Wiwo : Professeur Hans Hermann Hoppe, les interventions de l’État dans l’économie ont certaines conséquences actuellement. De nombreux citoyens désirent plus d’État et moins de marché. Comment l’expliquez-vous ?

Hoppe : L’histoire nous démontre que les crises alimentent la croissance de l’État. Ce fait devient particulièrement manifeste avec les guerres ou les attaques terroristes. Les gouvernements exploitent ces crises, dans le but de se faire passer pour des sauveurs.

Lire la suite...

vendredi 21 mars 2014

Islamophobie et extrémistes musulmans : un message venu du Maroc

Nous pensons utile de communiquer cette réaction au texte d'Yves Montenay publié il y a quelques semaines, parce qu'il donne un avis de l'extérieur. Il s'agit d'une universitaire marocaine profondément biculturelle, pétrie de culture française et de culture arabo-musulmane et qui souhaite garder l'anonymat.

Yves Montenay est d'accord avec elle sur l'idée générale, à savoir le renforcement réciproque des extrêmes, mais pas forcément sur tous les détails. Il a rajouté entre parenthèses l'explicitation de certaines allusions.

En tant que Marocaine biculturelle, je voudrais embrayer sur le débat lancé par Yves Montenay chez Turgot et qui a continué dans les Échos .

L'histoire nous enseigne que la civilisation occidentale est le syncrétisme de toutes les civilisations de l'Asie, de l'Europe et de l'Afrique et des idées de toutes les religions et croyances de ces contrées depuis l'Antiquité, avec certes, la prédominance de la composante judéo-chrétienne. 

Lire la suite...

vendredi 3 janvier 2014

Drieu Godefridi et les libertariens : Damien Theillier et Stéphane Geyres réagissent

Suite à la publication de l'interview de Drieu Godefridi par Grégoire Canlorbe, et aux jugements critiques qu'il y émettait à l'égard des libertariens, nous avons reçu deux longues réponses de nos amis Damien Theillier et Stéphane Geyres, respectivement Président et Secrétaire général de l'Institut Coppet

C'est avec plaisir, et le plein agrément de Drieu Godefridi, que nous en publions le texte ci-dessous, en espérant que cela débouche sur une fructueuse et cordiale discussion. Meilleurs voeux 2014.

La réponse de Damien Theillier

Désireux d’abord de publier sur notre site l’entretien que Grégoire Canlorbe avait réalisé avec le philosophe Drieu Godefridi, nous avons finalement renoncé à le faire. En effet, si la lecture de cet entretien donne à réfléchir sur de nombreux sujet, sur certains points particuliers, il nous a semblé très dommageable. Un certain nombre de penseurs libéraux/libertariens de premier plan sont présentés de façon caricaturale et prêtent ensuite à une critique facile.

Lire la suite...

jeudi 19 décembre 2013

Le 20 novembre: "Vers la fin de la mondialisation ?", avec François Langlet, Alain Madelin et Patrick Messerlin, à l'Assemblée Nationale

François LengletLe 20 novembre dernier, l'Institut Turgot organisait, dans une salle de l'Assemblée nationale, un débat contradictoire sur le thème "Vers la fin de la mondialisation ?", en collaboration avec l'Association "Génération Entreprise - entrepreneurs associés", animée par Olivier Dassault et Jean-Michel Fourgous.

Le sujet nous était donné par le titre du livre du journaliste François Lenglet ("La fin de la mondialisation" publié aux éditions Fayard). Après que l'auteur nous ait résumé son point de vue, Alain Madelin et le professeur Patrick Messerlin ont donné leurs réactions et commentaires.

A défaut d'enregistrement vidéo nous vous proposons, cette fois-ci, d'écouter la bande audio de la réunion. Vous pouvez soit télécharger le fichier, soit l'écouter en streaming :

A la suite de ce débat, Alain Madelin a rassemblé un certain nombre des idées exprimées ce soir-là dans une interview publiée par Le Figaro dans ses pages "opinions" en date du 29 novembre 2013. Cette interview - reproduite ci-dessous - est parue sous le titre : "Laissez-nous faire !". Cet article est devenu "Le coup de coeur" de Michel Field dans son émission sur LCI Matin

Lire la suite...

jeudi 27 juin 2013

Le 29 mai 2013 : "Vers la fin du réchauffisme ?", conférence d'Istvan Marko à l'Assemblée nationale.

Ce fut sans doute l'une de nos plus passionnantes réunions de l'année. Pour la première fois était présenté en France, dans une réunion publique, de manière complète et exhaustive l'ensemble des critiques scientifiques qui conduisent à douter de la validité des analyses et prévisions "réchauffistes" du GIEC sur l'évolution du climat.

Ci-dessous, vous trouverez l'enregistrement vidéo de la conférence du Professeur Marko, ainsi que l'ensemble du programme de diapositives dont la projection a accompagné son exposé.

Lire la suite...

vendredi 21 juin 2013

Le 15 avril 2013 : "Les mystères de la monnaie", conférence d'Alain Madelin

Enregistrement vidéo de la huitième conférence d'Alain Madelin donnée dans le cadre de son cycle de réunions "A la découverte de l'économie pour mieux comprendre le monde".

Au programme : Du troc à la monnaie. Les fonctions de la monnaie. Le rôle de l'épargne. Le miracle du crédit. De la monnaie aux banques centrales. De l'étalon or aux changes flexibles. La gestion de la monnaie par les banques centrales et ses problèmes. MxV=PxQ. Inflation et déflation. L'impossible trinité. Les théories des cycles. Des dangers des manipulations monétaires. La dette des Etats. Les enseignements de la crise de l'Euro. Où l'on rencontre Keynes, Irving Fisher, Milton Friedman, Mises, Hayek, Wicksell, Rueff, Mundell .......

vendredi 7 juin 2013

8 avril 2013 : "L'école autrichienne d'économie", conférence de Gérard Dréan

Le lundi 8 avril 2013, Gérard Dréan était l'invité du cycle annuel de conférences organisé par Alain Madelin. Son sujet : " l'école autrichienne d'économie - les bases théoriques du libéralisme économique".

Lire la suite...

vendredi 31 mai 2013

Qu'est-ce qui mène un "climat-sceptique" ? Portrait

Marko.jpg Mercredi dernier, nous êtions plus de quatre-vingt personnes à nous être rendues à l'Assemblée nationale pour écouter le professeur Istvan Marko présenter, à notre invitation, le contenu du livre collectif dont il vient d'assurer la direction scientifique : "Climat: 15 vérités qui dérangent".

Conférence en tous points remarquable et passionnante qui révèle les excès, les approximations, les tricheries et les mensonges scientifiques sur lesquels s'est construit le soi disant "consensus" de l'alarmisme climatique.

Lire la suite...

mercredi 29 mai 2013

21 Janvier 2013 : "De quel Droit ?", conférence Alain Madelin

Ci-dessous, avec beaucoup de retard, la vidéo de la conférence d'Alain Madelin sur le Droit, donnée le lundi 21 janvier 2013 - sans doute l'une des meilleures de toutes les conférence du cycle lancé à la fin de l'année dernière.

D'où vient le Droit ? Quelles sont ses origines ? Alain Madelin répond à ces questions fondamentales et décrit le combat entre la force et le Droit du début de la société à aujourd'hui qui consacre la supériorité du droit sur la forme.

Lire la suite...

jeudi 23 mai 2013

"Climat : 15 vérités qui dérangent" - un livre choc

Marko.jpgIstvan Marko fait partie d'un groupe de scientifiques belges, issus de différentes disciplines, qui ont uni leurs efforts pour montrer que, contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, le débat sur le réchauffement climatique est loin d'être clos.

Résultat de ce travail, un livre choc qui fait la synthèse des arguments climato-sceptiques, et dont Istvan Marko viendra nous faire la présentation lors d'une conférence organisée à l'Assemblée nationale sur le thème : "climat: vers la fin du réchauffisme ?"( le mercredi 29 mai (1).

Nous sommes reconnaissant aux auteurs de nous avoir autorisé à reproduire l'introduction qui, à elle seule, résume bien l'état du problème posé.

Le livre poursuit deux objectifs. Le premier est de déverrouiller le débat sur la question du changement climatique et, face à une pratique systématique d’accaparement de la vérité au détriment d’une authentique approche scientifique, de restaurer le débat démocratique.

Lire la suite...

vendredi 17 mai 2013

25 mars 2013 : " Le marché, pourquoi ça marche", conférence d'Alain Madelin

Pourquoi le marché est-il l'organisation la plus efficace pour créer la richesse ? Qu'en est-il de ses défaillances ? Alain Madelin démystifie le fonctionnement de la main invisible du marché.

mercredi 8 mai 2013

Bitcoin (2) : une unité de compte en voie d'émergence

tucker.jpgQuand saurons-nous que le Bitcoin est bel et bien une monnaie ? Second volet d'une enquête sur les promesses de cette nouvelle monnaie virtuelle, ci-dessous la traduction d'un article de Jeffrey Tucker, le talentueux et prolifique animateur de Laissez-Faire Books.

A la différence de Frank Shostak, Jeff Tucker croit à la vocation monétaire du Bitcoin. A ses yeux c'est déjà l'une des devises les plus fonctionnelles de l'histoire de l'humanité.Traduit de l'anglais par Gérard Dréan.

Lire la suite...

lundi 1 avril 2013

L'équipe

Suite à la dissolution du Fonds de dotation "Institut Turgot", la propriété du nom "Institut Turgot", ainsi que celle du site internet qui lui est lié ont été acquis par l'Association loi 1901 " Société et Liberté" dont le Président est Gilles Dryancour. Siège social : 142 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris.

Webmaster : Henri Lepage

mercredi 27 mars 2013

L'avertissement de Vaclav Klaus à l'Europe

Président Vaclav KlausAu début du mois Vaclav Klaus a quitté ses fonctions de Président de la République Tchèque. Quelques jour plus tard il était à Washington pour parler de l'Europe.

Son message : si l'Union européenne veut renouer avec la croissance et le développement économique, il lui faut amorcer un changement systémique à l'échelle de ce que l'Europe de l'est a été contrainte d'accepter il y a vingt ans.

Ci-dessous la traduction française de son intervention devant les invités du Cato Institute.

Jeudi 7 mars, j'ai terminé mon second mandat comme Président de la République Tchèque. Le nouveau Président est entré en fonction le vendredi. Il fut de tout temps mon principal adversaire et rival politique, appartenant à l'autre côté de l'échiquier politique et idéologique.

Lire la suite...

lundi 25 mars 2013

20 mars 2013 : "Théorie du genre et subversion du droit", conférence de Drieu Godefridi à l'Assemblée nationale

Très belle conférence que celle de notre ami Drieu Godefridi venu nous parler de "l'étrange empire de la théorie du genre sur l'évolution du droit contemporain" à l'occasion de la parution de son dernier ouvrage : "De la violence de genre à la négation du droit" (Texquis éditeur).

La théorie du genre, dans la forme la plus aboutie, nie la naturalité du sexe pour n’y voir qu’une construction purement culturelle.

Lire la suite...

lundi 11 mars 2013

21 février 2013 : "Chômeurs ou esclaves ?" - conférence de Philippe Simonnot à l'Assemblée nationale.

Le jeudi 23 février nous avons eu le plaisir d'accueillir Philippe Simonnot, venu nous présenter , dans une salle de l'Assemblée nationale, son dernier ouvrage : "Chômeurs ou esclaves ? Le dilemme français", un livre qui vient de paraître aux éditions Guillaume de Roux. Voici l'enregistrement vidéo de sa présentation.

Dans ce livre, Philippe Simonnot explique que le concept de « contrat de travail » en France ne s’est jamais libéré d’une relation ambiguë avec celle de l’esclavage, ce qui a sans doute en partie légitimé que le marché du travail en France soit hyper-réglementé.

Lire la suite...

samedi 9 mars 2013

18 février : "La concurrence, y'a que ça de vrai !", conférence d'Henri Lepage

Ce soir-là Henri Lepage était le quatrième orateur invité par Alain Madelin dans le cadre de son grand cycle de conférences organisé autour du thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde".

Thème de la conférence : "Marché et concurrence, les impostures de l'économie mixte". Henri Lepage s'était donné pour objectif : A/ de démontrer l'incapacité fondamentale des hommes de l'Etat et de ceux qui les conseillent à jamais acquérir le savoir, les informations et les connaissances qui leur seraient nécessaires pour avoir la moindre chance de prétendre corriger efficacement les "imperfections et défaillances" de marchés libres; B) de mettre en lumière les effets pervers des lois sur la concurrence et comment elles sont détournées à des fins autres que la protection des consommateurs.

Lire la suite...

dimanche 24 février 2013

11 février 2013 : "Les limites de l'Etat", conférence d'Alain Madelin

Ceci était la cinquième conférence d'Alain Madelin présentée dans le cadre de son grand cycle annuel de réunions organisé sur le thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde". Le sujet de cette soirée : "Les limites de l'Etat "

Des problèmes d'ordre technique ont retardé la mise en ligne des conférences des mois de février et de mars. Nous prions nos lecteurs de bien vouloir nous en excuser. Nous espérons prochainement rattraper le retard accumulé.

dimanche 17 février 2013

28 janvier 2013 : "Les institutions de l'état de Droit", conférence de Jean-Philippe Feldman

Ce lundi là, Me jean-Philippe Feldman, professeur agrégé des facultés de droit et avocat à la Cour de Paris, était le troisième orateur invité par Alain Madelin dans le cadre de son grand cycle annuel de conférences organisé autour du thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde".

Jean-Philippe Feldman est un spécialiste des questions constitutionnelles. C'est à ce titre que nous l'avons à différentes reprises invité à participer à plusieurs séances de l' Observatoire du droit et des libertés individuelles.

Lire la suite...

vendredi 15 février 2013

Les failles des lois sur la concurrence, le cas Google

Loiselle.JPGMarie-Josée Loiselle est économiste associée à l'Institut Economique de Montréal. Elle y est l'auteur d'une remarquable note économique qui, en s'appuyant sur un cas d'actualité, et dans un style d'une grande économie de mots, nous rappelle fort à propos comment les lois anti-trust ont le plus souvent pour effet de pénaliser les consommateurs. Nous remercions l'IEDM de nous avoir aimablement autorisé à reproduire ce texte.

En mai 2012, après deux ans d’enquête, le président de la Commission européenne de la concurrence (CEC), M. Joaquin Almunia, a demandé à l’entreprise Google de modifier le fonctionnement de son moteur de recherche, sous peine d’une poursuite. Selon la CEC, Google abuse de sa position dans les marchés des moteurs de recherche sur Internet et des publicités en ligne (1).

Lire la suite...

vendredi 8 février 2013

Combat pour la liberté numérique : l’État perdra sa guerre contre le piratage

Aaron SwartzLa mort d'Aaron Swartz, ce jeune génie américain du Web poussé au suicide par l'acharnement des autorités américaines, a provoqué une émotion considérable dans les milieux libertariens d'outre-atlantique.

Jeffrey Tucker , le patron de la célèbre librairie en ligne Laissez-Faire Books, a écrit à l'occasion de ce triste évènement un excellent texte dont nous publions ci-dessous la traduction réalisée par Drieu Godefridi.

Cela commença par une embuscade. Ensuite ce fut une bataille. Maintenant c’est un conflit sanglant qui est mondial dans son ampleur. Toutefois il n’y a aucun doute sur l’issue de ce conflit, en dépit du carnage de masse qui s’annonce.

Lire la suite...

mercredi 6 février 2013

Intégration européenne : le faux-argument de la gouvernance économique

Daniel GrosAprès avoir rappelé qu'il est plus important de parachever la mise en place d'un véritable marché unique des services bancaires et financiers (voir ici) que de se lancer dans une nouvelle aventure d'intégration fiscale et budgétaire, Daniel Gros, dans un autre texte publié par le CEPS, démontre que l'idée selon laquelle la survie de notre modèle social justifierait l'instauration d'une gouvernance économique européenne est fondée, elle aussi, sur de faux arguments.

Lors de toutes ces réunion de très haut niveau qui réunissent les élites de l'Union européenne à Bruxelles, l'un des commentaires récurrents que l'on entend le plus fréquemment se présente ainsi :

Lire la suite...

lundi 4 février 2013

14 janvier 2013 : "Du côté de la société ouverte", conférence d'Alain Laurent

Le 14 janvier dernier, Alain Laurent était le second orateur invité par Alain Madelin dans le cadre de son grand cycle annuel de conférences organisé autour du thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde". A vrai dire, ce soir-là nous avons quitté le strict domaine de l'économie pour revenir sur un certain nombre de fondamentaux philosophiques.

Alain Laurent nous a invité à effectuer un "détour sociologique du côté de la Société ouverte" en compagnie de Karl POPER et de HAYEK.

Lire la suite...

samedi 2 février 2013

4 janvier 2013 : "Moi, le crayon made in world...", conférence Alain Madelin

Ci-dessous l'enregistrement vidéo de la troisième intervention d'Alain Madelin présentée dans le cadre de son grand programme de conférences organisé sur le thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde".

Ce soir là, le sujet d'Alain Madelin était principalement Adam Smith, la division du travail (La richesse des nations), mais aussi ses réflexions moins connues sur le thème de l'empathie (Théorie des sentiments moraux).

Au programme : La fable des abeilles. le miracle de la " main invisible ", L'ordre spontané, le rôle des prix dans la transmission de l'information, le " laissez faire", la recette de l'iphone, règles et régulation, le rôle du droit et des institutions

jeudi 31 janvier 2013

11 décembre 2012 : "l'entreprise et le système productif", conférence de Gérard Dréan.

Avec malheureusement un certain retard nous affichons ci-dessous la conférence donnée par Gérard Dréan, le mardi 11 décembre 2012, dans le cadre du grand cycle annuel de conférences organisé par Alain Madelin autour du thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde".

Spécialiste français de l'école autrichienne d'économie, diplomé de l'école polytechnique, membre de la société d'économie politique, Gérard Dréan a donné de nombreux cours à l'Ecole de Paris du management. Il contribue régulièrement à la revue Sociétal et vient de publier le " B.A. BA d'économie "

Lire la suite...

mardi 29 janvier 2013

Résilience et réchauffement climatique : la réponse libérale

Jonathan AdlerL'intense discussion qui a suivi la publication du texte de quatre scientifiques belges nous incite à reprendre la conclusion d'une étude de Jonathan Adler traduite et déjà publiée, en août 2000, sur le site de l'Institut Euro 92.

Son originalité est de se placer en deçà du débat scientifique entre "réchauffistes/climato-sceptiques" pour seulement poser la question de la meilleure assurance possible en situation d'aussi grande incertitude. Une approche qui remet le libéralisme au coeur de la problématique de réponse politique aux défis de l'environnement, et qui est d'autant plus d'actualité que se renforcent les doutes sur la vraisemblance des scénarios excessifs dont nous abreuve l'écologiquement correct.

Le véritable choix auquel nous sommes confrontés en matière d'effet de serre est entre: 1/ prendre des mesures qui limitent les choix économiques des individus et ont pour conséquence de freiner la croissance ainsi que l'innovation, et 2/ prendre d'autres mesures qui libèrent les énergies créatrices de manière à favoriser l'innovation et renforcer ainsi les capacités de résilience de la société.

Lire la suite...

dimanche 27 janvier 2013

4 décembre 2012 : "Ce qui se voit et ce qui ne se voit pas", conférence d'Alain Madelin

"La grande mutation de notre temps" était le premier thème traité par Alain Madelin dans le cadre de son grand programme de conférences organisé sur le thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde". L'enregistrement de cette séance n'est malheureusement pas disponible.

En revanche, vous avez ci-dessus la vidéo de la seconde conférence d'Alain Madelin dont le titre est "Ce qui se voit et ce qui ne se voit pas" - référence bien évidemment à la célèbre parabole de Frédéric Bastiat.

Ainsi qu'Alain Madelin le souligne dans son introduction, il s'agit de "LA leçon d'économie qu'il ne faut pas manquer". Il passe en revue les grands sophismes économiques dénoncés par Frédéric Bastiat, mais malheureusement toujours à l'oeuvre dans nos sociétés politiques modernes.

mercredi 23 janvier 2013

Union bancaire : la grande leçon de la comparaison Nevada-Irlande

Daniel GrosVoici un texte dont le sujet intrigue. Il a été publié en anglais à la mi-octobre sur le site du Center for European Policy Studies, l'un des grands think tanks économiques de Bruxelles, sous la signature de Daniel Gros. Qu'est-ce que le Nevada peut bien avoir à nous enseigner à nous, européens ?

Réponse de Daniel Gros: qu'il est bien plus important et urgent de terminer la mise en place d'un véritable marché unique des services bancaires et financiers que de chercher à réaliser une hypothétique union budgétaire et fiscale européenne.

La crise de l'euro a démontré comment un Etat insolvable peut entraîner la destruction de son système bancaire national - cas de la Grèce -, mais aussi comment un système bancaire insolvable risque d'entraîner la faillite de l' Etat – cas de l'Irlande et de l'Espagne (Wyplosz 2012).

Lire la suite...

lundi 21 janvier 2013

29 novembre 2012: "Ricardo & Keynes", conférence de Jean-Marc Daniel

Ci-dessous, l'enregistrement vidéo de la conférence présentée par Jean-Marc Daniel dans le cadre du grand cycle de conférences organisé par Alain Madelin sur le thème "Comprendre l'économie pour mieux comprendre le monde".

Dans le cadre d'une passionnante fresque de la pensée économique, Jean-Marc Daniel revient sur les personnalités et les logiques de pensée des deux géants que furent Ricardo et Keynes. Non seulement il se révèle un maître conteur dans l'histoire des idées, mais il excelle également dans l'art de faire le lien avec les problèmes actuels de politique économique.

(Du fait d'un problème technique à l'enregistrement, une bonne écoute de la fin de la conférence peut requérir l'usage d'un casque audio avec réglage du volume).

mercredi 16 janvier 2013

Réchauffement climatique : "un climat, deux mesures"

Professeur Samuel Furfari Si tant est qu'il ait jamais existé, le "consensus climatique" est désormais dépassé par les faits. Quatre scientifiques et universitaires belges de renom (Samuel Furfari, Istvan Marko, Henri Masson et Alain Préat) nous rappellent qu'il est grand temps de remettre les pendules de la science à l'heure.

La conférence climatique de Doha (Qatar), qui vient de s’achever, se solde par un nouvel échec. Pourtant, l’écho médiatique de cette dix-huitième conférence climatique fut conforme au discours convenu : la Terre se réchauffe, les émissions humaines de gaz à effet de serre sont la cause dominante de ce réchauffement, nous courons à la catastrophe. Bien qu’il n’y ait qu’un seul climat, il semble y avoir deux mesures dans la communication sur le sujet.

Lire la suite...

lundi 14 janvier 2013

La bataille pour les idées : à quoi servent les économistes libéraux ?

Professeur Mario Rizzo Trente ou quarante années de combat, pour quel résultat ? Même aux Etats-Unis, certains se posent la question. Témoin cette intéressante discussion tirée de ThinkMarkets le blog des économistes autrichiens de New York University, introduite par un texte de notre ami Mario Rizzo.

Au cours du premier week-end de décembre, le Wall Street Journal a publié une très intéressante interview d'Ed Feulner, le fondateur de la Fondation Heritage.

Lire la suite...

mercredi 9 janvier 2013

Le débat sur l'austérité : réponse "autrichienne"

Elle vient de Philipp Bagus auteur d'un excellent livre, "The Tragedy of the Euro", dont la traduction française parait ce mois-ci aux éditions de l'Harmattan. La version originale de l'article qui suit a été publiée sur le site du Mises Institute.

Bien des politiques et des commentateurs, comme Paul Krugman, prétendent que l'austérité budgétaire est aujourd'hui le problème de l'Europe, c'est à dire que les dépenses publiques y seraient insuffisantes. 

Lire la suite...

samedi 5 janvier 2013

Une étude de l'IREF : les hausses d'impôts ne feront pas baisser le déficit budgétaire pour 2013

Me Jean-Philippe DelsolDans tous les cas de figure, le scénario annoncé par le Gouvernement (atteindre un déficit de 3% du PIB en 2013) est irréaliste. Tel est le verdict sans appel d'une étude que l'Institut de Recherches Economiques et Fiscales (IREF), dirigé par Me Jean-Philippe Delsol, vient de publier sur son site. Nous vous en présentons ci-dessous un extrait (introduction + conclusion).

Le Projet de Loi de Finances 2013 fixe l’objectif d’un retour à 3% de déficit en 2013. Pour ce faire, un plan d’augmentation des recettes et de réduction des dépenses, de près de 30 milliards d’euros va être mis en œuvre.

Lire la suite...

vendredi 4 janvier 2013

Le débat sur l'austérité budgétaire : mythes et réalités - l'exemple anglais

Russ Roberts Selon les médias, l'état actuel de l'économie britannique apporterait la preuve définitive de l'échec inévitable des politiques d'austérité budgétaire. Sur le site Café Hayek, l'économiste américain Russ Roberts nous dit ce qu'il faut précisément penser de ce genre de démonstration.

Comme tout le monde à l'école, j'ai appris que ce sont Roosevelt et son New Deal qui ont sorti l'économie américaine des affres de la Grande Dépression. Comme tout le monde, je savais que c'est Keynes qui avait raison. Il n'y avait qu'à regarder ce qui s'est passé après que Roosevelt ait mis en œuvre son programme : la Grande Dépression s'est arrêtée.

Finalement, toute cette histoire était fausse.

Lire la suite...

mercredi 2 janvier 2013

Perspective 2013 : Non, Monsieur le Président, votre méthode n'est pas la bonne !

Alberto AlesinaEn réponse aux bons voeux de notre Président, nous vous proposons de lire la traduction d'un article signé par Alberto Alesina et publié à la fin novembre (sous le titre "Cutting Deficits by Cutting Spending") sur l'excellent site d'analyse économique VoxEU.org.

Alberto Alesina est cet économiste de Harvard qui vient de démontrer à nouveau combien il est préférable de baisser les dépenses plutôt que d'augmenter les impôts pour relancer la croissance et l'emploi (mais à la condition - importante - de coupler cette stratégie avec de véritables réformes de fond). Dans ce texte, il livre les conclusions de ses recherches.

Les Etats qui croulent sous les dettes et se débattent dans les difficultés économiques croissantes doivent-il à tout prix donner la priorité à la réduction de leurs déficits budgétaires ?

Lire la suite...

jeudi 13 décembre 2012

"Privatiser le mariage" : pourquoi la solution libertarienne n'en est pas une

Jennifer Roback Mor'seTroisième pièce de notre débat, ces deux textes (trouvés sur le web) d'un ancien professeur de George Mason University, également chercheur à la célèbre Hoover Institution, Jennifer Roback, fondatrice et Présidente du Ruth Institute

Elle s'adresse à ses amis libertariens et explique pourquoi la privatisation du contrat de mariage ne saurait constituer la réponse appropriée aux revendications communautaristes des partisans du "mariage pour tous". Une intéressante analyse fondée sur une vision Hayékienne du mariage en tant qu'institution. Voici ce qu'écrit Jennifer.

En tant que libertarienne moi-même, je suis personnellement très déçue que la position par défaut des libertariens dans le débat sur le mariage se résume en définitive à ressasser la même phrase toute faite, à savoir : “il n’y a qu’à privatiser le mariage. ”  Très sincèrement, cette position est plus que contestable.

Lire la suite...

mercredi 21 novembre 2012

15 novembre 2012 : "Comment populariser les idées libérales" avec U.Génisson, D.Tourre et D.Thellier

"Comment populariser les idées libérales ?", tel était le titre de la réunion organisée à l'Assemblée nationale, le jeudi 15 novembre, sous le patronage de l'Institut Turgot.

La discussion, à laquelle a participé Alain Madelin, était introduite par la présentation de deux expériences concrètes dont le projet est de mettre la pensée libérale à la portée du public français le plus large possible.

Le premier exposé fut celui d'Ulrich Génisson, co-fondateur et animateur de "La main invisible", une initiative originale de collectif auquel on doit la publication et la diffusion de "Libres", un livre fondé sur le principe 100 auteurs, 100 idées, 100 pages.

Lire la suite...

lundi 19 novembre 2012

Cycle de conférences Alain Madelin 2012/2013 - Première réunion le jeudi 22 novembre

Jeudi prochain (22 novembre 2012 - 18h30/20h30) Alain Madelin lancera un grand cycle de vingt conférences centrées sur le thème: "Connaître l'économie pour mieux comprendre le monde".  


"La grande mutation de notre temps" sera le sujet de cette première réunion qui se tiendra au 173 Boulevard Haussmann, 75008 Paris (salle de conférence du Patio).

Lire la suite...

mercredi 31 octobre 2012

Politique budgétaire : Harvard contredit le FMI et la Fed

Vukovic.jpgCi-dessous la traduction d'un article récemment publié sur le site de l'Adam Smith Institute par l'un de ses chercheurs, Vuk Vukovich.

Quelle approche est la plus efficace pour assurer le redressement des finances publiques ? Vaut-il mieux agir en réduisant les dépenses de l'Etat, ou en augmentant les impôts ? La querelle bat son plein. Chacun a son idée. Souvent contradictoire avec celle du voisin. Mais qu'en dit l'histoire ? Quelles sont les leçons de l'expérience ?

C'est ce qu'ont cherché à savoir trois économistes italiens – Alberto Alesina, Carlo Favero et Francesco Giavazzi – dans une étude qui vient d'être publiée par l'Université de Harvard, (et dont les résultats vont exactement à l'encontre de ceux du FMI et de la Fed, si bruyamment diffusés par le gouvernement et les médias français. NdT).

Lire la suite...

lundi 15 octobre 2012

30 ans de décentralisation, quel bilan? ? quelles perspectives ? Les réponses d'un responsable politique libéral

A l'occasion des "états généraux de la démocratie locale", le magazine Online Atlantico a posé à trois personnalités des questions sur le bilan de la décentralisation et ses perspectives. Parmi les personnes interrogées, Aurélien Véron, Président du Parti Libéral Démocrate, dont vous trouverez ci-dessous l'intégralité des excellentes réponses. 

Question : Pendant deux jours, les élus ont pris la parole sur le prochain "acte de la décentralisation", à l'occasion des Etats généraux de la démocratie locale. Ce prochain acte de décentralisation est-il vraiment une bonne nouvelle ? Quel est le bilan des 30 ans de  décentralisation ?

Lire la suite...

mercredi 10 octobre 2012

Penseurs libéraux et "ldentité libérale"

Vincent Valentin Enfin un remarquable et volumineux ouvrage (près de 1000 pages) qui donne accès à tous les grands textes et auteurs fondateurs de la pensée libérale. Son titre : "Les penseurs libéraux". Publié par les éditions des Belles Lettres, et co-signé par nos amis Alain Laurent et Vincent Valentin, ce livre propose un corpus pluraliste d'auteurs d'ampleur inégalée et accompagné d'une double présentation chronologique et thématique.

Ci-dessous un extrait de la très belle et très puissante introduction dans laquelle Vincent Valentin part à la recherche de la véritable "identité libérale".

La pensée libérale, telle qu’elle se déploie depuis quatre siècles, par delà les différentes écoles et sensibilités, par delà les contextes et enjeux auxquels elle a dû répondre, trouve son unité dans l’apologie de la liberté, à la fois droit individuel et nécessité sociale.

Lire la suite...

mardi 18 septembre 2012

"Sécu : Comment faire mieux ?"

Patrick de CasanoveLe livre de notre ami Patrick de Casanove, "Sécu : Comment faire mieux - Propositions d'un médecin de famille", vient de paraître aux éditions TATAMIS. Patrick a demandé à Henri Lepage d'en faire la préface. C'est elle qui est reproduite ci-dessous.

Voici un travail qui mérite d’être soutenu et connu. Patrick de Casanove est médecin généraliste dans une ville du Sud-ouest ; mais il est aussi le Président du Cercle Frédéric Bastiat , une association landaise très active dont l’objet est de maintenir la mémoire et de faire connaître l’œuvre d’un des plus grands auteurs libéraux français de tous les temps, Frédéric Bastiat (mort en 1850).

Lire la suite...

- page 1 de 4