février 2016 (2)

mardi 16 février 2016

Equations et stratégies politiques à un an des présidentielles : les chiffres qui comptent

Au mois de février 2012, quelques semaines avant les dernières élections présidentielles, Bertrand Lemennicier nous avait livré un exercise de prévision électorale fondé sur la lecture des sondages à travers un modèle spatial à structure "bi-modale".

Cet article est celui qui, dans l'histoire du blog Turgot, a reçu le plus grand nombre de visites. Malheureusement, il s'était trompé. Contrairement à son pronostic, François Hollande a été élu. 

Son texte se basait cependant sur une analyse fort originale, et permettait d'avoir une autre vision de la dynamique des phénomènes politiques français.

Où en est-on aujourd'hui ? Dans le texte qui suit, Bertrand Lemennicier utilise son modèle, non pas pour dire qui sera le prochain président (il est beaucoup trop tôt), mais pour mieux faire percevoir la structure des différentes stratégies électorales possibles des futurs candidats, compte tenu des spécificités de notre marché politique et de son évolution telle que reflétée par les sondages.

La distribution des votes résultant des élections régionales et les estimations actuelles de celle attendue pour les présidentielles de 2017 offrent une occasion unique de réfléchir à la stratégie du Président actuel, François Hollande, pour emporter en 2017 le titre de Président de tous les français.

Si l’on fait confiance aux sondeurs, Hollande est éliminé de la compétition dès le premier tour au profit de Marine Le Pen et devant n’importe lequel des candidats de droite qui sortira vainqueur des élections primaires organisée par le parti Les républicains fin 2016(Sondage TNS Sofres-OnePoint de décembre 2015). C’est un défi pour François Hollande à 14 mois de la prochaine présidentielle.

Lire la suite

mercredi 3 février 2016

Guerre au cash et taux négatifs

(Nouvelle version mise en ligne le 6 février)
Dans la rubrique commentaires de mon article « Economie US : normalisation, cul de sac ou Armageddon », j'ai trouvé la question suivante (signée Philippe):
« Merci pour cet article, un peu technique pour les non spécialistes.
D'une façon plus générale, que pensez-vous des bruits de plus en plus insistants sur les 'avantages' d'une société cashless, qui permettrait de relancer plus facilement l'inflation, véritable bouée de sauvetage des gouvernants de tous bords pour échapper à leurs responsabilités?
Par ailleurs, quel est votre pronostic à long terme de sortie de crise: déflation, hyperinflation, les deux successivement?...
 »
Voici ma réponse à l'auteur de ce message.

Lire la suite