décembre 2012 (13)

lundi 31 décembre 2012

Millésime 2012 : l'humanité reste un fascinant projet

Drieu GodefridiL’humanité n’a jamais été aussi nombreuse (nous sommes sept milliards), elle poursuit l’exploration des immensités qui nous environnent (Mars) et ne cesse d’approfondir sa connaissance de l’infiniment petit (le boson de Brout-Englert, aussi appelé Higgs parce que Brout est imprononçable et que les Belges sont trop modestes).

Non seulement l’humanité n’a jamais été aussi nombreuse mais la proportion de nos frères qui souffrent de la faim n’a jamais été aussi réduite

Lire la suite

vendredi 28 décembre 2012

2012 : fuite en avant dans le sectarisme de l'écrasement des différences

Lucien Samir OuhlahbibDans son style si particulier, Lucien-Samir Oulahbib nous livre une clé pour comprendre le ressort des engrenages idéologiques du moralisme social-démocrate à la française. Ecrasement fiscal et idéologie du genre relèvent d'une même logique.

La richesse ne vient ni de l'inégalité ni de la domination. Cette évidence on le sait n'en est pas une puisque son contraire (la richesse provient de l'inégalité qui vient de la domination) est enseigné jusqu'au doctorat dans les différentes branches des sciences sociales, économie et science politique comprises, du moins en France (et dans certains départements américains et anglais).

Lire la suite

mercredi 26 décembre 2012

Mariage : technologie et marché politique condamnent le droit civil à évoluer

Lemennicier.jpgDébat : Bertrand Lemennicier répond un par par aux arguments développés par Jennifer Roback pour s'opposer à ceux qui proposent de "privatiser le mariage".

Henri Lepage a eu une excellente idée de publier, en langue française, l’article de Jennifer Roback à propos du « mariage gay ». Celle-ci stigmatise la position des libertariens américains en critiquant leur idée de « sortir l’Etat des affaires de mariage » avec un « slogan » simple : privatisons le mariage et le problème disparaîtra. Elle trouve cette attitude contestable voire irresponsable. En effet, pour elle, cette position esquive le débat le plus fondamental ; celui du concept de parentalité et des relations parents-enfants.

Lire la suite

lundi 24 décembre 2012

Solidarités de proximité : pour répondre au trou noir de la Sécu ...

Armand Braun Face aux sombres perspectives de notre système centralisé de protection sociale, pour Armand Braun, Président de la Société des Conseillers de Synthèse - SICS , spécialiste de la Prospective, l'avenir passe par la mise en place de nouvelles solidarités de proximité (par exemple des associations de solidarité familiale).

Pour la Sécurité sociale, les perspectives sont bien sombres. Son financement repose sur une dette historique à laquelle s’ajoutent chaque jour de nouveaux emprunts. Les problèmes sont partout : la santé, la vieillesse, les familles... Les effets pervers (exclusion, dépendance …) s’accroissent rapidement. La lutte contre la pauvreté est en train d’exercer sur l’ensemble des dispositifs un effet d’aspiration comparable à celui d’un trou noir.

Lire la suite

vendredi 21 décembre 2012

Sept mois déjà : carnet de route en Normalie...

Alors que décembre étend sur nous son blanc manteau et que les journaux télévisés ressortent leurs SDF comme les magazines d’été leurs régimes minceurs et leurs enquêtes sur la sexualité des Français, que pouvons nous dire des sept premiers mois de règne du Président le plus mal élu de la cinquième république ? 

Après nous avoir assuré qu’il serait, contrairement à son agité de prédécesseur, un Président « Normal », celui qui, dans la même veine, « n’aimait pas les riches », s’est appliqué depuis son élection à nous surjouer la normalité et à faire fuir les riches.

Lire la suite

mercredi 19 décembre 2012

Réhabiliter la "Loi de Say" et comprendre pourquoi le marasme économique persiste

Olivier Braun nous invite à redécouvrir la "Loi de Say", l'une des plus grandes contributions françaises à la théorie économique qui, pour les manuels, n'est plus que la relique dépassée d'un enseignement depuis longtemps révolu.

Il s'agit au contraire d'un concept qui - comme l'illustrent a contrario les propos caricaturaux d'un Montebourg - reste aujourd'hui encore essentiel pour mieux comprendre et expliquer les raisons profondes de la persistance du marasme économique. 

Les dirigeants politiques, dès lors qu'ils sont soucieux du bien commun et de la prospérité de leurs compatriotes, ne sauraient méconnaître les principes fondamentaux de la science économique. Car alors, « s'ils manquent d'en tirer le meilleur parti, s'ils méconnaissent ses enseignements et ses avertissements, ce n'est pas la science économique qu'ils annuleront ; c'est la société et le genre humain qu'ils fouleront aux pieds. »1

Lire la suite

lundi 17 décembre 2012

Obélix en grève : un petit air de John Galt...

Emmanuel MartinLe Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a qualifié le comportement de notre Gérard national de « minable » et Yann Galut proposé de déchoir « Obélix » de sa nationalité française. Voilà de quoi motiver la lettre ouverte de Gérard Depardieu au Premier Ministre dans le Journal Du Dimanche, ce 16 décembre.

Depardieu jette un menhir dans la mare. Et certains verront sans doute un parallèle avec John Galt, le héros du roman d’Ayn Rand, ''La Grève''. Car Gérard a décidé de faire grève.

Lire la suite

samedi 15 décembre 2012

A propos d'Arcelor : des preuves d'incompétence

Me Patrick SimonPour réussir une politique il faut un mélange d'intelligence pour imaginer des solutions et d'énergie pour surmonter les résistances.

Par exemple, dans les années 80, le président Reagan lance le programme des armes intelligentes appelé "Initiative de défense stratégique" qui rendront vaine toute attaque soviétique. A long terme cette idée finira par accélérer l'effondrement de "l'empire du mal".

Lire la suite

jeudi 13 décembre 2012

"Privatiser le mariage" : pourquoi la solution libertarienne n'en est pas une

Jennifer Roback Mor'seTroisième pièce de notre débat, ces deux textes (trouvés sur le web) d'un ancien professeur de George Mason University, également chercheur à la célèbre Hoover Institution, Jennifer Roback, fondatrice et Présidente du Ruth Institute

Elle s'adresse à ses amis libertariens et explique pourquoi la privatisation du contrat de mariage ne saurait constituer la réponse appropriée aux revendications communautaristes des partisans du "mariage pour tous". Une intéressante analyse fondée sur une vision Hayékienne du mariage en tant qu'institution. Voici ce qu'écrit Jennifer.

En tant que libertarienne moi-même, je suis personnellement très déçue que la position par défaut des libertariens dans le débat sur le mariage se résume en définitive à ressasser la même phrase toute faite, à savoir : “il n’y a qu’à privatiser le mariage. ”  Très sincèrement, cette position est plus que contestable.

Lire la suite

mardi 11 décembre 2012

Code civil : séparons le mariage de l'Etat !

Damien ThellierSeconde contribution au débat sur la réforme des articles du code civil relatifs au mariage : celle de Damien Thellier, le fondateur et président de l'Institut Coppet.

Après la séparation de l'Eglise et de l'Etat, pourquoi ne pas aller jusqu'au bout et revendiquer sans crainte la séparation du mariage et de l'Etat.

Les partisans du « mariage pour tous » ont tendance à identifier leur combat avec celui de la liberté individuelle. Malheureusement, c’est exactement le contraire. La redéfinition du mariage par l’État menace gravement les libertés individuelles. Si vous n’êtes pas d’accord avec cette redéfinition du mariage, quand celle-ci sera imposée par la loi, aurez-vous le droit de le dire ?

Lire la suite

vendredi 7 décembre 2012

Code civil : Libérons le mariage, privatisons le contrat de mariage !

Lemennicier.jpg Avec ce texte de Bertrand Lemennicier, nous ouvrons une série de papiers par lesquels nous convions nos amis à participer au débat sur la réforme des articles du code civil concernant le mariage.

Sa conclusion : si les groupes de pression homosexuels militaient pour la privatisation du contrat de mariage, au moins ils rendraient service à la communauté entière au lieu de chercher à satisfaire leurs intérêts particuliers

Les homosexuels devraient y regarder à deux fois avant de militer pour bénéficier du statut de marié offert aux hétérosexuels.

Lire la suite

mercredi 5 décembre 2012

Analyse politique : le retour de la droite

Marc SuivreLa querelle de chiffonnier qui occupe les deux prétendants au trône de l’UMP aurait tendance à masquer l’information, mais en cet automne 2012, la droite est de retour.

Évidemment si l’on s’en tient au résultat du combat de coqs, ce renouveau n’a rien d’évident. Avec un talent comique rare que l’on croyait jusqu’ici réservé au Parti Socialiste ou aux scrutins organisés en Floride par la famille Bush, le « premier parti de France » sombre dans une querelle d’ego qui ne semble pas avoir d’issue.

Lire la suite

lundi 3 décembre 2012

Zone euro : comment la BCE organise l'inévitable faillite souveraine

Jacques DelplaJacques Delpla n'est pas un adepte de la langue de bois. Dans deux interventions au ton très direct - l'une sur l'antenne de Radio classique , l'autre sur le blog Les Echonoclastes des Echos - il esquisse le scénario des événements qui, sans que ce soit nécessairement l'apocalypse, vont encore secouer la zone euro.

La restructuration (i.e. le défaut) des dettes souveraines est-elle inévitable en zone euro ? Oui, c’est évident aujourd’hui.

Le FMI l’a implicitement admis dans son dernier rapport semestriel: historiquement, les pays développés avec une dette supérieure à 100% du PIB n’ont pu la réduire qu’avec de l’inflation (surtout) et de la croissance (souvent engendrée par une forte dévaluation).

Lire la suite